1 (Modifié par RafaelavecunF 28/03/2015 à 19:43)

Proust, Du côté de chez Swann - Éclaircissement sur la madeleine de Proust

Bonsoir à tous,

Je viens de commencer la lecture de Du côté de chez Swann et arrivé à la fin de Combray I je m'interroge sur la chronologie de la scène.

Voici un extrait, ça fait toujours plaisir :

Il y avait déjà bien des années que, de Combray, tout ce qui n’était pas le théâtre et le drame de mon coucher n’existait plus pour moi, quand un jour d’hiver, comme je rentrais à la maison, ma mère, voyant que j’avais froid, me proposa de me faire prendre, contre mon habitude, un peu de thé. Je refusai d’abord et, je ne sais pourquoi, me ravisai. Elle envoya chercher un de ces gâteaux courts et dodus appelés Petites Madeleines qui semblaient avoir été moulées dans la valve rainurée d’une coquille de Saint-Jacques. Et bientôt, machinalement, accablé par la morne journée et la perspective d’un triste lendemain, je portai à mes lèvres une cuillerée du thé où j’avais laissé s’amollir un morceau de madeleine. Mais à l’instant même où la gorgée mêlée des miettes du gâteau toucha mon palais, je tressaillis, attentif à ce qui se passait d’extraordinaire en moi. Un plaisir délicieux m’avait envahi, isolé, sans la notion de sa cause. Il m’avait aussitôt rendu les vicissitudes de la vie indifférentes, ses désastres inoffensifs, sa brièveté illusoire, de la même façon qu’opère l’amour, en me remplissant d’une essence précieuse: ou plutôt cette essence n’était pas en moi, elle était moi. J’avais cessé de me sentir médiocre, contingent, mortel. D’où avait pu me venir cette puissante joie ? Je sentais qu’elle était liée au goût du thé et du gâteau, mais qu’elle le dépassait infiniment, ne devait pas être de même nature.

On apprend tout de suite après que cette madeleine lui rappelle en fait le goûter chez sa tante puis tous les souvenirs heureux de Combray jusqu'ici raccourcis aux visites de Swann et au terrible traumatisme du coucher ( )...

Ma question est la suivante : le narrateur vit chez sa mère quand il boit ce thé à la madeleine "contre [son] habitude", mais quel âge a-t-il ? Est-il adulte ?

Ma question est simple et la solution sera probablement évidente dans la poursuite de ma lecture, mais un doute plus long m'est insupportable puisqu'il s'agit d'une scène emblématique.
Merci d'avance pour toutes vos réponses

2

Proust, Du côté de chez Swann - Éclaircissement sur la madeleine de Proust

Ah oui, ça fait toujours plaisir de relire les grands textes. C'est le goût de cette madeleine qui ouvre la porte au débordement des souvenirs. Le narrateur est adulte.