1

Syntagme verbal et relation prédicative

Bonsoir,

je du mal a faire la distinction claire et précise entre un syntagme verbal et une relation prédicative, quelqu'un pourrait il m'aider ?
merci

2 (Modifié par Spalding 10/01/2015 à 22:18)

Syntagme verbal et relation prédicative

Moi non plus, je ne vois pas grande différence entre le syntagme verbal et le prédicat (ce qu'on dit du sujet), ni entre le syntagme nominal et le sujet.

Grevisse, dont je ne suis pas inconditionnel, recommande toutefois de ne pas utiliser indifféremment ces appellations. Les syntagmes nominal et verbal désignent pour lui des catégories, le sujet et le prédicat des fonctions.

3

Syntagme verbal et relation prédicative

merci !
J'ai cependant continué mes recherches et il me semble que le syntagme verbal est la partie non effaçable d'une phrase qui ne serait plus grammaticalement correcte. Alors que la relation prédicative est la relation entre le prédicat et le theme, mais cette définition reste vague car on va vers un raisonnement cyclique...

4 (Modifié par Spalding 11/01/2015 à 15:03)

Syntagme verbal et relation prédicative

Vos considérations sont passablement obscures pour moi !
Mais d'autres sur ce forum les comprennent peut-être...

5

Syntagme verbal et relation prédicative

Bonsoir,

La différence entre les syntagmes verbaux et les syntagmes prédicatifs réside dans le fait que les premiers n'épuisent la catégorie formée par les seconds.

En effet, il existe des syntagmes prédicatifs (donc qui ne peuvent pas disparaître de l'énoncé sans le détruire) qui ne sont pas des syntagmes verbaux.

Cela vient du fait que le prédicat n'appartient pas nécessairement à la classe des verbes. Il peut être un nom, un pronom. Même l'adverbe peut jouer le rôle de prédicat. Ex. : c'est le cas de seulement, élément central par rapport à l'expansion pas dans : Chercher ? Pas seulement : créer (M. Proust).

6 (Modifié par Spalding 12/01/2015 à 00:07)

Syntagme verbal et relation prédicative

Les phrases en question comportent en fait des mots implicites. "Chercher ? Pas seulement : créer" pourrait ainsi être transcrit en "Faut-il seulement chercher ? Il ne faut pas seulement chercher, car il faut aussi créer".

La première phrase comporte un sujet générique, "il" (ce dont on parle), n'ayant pas besoin d'être précisé. On peut le considérer comme un syntagme nominal. "Faut" et "seulement chercher" constituent le syntagme verbal, prédicat (ce qu'on dit du sujet).

Pour la seconde phrase, il faut pour moi considérer séparément les deux propositions coordonnées. Vous établirez alors leurs syntagmes nominaux et verbaux, leurs sujets et prédicats, comme je l'ai fait pour la première phrase.

Si l'on envisage les mots implicites des phrases, pas seulement explicites, j'aurais donc tendance à considérer qu'il existe une correspondance étroite entre les syntagmes nominaux et les sujets, les syntagmes verbaux et les prédicats. Cela sous réserve d'un examen plus approfondi...

7

Syntagme verbal et relation prédicative

Roméo31 a écrit :

(M. Proust).

Monsieur Proust ? 

8

Syntagme verbal et relation prédicative

Effectivement, il y a ici une ambigüité. Dans M. Proust, "M." désigne-t-il "Monsieur" ou un prénom (Marcel ici) ? Avec "Mr" ("Mrs" au pluriel), il n'y aurait pas de quiproquo. Par ailleurs, on sait bien qu'il s'agit de "Monsieur" dans un texte français, de "Mister" dans un texte anglais !

Syntagme verbal et relation prédicative

Exactement. Je n'aime pas les anglicismes. Mais je ne vois vraiment pas pourquoi l'abréviation "Mr" serait réservée uniquement à la langue anglaise. Je ne comprends pas pourquoi ils excluent l'abréviation "Mr" sous prétexte qu'elle appartient à l'anglais.

Je viens de voir que les Canadiens sont cohérents. Les auteurs d'Antidote écrivent à juste titre :

En français, on peut abréger les noms monsieur et messieurs de deux façons : soit M. et MM., soit Mr et Mrs (sans point, les lettres finales r et s étant si possible en exposant). La deuxième façon de faire est devenue rare (et elle est souvent dénoncée à tort comme anglicisme), mais elle est plus cohérente avec la façon d’abréger les noms madame (Mme), mesdames (Mmes), mademoiselle (Mlle) et mesdemoiselles (Mlles). De plus, une expression comme M. Dupont a l’inconvénient d’être parfois ambigüe : s’agit-il de Monsieur Dupont ou de Marie Dupont ?

10 (Modifié par Spalding 12/01/2015 à 11:16)

Syntagme verbal et relation prédicative

Tout à fait d'accord ! Je vois par ailleurs souvent les abréviations Mr et Mrs sur les enveloppes. Et il ne faut pas oublier non plus la chaine Mr Bricolage ! L'abréviation Mr est attestée en français : http://www.langue-fr.net/spip.php?article179 - Ce n'est pas du tout un anglicisme !

Sinon, il y a des anglicismes en français, comme des germanismes, des italianismes, des arabismes, etc. Personne ne songe par exemple à éliminer des anglicismes comme "handicap", "rail", "vote" ! On compte 5 % d'anglicismes en français, 30 à 35 % de gallicismes en anglais. Les Anglais n'en font pas pour autant toute une histoire !