Bac de français 2007, séries technologiques - Sujet d’invention

moi c'est le 2 il me semble, académie de Grenoble !

12

Bac de français 2007, séries technologiques - Sujet d’invention

Sa me fait encore plus peur après avoir lu vos reponses !! Moi aussi j'ai choisi le sujet d'invention puis j'ai l'impression d'avoir fait n'importe quoi..J'en avais jamais fait,c'était la premiere fois...Le language que j'ai employé était beaucoup plus simple.
En gros il fallait dire les lecon qu'on en tirait,ba moi j'ai repris un peur les morales du texte en expliquant un peu plus,mais avec mon language a moi donc voila !! Enfin bon on verra bien les résulats.

13

Bac de français 2007, séries technologiques - Sujet d’invention

Qui a prit commentaire? J'aimerai bien savoir ce que vous avez mit ....
Lycéenne61 tu es d'où dans l'orne? je suis ornais c'est pour ça.

14

Bac de français 2007, séries technologiques - Sujet d’invention

Je suis de flers et toi?

15

Bac de français 2007, séries technologiques - Sujet d’invention

ah ok, bin moi je suis d'argentan... Toujours personne pour mon commentaire ...

Je vais vous faire part de mes brouillons, avec les fautes d'orthographes . Puis faut savoir aussi que j'ai modifié quelques phrases lors de l'écriture au propre, mais c'est surtout pour que vous voyez les idées que j'ai mis . [ à oui aussi, j'ai que l'intro et la première partie...j'avais peur de ne pas avoir assez de temps ]

Intro :

Ce texte s'inscrit dans un objet d'étude qui à pour titre " convaincre persuader, délibrer " . ( HS: oui je sais il faut mettre ça qu'à l'oral mais je me souvenais plus! )  " Les derniers jour de l'arabie heureuse " est un texte écrit en 1935 par Henry de Monfreid. Le passage que nous allons étudier se situe dans le chapitre X nommé " La gazelle du sultan".Romancier du 20ème siècle,Henry de Monfeid narre dans ce passage l'aventure de deux hommes et d'une gazelle.Nous allons étudier le début de ce passage où, commenous le verrons, va se fondre le contexte de vet apologue. Nous pouvons émettre la problématique suivante: Quelle place prend la gazelle au sein de ce texte? Pour résoudre ce problème, élaborons deux axes: Le premier trairera sur la façon dont le narrateur capte l'attention du lecteur, et le second analysera les caractéristiques et les fonctions de la gazelle dans ce passage.



Malgré une distinction difficiles d'accès à la première lecture, nous pouvons analyser différents procédès utilisé par le narrateur pour attirer notre concentration et notre attention sur son sonjuet.
Tout au long de ce passage, nous pouvons voir que le narrateur utilise un champs lexical bien choisi qui a pour mission de nous placer dans le contexte de la tendresse. Lors de la déscription de la scène, Henri de Monfreid utilise des adjectifs à connotation mélancoliques : " merveilleusement" , "clément ", " délicate ", " harmonieux" , " mélancoliques".
Par ailleur, nous pouvons analyser un procéder qui est à la limite de la personnification. Pour mettre en évidence cet élément de réponse, nous pouvons relater la manière dont le narrateur décrit cet animal: " ses yeux profonds semblaient exprimer des pensées humaines et s'attendait à chaque instant au miracle de la parole ". Nous voyons ici que l'auteur évoque un être proche de l'humain, ce qui permet au narrateur de faire prendre conscience à son lecteur de l'importance que l'on peut porter à cette animal tout au long de cet apologue.
Pour continuer, nous voyons au fur et à mesure de ce passage, l'importance que prend la gazelle. En effet, la description faite par l'auteur nous laisse à penser que la gazelle et le Sultan son sur la même hiérarchie, comme si l'animal était lié à l'homme: " Elle le suivait en tous lieux, et prenait part à sa vie comme si réelement elle avait appartenu au monde de l'homme". Le procédé comparatif " comme " a pour but de rapprocher " elle " ( la gazelle ) au mot " homme ". Nous pouvons de plus ajouter que le narrateur exprime explicitement l'égalité de l'âme humaine et de la gazelle: " Une âme pareille à la mienne ". Cette aspect est très représentatif de la manière dont le narrateur capte l'attention du lecteur.
En utilisant l'imparfait, le temps de la narration, le narrateur élabore une déscription qui est très détaillée en employant différents verbes et adjectifs ayant pour but d'imager le tableau: " au milieu " , " Le lieu était désert " , " involontaire" , " précise comme une lueur d'un éclair".
Pour mettre en avant cette explication,nous pouvons ajouter l'indication temporelle : " un soir, assez tard dans la nuit". En effet cet indicateur peut être qualifié de précis et met l'accent sur le temps de l'action.
Tous ces éléments ont pour principale objectif d'attirer l'attention du lecteur en divertissant les procédés à utiliser.

( transition) Mais ces procédés captant l'attention du lecteur ne sont pas le seul moyen d'imager le contexte de cet apologue.




Voilà, bon moi je suis pas super satisfait de ce que j'ai fais, je sais que j'aurai pu faire mieux, en tout cas maintenant que c'est fait donnez moi vos opinions, quitte à prendre une claque
Il y a t-il des personnes qui sont interessées pour que je mette mes réponses aux questions? ( qui, je pense , sont mieux réussies )