1 (Modifié par Jehan 18/01/2015 à 23:35)

Prononciation de "gn"

Bonsoir,

Un sujet me gêne : j'hésite souvent entre la prononciation douce et la prononciation dure de gn (gnieu ou gueuneu) (les mots douce et dure sont de moi).
Je viens de regarder les pages
https://fr.wikipedia.org/wiki/Prononcia … n%C3%A7ais
http://www.guichetdusavoir.org/viewtopi … mp;t=47696
http://www.francaisfacile.com/exercices … -99679.php
http://forum.wordreference.com/showthre … p;langid=6
http://www.languefrancaise.net/forum/vi … hp?id=4209

d'où il ressort... pas mal de choses... dont peu de méthodes pour faire son choix quand on n'est pas fixé sur la prononciation d'un gn donné. Sauf dans les cas où l'étymologie influe, à condition d'avoir compris l'influence de cette étymologie et de connaître cette étymologie (comme pour s'y retrouver entre les deux prononciations du ch). Ne reste plus qu'à apprendre le dico par cœur pour chaque mot qui nous inspire un doute.

J'avais vaguement l'impression que le sens des mots pouvait avoir de l'influence sur le choix entre le gn mou et le gn dur. Exemple : les mots pugnace et pugnacité ont un sens dur et devaient inciter (selon moi...) à utiliser le gn dur. Mais il semblerait que la prononciation molle de pugnace soit correcte. De plus, le mot gnon est pour le moins cognant or on ne dit jamais "je vais te filer un de ces gueunons que tu n'oublieras pas".

Mon idée de répercussion de la dureté du sens du mot en gn sur la prononciation du gn n'était donc qu'un gentil délire de ma part ?

2 (Modifié par Spalding 19/01/2015 à 21:15)

Prononciation de "gn"

Selon mon Larousse, la prononciation de GN est dure dans "pugnace" et "pugnacité". Elle est par contre molle dans "régner" et "ognon", ce dernier mot sans I depuis la réformette de 1990.

Sinon, je ne vois pas d'autres solutions que le par-cœur. Nous sommes malheureusement ici dans le cas d'un graphème auquel peuvent correspondre deux phonèmes ou plus. Il y en a d'autres, par exemple le digramme CH de "chéri" et "chaos", EN dans "lycéen" et "couvent", TI dans "potions" et "partions", le H dans "les hommes" et "les héros", etc. Attendons patiemment la prochaine réforme !

3

Prononciation de "gn"

Merci Spalding.

Je trouve l'ognon plus mignon avec son i !

4

Prononciation de "gn"

Oh oui, s'il te plaît, Spalding, une petite entorse à la réformette ! Revenons à nos oignons ! 
L'autre est si laid que mes doigts me font trop souffrir pour réussir à l'écrire, même au clavier. 

5 (Modifié par Spalding 19/01/2015 à 21:42)

Prononciation de "gn"

Remarquez que si l'on écrit "pognon", pourquoi pas "ognon" ? Mais sinon rassurez-vous, cette réformette de 1990 est facultative : renouvo.org - Personne ne vous collera d'amende si vous écrivez "oignon". Idem d'ailleurs si vous revenez à l'orthographe du 16e siècle ou du Moyen Âge !

Prononciation de "gn"

Justement, la graphie  pour ce son au XVIe siècle  était ign en trois lettres...
Et Montaigne se prononçait "montagne".

Quant à pognon, qui s'écrivait encore poignon en 1840, c'est un dérivé populaire de poigne (ou familièrement pogne). Le pognon, c'est ce qu'on empoigne...

7 (Modifié par Hippocampe 19/01/2015 à 22:27)

Prononciation de "gn"

Poignez vilain, il vous oindra ; oignez vilain, il vous poindra.

Édition
À l'époque lointaine de ce proverbe, on prononçait "ognez vilain" ? "pognez vilain" ?

8 (Modifié par Jehan 19/01/2015 à 22:58)

Prononciation de "gn"

À l'époque lointaine de ce proverbe, on prononçait "ognez vilain" ? "pognez vilain" ?

Oui, sans doute.

Quant à Paul Fort, au XXe siècle,  il utilise ici pour la rime la prononciation populaire de "empoigner" :
Mais l'odeur de l'eau de Cologne mêlée au tabac à priser, quand je l'aspire, elle m'empoigne :
je vois Napoléon Ier.

Voir ce lien intéressant sur l'évolution de la prononciation de ign :
http://www.sophiepiron.org/tag/evolution-prononciation/

9 (Modifié par lamaneur 20/01/2015 à 07:30)

Prononciation de "gn"

Jehan a écrit :

Justement, la graphie  pour ce son au XVIe siècle  était ign en trois lettres...

Quelquefois, plusieurs graphies gn/ign coexistent dans la même page, comme dans ce livre de 1586 :
https://www.example.net/pics/455720Capture.png
https://books.google.fr/books?id=cwAcjy … mp;f=false

10 (Modifié par Jehan 20/01/2015 à 12:50)

Prononciation de "gn"

Bien vu, Jehan & Lamaneur.

Lamaneur, comment fais-tu pour mettre en évidence dans ton image et agneau et aigneau ?

Trouve-t-on beaucoup de vieux textes imprimés où un mot donné est écrit de deux (ou plus ?) façons différentes ?

J'en suis resté à mes instits qui nous disaient que si on faisait ça on était sûr de se planter quelque part. Mais aucune maison d'édition ne nous éditait.