La ponctuation ludique

Bonjour à tous,

Je voudrais présenter à des enfants (entre 9 et 14 ans) les problèmes que peuvent poser le manque de ponctuation. Pour cela, j'aimerais leur faire lire un texte qui, en fonction de sa ponctuation, peut être interprété de deux manières totalement différentes. C'est comme ça qu'on m'a sensibilisée à l'importance de la ponctuation quand j'étais petite, mais impossible de remettre un nom ou un auteur sur ce texte...
J'imaginerais bien quelque chose de Queneau ou de Devos mais je bloque. Quelqu'un a une idée ?

Merci d'avance, et bonne soirée !

2

La ponctuation ludique

Oui, moi aussi, je me souviens d'un exercice de ce genre que j'avais fait. Il s'agissait d'une lettre où le placement de la ponctuation pouvait nous faire comprendre l'opposé de cette lettre (amour ou rupture). Mais désolé, je ne me souviens ni de l'auteur, ni du titre ...

La ponctuation ludique

Bonsoir !
Voici un souvenir de jeunesse :

L’inspecteur, dit l’instituteur, est un âne.
L’inspecteur dit : « L’instituteur est un âne. »

4

La ponctuation ludique

Bonjour Edy,

Dans la bouche de l'innocent instituteur, l'inspecteur n'aurait pas appartenu à la police si nous eussions lu sans ponctuation :

L'inspecteur dit l'instituteur est un âne.

Je peux vous proposer une petite phrase qui cultive l'ambiguïtéi avec les majuscules - hélas, nul n'est parfait ! - :

Jeanne, la bonne Lorraine à ne pas confondre avec Jeanne, la bonne lorraine.

La ponctuation ludique

Merci à tous pour les pistes Je pense que je vais partir sur cette phrase d'inspecteur et d'instituteur, ma foi, très... édifiante !