1 (Modifié par Tatoo 23/04/2015 à 16:28)

Réécrire, c’est imiter. Partagez-vous ce point de vue ?

Bonjour,

Pour commencer, j'ai évidemment déjà parcourue les sujets évoquant les réécritures et je m'en suis inspiré pour trouver mon plan. Mais je n'en suis pas pleinement satisfaite ou au moins je voudrais d'autres avis. Je suis en 1L et c'est seulement ma seconde dissertation (j'avais eu 11 à la première sur un plan analytique). Je n'ai que 2 jours pour la faire et même si au bac c'est 3 heures, 2 jours c'est pas terrible pour moi ^^" (de toute façon je compte prendre le commentaire au bac O:) ). Le corpus est sur Orphée et Eurydice, il contient un extrait de Virgile, d'Ovide, de l'opéra de Gluck (Acte III, scène 1) et de l'opéra d'Offenbach (extrait "Pour un époux, quel embarras !").
L'avantage est que le prof est sympa donc je peux à la limite faire 2 parties mais j'aimerais vraiment en avoir 3. Sauf que j'ai peur de manquer de temps et peur de me répéter. Voici mon plan:

  • I/ Non, La réécriture implique une évolution
    1) Innovation dans l'écriture et le style
    2) Innovation dans le traitement d'un sujet (mythes)

  • II/ Mais il est vrai qu'imiter consiste à prendre pour modèle
    1) Les réécritures partent d'une base qui n'appartient pas à l'auteur
    2) Nombreuses répétitions au sein de l'histoire de la littérature.

  • III/ peut-être : Toute œuvre n'est-elle pas finalement une réécriture ?
    1) œuvres littéraires s'inspirent forcément de la culture littéraire
    2) œuvres non littéraires

Le III peut paraître un peu flou mais je ne voulais pas me restreindre aux œuvres littéraires en pouvant prendre la chanson Ulysse de Ridan par exemple.   
Voilà je crois que j'ai tout dit, merci d'avance 

2

Réécrire, c’est imiter. Partagez-vous ce point de vue ?

Réécriture : imitation ou re-création ?

https://www.etudes-litteraires.com/foru … ienne.html

https://www.etudes-litteraires.com/foru … ature.html

Réécrire, c’est imiter. Partagez-vous ce point de vue ?

Voilà le plan (pas trop différent de celui sus-cité) définitif:

  • I/ Il est vrai qu'imiter consiste à prendre pour modèle
    1) Les réécritures partent d'une base qui n'appartient pas à l'auteur
    Don Juan imaginé par Tirso de Molina
    2) Nombreuses répétitions au sein de l'histoire de la littérature, risque de la comparaison, pastiches
    Don Juan : reste toujours une pièce de théâtre, au mieux un opéra
    Le mythe de Prognée et Philomèle reste de la poésie

  • II/ Mais la réécriture implique une évolution
    1) Innovation dans l'écriture et le style, parodie
    Orphée et Eurydice : de la poésie au théâtre
    2) Innovation dans le traitement d'un sujet (actualisation d'un mythe), la réécriture par transformation
    Les Vrilles de La Vigne, Colette
    La Nuit de Valognes, E.E Shmitt

  • III/ Toute œuvre n'est-elle pas finalement une réécriture ?
    1) les œuvres littéraires s'inspirent forcément de la culture littéraire, intemporalité des sujets, l'amplification
    Les mythes
    2) œuvres non littéraires
    lorsqu'un roman est transposé en film ou en pièce de théâtre (les liaisons dangeureuses, cyranos de bergerac, le cid, le nom de la rose, Noé, Robin des bois, Sherlock Holmes)
    Ulysse de Ridan => non littéraire inspirée d'une œuvre littéraire[*/]