Hugo, On vit, on parle...

je dois faire une introduction sur "on vit on parle de Victor Hugo cependant j'ai peu de mal à trouver ma phrase d'accroche. pourriez vous m'aider svp !!!! (seconde)

On vit, on parle, on a le ciel et les nuages
Sur la tête ; on se plaît aux livres des vieux sages ;
On lit Virgile et Dante ; on va joyeusement
En voiture publique à quelque endroit charmant,
En riant aux éclats de l’auberge et du gîte ;
Le regard d’une femme en passant vous agite ;
On aime, on est aimé, bonheur qui manque aux rois !
On écoute le chant des oiseaux dans les bois
Le matin, on s’éveille, et toute une famille
Vous embrasse, une mère, une sœur, une fille !
On déjeune en lisant son journal. Tout le jour
On mêle à sa pensée espoir, travail, amour ;
La vie arrive avec ses passions troublées ;
On jette sa parole aux sombres assemblées ;
Devant le but qu’on veut et le sort qui vous prend,
On se sent faible et fort, on est petit et grand ;
On est flot dans la foule, âme dans la tempête ;
Tout vient et passe ; on est en deuil, on est en fête ;
On arrive, on recule, on lutte avec effort… –
Puis, le vaste et profond silence de la mort !

2

Hugo, On vit, on parle...

Tu sais sans doute qu'une introduction se rédige quand on a analysé le texte, trouvé une problématique et les axes qui y répondent.
J'ignore où tu en es dans ce travail.
Il faut que tu situes le poème dans le recueil Les Contemplations et que tu précises dans quelle section il se trouve. C'est important pour la compréhension du registre et l' interprétation du dernier vers.

Hugo, On vit, on parle...

Oui en fait j'ai déjà fait l'étude du texte j'ai fais mon plan et mon introduction mais il me manque juste une phrase d'accroche.

Hugo, On vit, on parle...

Une phrase sur la fragilité de la condition humaine peut-être.

Hugo, On vit, on parle...

Tu es très libre pour ta phrase d'accroche, fais ce que tu veux qui a à voire de près ou de loin avec le texte (le thème de la mort dans la poésie française par exemple, ou tu peux dire que l'on associe souvent la vie avec la parole, la parole qui donne vie (cf. début archi-connu du l'Evangile selon St Jean), et c'est justement ce que fait Victor Hugo avec l'asyndète de ce titre...)

Hugo, On vit, on parle...

Je pensais à une citation sur la condition humaine ou la mort mais je n'en ais pas trouvé qui me convienne.

ma problématique est : comment victor hugo exprime t il la condition humaine dans son poème "on vit on parle" des "contemplations"??
ma phrase d'accroche au début était :
"les plus désespérés sont les chants les plus beaux et j'en connaît d'immortels qui sont de purs sanglots".
Mais on m'a dit que c'était hors sujet du coup.

Hugo, On vit, on parle...

et bien c'est surtout la fatalité de la mort parce qu'il perd sa fille leopoldine.
Mais sinon mise à part les citations je pourrais peut être parler du mal du siècle ??

Hugo, On vit, on parle...

Tu peux dire: "Victor Hugo, vers la fin de sa vie, a dû se demander..

Lorsque sa fille meurt, Victor Hugo n'est qu'à la moitié de sa vie, et les contemplations ne sont pas une oeuvre tardive.

Hugo, On vit, on parle...

j'ai trouvé une idée qui irait avec ma problématique .La condition humaine,dont le premier signe au XIXe siècle est le mal du siècle, est mise au service de la littérature des écrivains romantiques. Ainsi l'écrivain français chef du courant romantisme et du cénacle victor hugo perd sa fille leopoldine en 1845. c'est alors des années sombres qui s' ensuivent ....
Vous en pensez quoi ?

Hugo, On vit, on parle...

Personnellement, je n'aime pas trop cette phrase d'accroche. D'une part, je la trouve trop longue ; d'autre part, il ne me semble pas bien venu de rapprocher le mal du siècle du deuil qui touche le poète.
Et le début du poème n'est pas mélancolique.