Faut-il représenter la mort sur scène pour donner tout son sens à la cérémonie tragique ou la mort est-elle... ?

Bonjour, mon sujet est: Faut-il représenter la mort sur scène pour donner tout son sens à la cérémonie tragique ou la mort est-elle, comme l'énonce Boileau, "ce qu'on ne doit point voir" dans un "art judicieux"?

Où j'en suis :

J'ai déjà mon introduction et ma première partie de rédiger sachant que mon plan:
I- La représentation de la mort implicitement
II-La représentation de la mort explicitement
III-La mort est-elle nécessaire à la tragédie?

Je n'arrive pas à développer les deux dernières! Je sais que pour la deuxième partie il faut s'interroger sur qu'est-ce que la représentation de la mort peut apporter au théâtre? Est-ce que l'évocation se suffit à elle -même?
Dans quels cas la mort est-elle montrée sur scène?
Mais je n'arrive pas à y répondre et je manque cruellement d'exemples pour illustrer mes propos! Est ce qu'il faut que je reste concentrée sur la tragédie classique ou évoquer le drame romantique par exemple puisque il n'y a pas enormement d'exemples, dans la tragédie classique, qui représente la mort explicitement.

Pour la troisième partie, j'ai un exemple avec Bérénice, mais ce la ne suffit pas à développer toute une partie et je n'arrive pas a trouver mieux.
Je voulais me débrouiller tout seul mais ça fait plus de deux semaines que je me penche dessus et je n'arrive pas à avancer plus que ce que je vous propose ici.

Merci d'avance de votre aide