21

Demande d'avis sur ce court poème - Sous la brise, Géraldine...

Il n'a rien de ridicule, ton poème.
Les rimes forcées peuvent être vues comme des plages humoristiques intercalées entre d'autres pages qui le sont moins. En particulier quand un vers tarabiscoté montre que tu t'astreins envers et contre tous les moqueurs à bien faire tes rimes.
Certaines chansons sont faites comme ça.
Les poésies ne sont pas obligatoirement tristes.

(En revanche, ton frère est peut-être un peu... conformiste. Si tu t'éclates en écrivant ce genre de choses, continue, quand tu auras bien la mécanique dans les doigts, tu écriras peut-être un très joli texte.)

Personnellement, quand j'écris un truc triste, j'aime bien y mettre de la drôlerie.

Je suis allé aux fraises
Je suis rev'nu d'Pontoise
J'ai filé à l'anglaise
Avec une tonkinoise
Si j'ai roulé ma bosse
Je connais l'univers
J'ai même roulé carrosse
Et j'ai roulé les R
Et je dis non, non, non, non, non
Oui je dis non, non, non, non, non, non, non, non, non

Tout ça n'vaut pas
Un clair de lune a Maubeuge
Tout ça n'vaut pas
Le doux soleil de Tourcoing (Coin-coin ! oh je vous en prie)
Tout ça n'vaut pas

Une croisière sur la Meuse
Tout ça n'vaut pas des vacances au Kremlin-Bicêtre

J'ai fait toutes les bêtises qu'on peut imaginer
J'en ai fait à ma guise et aussi à Cambrai
Je connais toutes les Mers, la Mer Rouge, la Mer Noire,
La Mer-diterranée, la Mer de Charles Trenet
(dans le version de Claude François : la mère d'Elvis Presley)
Et je dis non, non, non, non, non
Oui je dis non, non, non, non, non, non, non, non, non

Tout ça n'vaut pas
Un clair de lune a Maubeuge
Tout ça n'vaut pas
Le doux soleil de Roubaix (coin-coing ! vous êtes ridicule !)
Tout ça n'vaut pas
Une croisière sur la Meuse
Tout ça n'vaut pas faire du sport au Kremlin biceps

22

Demande d'avis sur ce court poème - Sous la brise, Géraldine...

Mais tu parle tu parle de mon premiers, Géraldine non? Parce que le second, Lorsqu'au hasards j'allais Je ne trouve pas les rimes forcées... 
Et celui la mon frère ne l'a pas trouvé ridicule du tout, il a moins fait le malin là Ahah!!
Et j'aime bien ce que t'as écrit c'est amusant!

23

Demande d'avis sur ce court poème - Sous la brise, Géraldine...

Je parlais de Géraldine en effet.

(À tout hasard : le long texte qui termine mon message précédent n'est malheureusement pas de moi, c'est une célèbre chanson.)

24

Demande d'avis sur ce court poème - Sous la brise, Géraldine...

Ah ok je la connaissais pas.
Et Lorsqu'au hasard j'allais tu en penses quoi?

25

Demande d'avis sur ce court poème - Sous la brise, Géraldine...

Pensez vous qu'un poème de notre époque se doit d'avoir le meme nombre de syllabes, ou bien que la construction soit précise: rimes embrassées, croisées, suivies, sonnet...?
Personellement, quand l'inspiration surgit, elle s'impose et les vers n'arrivent pas tous seuls en alexandrin(s). Ensuite, je ne les retravaille pas puisqu'ils me semblent biens ainsi... Est-ce une faute de ma part?

Demande d'avis sur ce court poème - Sous la brise, Géraldine...

Bien sûr que non. Il y a bien longtemps que les poètes écrivent en vers libres. (Par contre, revois bien ton orthographe  )

27

Demande d'avis sur ce court poème - Sous la brise, Géraldine...

Il y a des fautes? (Phobie des fautes que j'essaie de vaincre?   )

Demande d'avis sur ce court poème - Sous la brise, Géraldine...

Emma De Bovary a écrit :

Pensez vous qu'un poème de notre époque se doive d'avoir le même nombre de syllabes, ou bien que la construction soit précise: rimes embrassées, croisées, suivies, sonnet...?

Il n'y a rien d'obligatoire , bien entendu.

Hippocampe a écrit :

(À tout hasard : le long texte qui termine mon message précédent n'est malheureusement pas de moi, c'est une célèbre chanson.)

Tout à fait.  Le Clair de lune à Maubeuge fut cependant le seul succès notable du nommé Pierre Perrin (ne pas confondre avec Perret !). Le dernier mot biceps étant naturellement là pour le calembour avec Le Kremlin-Bicêtre, une commune de la banlieue parisienne...

29

Demande d'avis sur ce court poème - Sous la brise, Géraldine...

Et concernant mon second poème, vous en pensez quoi?

Lorsqu'au hasard j'allais
Sur la terre des ligures
Vers d'impérieux palais
Prendre les augures
Le vol de l'oiseau d'or
Présagea la Beauté
Et en un songe alors
Elle m'apparut bottée

Si son corps en mesur'                 Si ses jambes en mesur'
Enjambe les temps c'est               Parcourent les temps c'est
Pour se mouvoir sur
Des rythmes antiques et
C'est un chef d'oeuvre quand
Des tibia les anches                     (le tibia est un instrument romains dont les anches produisent le son)
Dictent le mouvement
De ses blanches hanches.

Je me suis inspiré d'initial BB mais je sais pas si je suis vraiment rester dans le même style...
Il faut donc l'imaginer sur cette musique chanté par Gainsbourg.
Je vais essayé de rajouter une troisième partie par la suite.
Lesquelles des deux premiers vers de la seconde strophe vont le mieux?
Comment le trouvez vous? Merci pour vos critiques et remarque!

Demande d'avis sur ce court poème - Sous la brise, Géraldine...

Les vers de Gainsbourg sont une alternance de vers de six syllabes et de quatre syllabes, pas les tiens.
Mais après tout, tu ne peux pas faire que des poèmes exactement calqués sur ceux de Gainsbourg, ça manquerait de personnalité. Pourquoi craindre de ne pas rester exactement dans le même style que lui ?

Ce n'est pas si mal, je trouve...

Pourquoi la première strophe est-elle au passé et la seconde au présent ?
Est-ce intentionnel ?