1 (Modifié par Jehan 26/02/2015 à 15:31)

Le moment (auquel) ces demandes sont faites.

Bonjour à tous,
J'aurais besoin de votre aide pour m'aider avec cette phrase, s'il-vous-plait.

Mon client a écrit la phrase suivante :

« Ce qu’il faut tenir compte, c’est le moment auquel ces demandes sont faites. »

Personnellement, je trouve que le pronom relatif est mal choisi. Ne devrions-nous pas plutôt dire : « Ce qu’il faut tenir compte, c’est le moment au cours duquel ces demandes sont faites. », ou encore : « Ce qu’il faut tenir compte, c’est le moment que ces demandes sont faites. » ?

Le pire, c'est que je suis rédactrice, et que je n'ai jamais de difficulté avec ce genre de phrase. Mais bon, des bulles au cerveau, ça arrive à tout le monde !

Je préfère être certaine avant de reprendre mon client, qui a changé ma phrase originale. Je ne voudrais pas avoir l'air de le reprendre juste pour le principe.

Vous en pensez quoi ? Merci !

2 (Modifié par Jehan 26/02/2015 à 15:32)

Le moment (auquel) ces demandes sont faites.

Bonjour.

Tout d'abord, on tient compte de quelque chose; donc :
Ce dont il faut tenir compte...

Quant au reste :
Ce dont il faut tenir compte, c’est le moment ces demandes sont faites.

Mais auquel convient également, même si je trouve cela un peu plus lourd.

Le moment (auquel) ces demandes sont faites.

Merci Jehan

Ce dont il faut tenir compte, c’est le moment où ces demandes sont faites.

Vous avez bien raison, voilà ce qui clochait avec cette phrase. Maintenant que vous l'avez corrigée, c'est tellement évident.


Je vous remercie !

Le moment (auquel) ces demandes sont faites.

Par curiosité : C'était quoi votre phrase originale et peut-être originelle.

On aurait peut-être pu écrire également :
Ce qu’il faut, c'est tenir compte du moment auquel ces demandes sont faites.

5 (Modifié par Jehan 26/02/2015 à 16:05)

Le moment (auquel) ces demandes sont faites.

Oui, c'est une autre possibilité...
Mais la version que j'ai proposée suggère qu'il y a plusieurs choses dont on peut tenir compte, et que c'est celle-là (le moment des demandes)  qui est à considérer de préférence à une autre.

Le moment (auquel) ces demandes sont faites.

J'avais d'abord écrit :« Ce qu'il faut prendre en compte, c'est le moment au cours duquel ces demandes sont faites.»
Je n'en étais pas pleinement satisfaite, alors je comprends qu'elle ait été changée. Par contre, je trouve que le client l'a empirée...

Finalement, je l'ai fait changé pour «Ce qu’il faut prendre en compte est le moment où ces demandes sont faites.»

Votre alternative aurait bien fonctionné également.

Merci!

Le moment (auquel) ces demandes sont faites.

Je pense que le client a trahi ta phrase originelle en remplaçant "prendre en compte" par "se rendre compte"...
Le sens n'est pas le même.
Donc, ne conserve pas le "Ce dont il faut se rendre compte" que je t'ai proposé.
Tu as raison de rester  ferme sur ton "Ce qu'il faut prendre en compte"... 

Le moment (auquel) ces demandes sont faites.

Vous n'aviez pas proposé se rendre compte mais tenir compte qui a, me semble t-il, un sens voisin de prendre en compte

Le moment (auquel) ces demandes sont faites.

Effectivement, il n'a jamais été question de «se rendre compte».

Merci à vous deux pour vos réponses; c'est très apprécié.

10 (Modifié par Jehan 26/02/2015 à 18:04)

Le moment (auquel) ces demandes sont faites.

Après réflexion, il me semble que "Ce qu'il faut prendre en compte est le moment de la demande" dit en plus court strictement la même chose.
Ma boîte à "réflexionner" doit-elle prendre rendez-vous avec le mécanicien ?