1

Continuer la prépa (khâgne) ou aller en fac ?

Bonjour,

Je suis actuellement en hypokhâgne à Strasbourg. Et j'aimerais faire un double cursus : Lettres modernes et Anglais. Seulement la prépa refuse de me donner une deuxième équivalence (celle en anglais), même si je suis dans les premières dans cette matière (16/20 au dernier concours blanc). Et ce, selon le principe : "les prépas ne donnent qu'une seule équivalence (du moins à Strasbourg)". Du coup, j'envisage d'aller en deuxième année de Lettres modernes et de débuter une licence d'Anglais en parallèle. D'aller en fac en somme.

Mes profs m'encouragent à rester disant que je m'ennuierai sans doute à la fac, et que la formation de la prépa est très précieuse même si on ne vise pas l'ENS. Cependant, même si on apprend les méthodes et même si on pratique la dissertation bien plus que les élèves de faculté, je doute de la qualité de cette formation.
Je m'explique : je projette de passer le CAPES de Lettres (mineure Anglais), et je me dis qu'en restant deux ans en prépa, je serais bien préparée à l'exercice du concours, certes, mais j'arriverais en année de licence sans avoir fait de littérature comparée et d'ancien français (qui constitue une épreuve au CAPES de Lettres). En somme, je n'ai pas envie d'arriver en fac avec des lacunes.
Par exemple, j'ai une amie en master de Lettres qui a fait deux ans de prépa. Je lui ai demandé de m'expliquer un exercice de linguistique de première année (à Strasbourg on est obligé de suivre des cours de linguistiques à la fac pour avoir notre équivalence en Lettres). Elle en était incapable, me disant qu'après la prépa, elle n'en avait pas fait beaucoup et qu'elle avait compensé dans les autres matières...

Donc je ne sais pas quoi faire :

- rester en prépa alors que je n'aime pas l'Histoire et la Géographie mais bénéficier d'une préparation efficace au concours ?
- ou aller en faculté et m'investir dans les choses que j'aime, et commencer cette double licence ?

Merci pour vos réponses !

Continuer la prépa (khâgne) ou aller en fac ?

Bonjour,

Si tu passes en khâgne ulm, tu auras en lettres la même épreuve à préparer pour le concours de l'ens que celle de lettres du capes. Ce qui fera que tu arriveras en fac avec déjà un premier entraînement à l'épreuve de six heures, entraînement de meilleure qualité que ce que tu auras à la fac, vu qu'à l'université en licence tu auras des cours sur tel ou tel siècle mais pas de réflexion générale sur la littérature, la notion d'auteur, de critique...Notions qui sont fondamentales pour cette épreuve, et pour mener une réflexion pertinente en littérature.

D'autre part, pour le capes de lettres modernes il n'y a pas de linguistique, donc même si tu n'en as pas fait en prépa ce ne sera pas une grande perte. J'ai fait deux ans de prépa, je n'ai jamais eu cette matière, même pas à la fac. Au capes, tu as de la stylistique, j'en ai fait un peu en 3e année, franchement c'était la base: comment mettre les coupes dans un vers classique, qu'est-ce qu'une diérèse...Toutes choses que tu apprends en khâgne ou par toi-même en lisant un livre de stylistique, ça se rattrape facilement.

Pour la littérature comparée, il n'y a aucun problème: je n'en avais jamais fait avant, et c'est la matière où j'avais de meilleures notes en licence...Le plus important c'est de pouvoir mener une réflexion pertinente sur une oeuvre, et la khâgne te donne des clés pour ça.

Nombreux sont ceux qui se présentent au capes en ayant fait deux ans de prépa: outre l'avance que cela leur donne sur les autres, ils sont mieux préparés à travailler, à s'organiser. Pour l'ancien français, beaucoup arrivent à la préparation sans en avoir jamais fait, retard qui peut aisément être rattrapé pendant les vacances.

Je te conseillerais de rester en khâgne: méthodes de travail, culture générale... Ce que tu peux y gagner c'est la possibilité d'avoir une longueur d'avance. N'oublions pas que ceux qui font une prépa ont déjà fait une partie du travail pour le capes, la partie la plus importante, le reste ça se rattrape. Les progrès intellectuels que l'on peut faire en prépa ça ne se rattrape pas.

3

Continuer la prépa (khâgne) ou aller en fac ?

Ondine a écrit :

Bonjour,

[…] vu qu'à l'université en licence tu auras des cours sur tel ou tel siècle mais pas de réflexion générale sur la littérature, la notion d'auteur, de critique...Notions qui sont fondamentales pour cette épreuve, et pour mener une réflexion pertinente en littérature. […]

Bonjour Ondine,

Cela doit dépendre des universités : Qu'est-ce qu'un auteur ?

 

Amicalement,

Cyril

Continuer la prépa (khâgne) ou aller en fac ?

Bonjour Cyril,

Effectivement...

J'ai fait une généralité de ce qui se passe à ma propre université, Paris X, où certains étudiants qui arrivent en Master n'ont jamais ouvert un livre de critique sur la littérature, et ne connaissent pas par exemple Roland Barthes.

Appolline tu peux aller voir à ta fac comment s'organisent les cours, c'est vrai que d'une fac à l'autre il y a parfois de grandes disparités.