Interrogation - "Pourquoi les ordures sentent jusque dans la cour ?"

Bonjour,

Voici un extrait du roman "L'élégance du hérisson" :

" Pourquoi les ordures sentent jusque dans la cour ? "

Que Bernard Grelier et l'héritière d'une vieille famille de la Banque puissent se soucier des mêmes choses triviales et ignorer conjointement l'utilisation du pronom personnel postverbe que la forme interrogative requiert jette sur l'humanité un éclairage nouveau.

Je m'étonne du reproche que fait la narratrice dans cet extrait. D'après mes grammaires, les deux formes sont valables : avec ou sans pronom personnel. J'aimerais savoir si quelque chose m'échappe.

Merci.

2

Interrogation - "Pourquoi les ordures sentent jusque dans la cour ?"

Vos grammaires sont généreuses. En fait, elles n'ont pas tort, il y a bien plusieurs formes interrogatives avec "pourquoi", dans l'usage d'aujourd'hui. Voir ce fil :
https://www.etudes-litteraires.com/foru … ml#p290062
mais la forme sans pronom était considérée comme très familière, voire incorrecte dans ma jeunesse.
Donc oui, on s'attendrait que l'héritier d'une vieille famille utilisât plutôt :
" Pourquoi les ordures sentent-elles jusque dans la cour ? "

3 (Modifié par Spalding 23/04/2015 à 09:53)

Interrogation - "Pourquoi les ordures sentent jusque dans la cour ?"

S'il n'y avait pas un adverbe interrogatif comme "pourquoi", la forme sans pronom serait plus admissible dans cette phrase interrogative : Les ordures sentent jusque dans la cour ?

Interrogation - "Pourquoi les ordures sentent jusque dans la cour ?"

Spalding, je pense que vous plaisantez car franchement : C'est encore pire qu'avec pourquoi sans pronom.

Interrogation - "Pourquoi les ordures sentent jusque dans la cour ?"

D'autant plus que le pourquoi est tout de même essentiel.
Connaître  la cause évitera peut-être les effets. Peut-être ...

6

Interrogation - "Pourquoi les ordures sentent jusque dans la cour ?"

https://www.example.net/pics/748868Spalding3.jpg

7 (Modifié par Spalding 23/04/2015 à 13:48)

Interrogation - "Pourquoi les ordures sentent jusque dans la cour ?"

Félicitations d'abord à Hippocampe pour sa culture tintinophile !

gabiana a écrit :

D'autant plus que le pourquoi est tout de même essentiel. Connaitre  la cause évitera peut-être les effets. Peut-être...

Je n'ai jamais dit que le sens était exactement le même ! Avec "pourquoi", l'interrogation est partielle. Sans "pourquoi", elle devient globale, avec seulement "oui" ou "non" comme réponse possible.

8

Interrogation - "Pourquoi les ordures sentent jusque dans la cour ?"

lamaneur a écrit :

" Pourquoi les ordures sentent-elles jusque dans la cour ? "

Ce point-ci de la grammaire m'a toujours intrigué : pourquoi ajouter un pronom personnel alors qu'il y a déjà un sujet (les ordures) dans la phrase "Pourquoi les ordures sentent jusque dans la cour ?" ?

Je comprends bien l'argument de la narratrice comme quoi la forme interrogative requiert "l'utilisation du pronom personnel postverbe", mais dans ce cas précis je n'en vois pas l'utilité, sachant que le verbe a déjà un sujet, placé devant lui certes, mais un sujet tout de même. Je trouve que la version avec pronom personnel est vraiment moche, à l'écrit et surtout à l'oral, à cause de la répétition.

9 (Modifié par Laoshi 23/04/2015 à 14:45)

Interrogation - "Pourquoi les ordures sentent jusque dans la cour ?"

Elle n'est pas moche. C'est l'usage correct qui impose la reprise du  pronom personnel en langage soutenu.
Il est sûr que dans une conversation familière, on dira : Pourquoi Philippe est parti ? Mais l'étude nous a appris qu'il fallait dire et surtout écrire : Pourquoi Philippe est-il parti ?

A vrai dire, je ne me suis jamais posé la question de savoir si c'était moche ou pas. On m'a dit qu'en français c'était comme ça, et bête et disciplinée, j'ai suivi...

Interrogation - "Pourquoi les ordures sentent jusque dans la cour ?"

Non, vraiment, rien de moche dans cette tournure !