1 (Modifié par Jehan 28/01/2015 à 18:20)

Flaubert, Madame Bovary - "Rien pourtant n'était moins curieux que cette curiosité"

Bonsoir à tous, alors que je relisais le chapitre 5 de la partie 2 de Madame Bovary puisque je dois l'étudier, je me suis rendue compte que je ne comprenais pas la phrase "Rien n'était plus curieux que cette curiosité" et comme je suis assez obstinée, je n'arrive pas à me concentrer sur la suite du chapitre sans connaître le sens de cette phrase.

"Ils étaient tous, M. et madame Bovary, Homais et M. Léon, partis voir, à une demi-lieue de Yonville, dans la vallée, une filature de lin que l'on établissait. L'apothicaire avait emmené avec lui Napoléon et Athalie, pour leur faire faire de l'exercice, et Justin les accompagnait, portant des parapluies sur son épaule.
Rien pourtant n'était moins curieux que cette curiosité. Un grand espace de terrain vide, où se trouvaient pêle-mêle, entre des tas de sable et de cailloux, quelques roues d'engrenage déjà rouillées, entourait un long bâtiment quadrangulaire que perçaient quantité de petites fenêtres.

Je ne comprends pas de quelle curiosité Flaubert parle-t-il.

Merci d'avance, bonne soirée à vous !

Flaubert, Madame Bovary - "Rien pourtant n'était moins curieux que cette curiosité"

A mon avis, de  : Un grand espace de terrain vide, où se trouvaient pêle-mêle, entre des tas de sable et de cailloux, quelques roues d'engrenage déjà rouillées, entourait un long bâtiment quadrangulaire que perçaient quantité de petites fenêtres.

3

Flaubert, Madame Bovary - "Rien pourtant n'était moins curieux que cette curiosité"

Ce fut un dimanche de février, une après-midi qu’il neigeait.

Ils étaient tous, M. et Mme Bovary, Homais et M. Léon, partis voir, à une demi-lieue d’Yonville, dans la vallée, une filature de lin que l’on établissait. L’apothicaire avait emmené avec lui Napoléon et Athalie, pour leur faire faire de l’exercice, et Justin les accompagnait, portant des parapluies sur son épaule.

Rien pourtant n’était moins curieux que cette curiosité. Un grand espace de terrain vide, où se trouvaient pêle-mêle, entre des tas de sable et de cailloux, quelques roues d’engrenage déjà rouillées, entourait un long bâtiment quadrangulaire que perçaient quantité de petites fenêtres. Il n’était pas achevé d’être bâti, et l’on voyait le ciel à travers les lambourdes de la toiture. Attaché à la poutrelle du pignon, un bouquet de paille entremêlé d’épis faisait claquer au vent ses rubans tricolores.

Homais parlait. Il expliquait à la compagnie

Formule plaisante pour dire la banalité.
Flaubert joue sur les mots : sur l'adjectif "curieux" = qui attire, retient l'attention
et le nom "une curiosité" : un objet recherché, une rareté ...

Rien n'était moins ...
Finalement, c'était très ordinaire ... mais Flaubert sait écrire ... et manier l'ironie et la satire bourgeoise.

4 (Modifié par Jehan 28/01/2015 à 17:48)

Flaubert, Madame Bovary - "Rien pourtant n'était moins curieux que cette curiosité"

Bonsoir.

Une "curiosité", c'est normalement quelque chose qui mérite d'être vu, d'être visité.
Les quatre visiteurs estiment que la nouvelle filature de lin est une curiosité.
Mais ce n'est pas l'avis de Flaubert, qui laisse entendre que ce bâtiment n'avait rien de curieux, ne méritait pas d'être visité.

Aaah ! Encore doublé par Floreale... Décidément ! 

5 (Modifié par Jehan 28/01/2015 à 18:19)

Flaubert, Madame Bovary - "Rien pourtant n'était moins curieux que cette curiosité"

Pas grave Jehan. Disons que "les grands esprits se rencontrent". Cela ménagera la modestie de chacun ...