Les échecs étaient (ou était) son jeu préféré

Bonjour,

Les échecs étaient (ou était) son jeu préféré.

Je sais qu'on pourrait refaire la phrase autrement, mais si, pour une raison précise, on ne peut pas, le verbe s'accorde-t-il avec le sujet "les échecs"? Ou dois-je considérer que son jeu préféré était les échecs? (même si je ne peux pas écrire la phrase de cette manière)


Merci d'éclairer ma lanterne.

2 (Modifié par Spalding 09/03/2015 à 12:48)

Les échecs étaient (ou était) son jeu préféré

Un cas semblable a déjà été envisagé sur ce forum. Il faut d'abord identifier le sujet. C'est ici "Les échecs", non parce qu'il se trouve en tête de votre phrase, mais parce que son potentiel sémantique est supérieur à ce qui suit : le prédicat (ce qu'on dit du sujet) "étaient son jeu préféré". Voyez ici : https://www.etudes-litteraires.com/foru … -sont.html (message 8).

On pourrait en effet dire aussi "Les échecs sont un très beau jeu", "... se jouent avec 32 pièces", etc. Sinon, "son jeu préféré" pourrait être autre chose que les échecs. Mais il ne s'agit pas de le définir, seulement de voir ce qu'il concerne, à qui/quoi il peut s'appliquer.

Dans ces conditions, il faut accorder le verbe au sujet "Les échecs", pas à l'attribut "son jeu préféré". C'est d'autant plus vrai que cet attribut n'est pas en tête de la phrase, que l'on n'a donc pas voulu attirer l'attention sur lui, en faire un thème. Votre phrase pourrait en effet être renversée en "Son jeu préféré était les échecs".

On écrira donc "Les échecs étaient son jeu préféré".

Les échecs étaient (ou était) son jeu préféré

Merci, Spalding. J'apprécie beaucoup la précision de votre réponse.

4

Les échecs étaient (ou était) son jeu préféré

Quand j'hésite, je choisis un autre verbe :
Les échecs le feront/le fera réfléchir ?

Pas d'hésitation : feront.

Les échecs étaient (ou était) son jeu préféré

Excellent comme moyen. Merci.

Les échecs étaient (ou était) son jeu préféré

C'est, en effet, souvent un excellent moyen, mais je ne vois pas très bien en quoi dans ce cas particulier le fait de remplacer être par faire facilite la réponse.
Je suppose que le doute d'EVA2004 sur l'accord avec le sujet les échecs provenait de ce qu'elle se demandait : faut-il entendre le jeu des échecs sinon la question était pour le moins étonnante.

7 (Modifié par Spalding 10/03/2015 à 17:22)

Les échecs étaient (ou était) son jeu préféré

Comme il se trouve un article pluriel (Les), on ne peut remplacer "Les échecs" par "Le jeu des échecs".

Les échecs étaient (ou était) son jeu préféré

On n'aurait pas pu écrire "Le jeu d'échecs était son jeu préféré" ?

9

Les échecs étaient (ou était) son jeu préféré

On aurait bien sûr pu l'écrire ! Mais avec "Le jeu d'échecs était son jeu préféré", le mot "jeu" apparait deux fois. Cela dit, on peut accepter cette redondance...

10 (Modifié par Scipione 10/03/2015 à 19:43)

Les échecs étaient (ou était) son jeu préféré

Ou alors: le jeu d'échecs était son passe-temps préféré. Cela évite ainsi la redondance.

En tout cas, je profite (également) de cette explication très claire...