Qu'est-ce que l'amour ?

Bonjour à vous tous !

Navré d'avance pour l'intrusion philosophique que je m'apprête à commettre mais j'ai besoin de votre avis. Je dois rendre une dissertation philosophique pour la rentrée "Qu'est ce que l'amour ?". En définition j'ai défini l'amour comme un sentiment qui implique la proximité, l'attirance et l'affection avec l'être aimé. Mais est-ce qu'"attirance" signifie forcément l'amour ? Quel rapport faut il établir en amour  ?

I. La nécessité de rechercher la fusion avec l'être aimé ?
L'amour a ici un caractère fusionnel, passionnel, le besoin de proximité de l'amour revient-il à dire qu'il faut chercher à ne faire qu'un avec lui ?
1) En amour désire t-on combler un manque ? Manque de notre moitié, qu'il nous faut nécessairement trouver pour devenir un être fini. Discours d'Aristophane, Le Banquet de Platon, le mythe des androgynes.

2) l'Homme est-il dans ce cas là l'absolu d'un autre Homme ? Trouver en l'être aimé la représentation de la perfection. Est-il forcément nécessaire de se laisser emporter aux premiers aspects divinatoires de l'être aimé ?

3) L'amour passionnel est la représentation d'une illusion. En effet aucun homme n'est l'absolu si non ce n'est plus un homme, c'est Dieu. Or, l'Homme n'est ni Dieu ni parfait. Croire que nous pouvons surrélever la valeur d'un Homme n'est qu'un "délire divin" Platon.

II. Le rapport à adopter en amour, est t-il alors un rapport de méfiance ?
1) Face à l'illusion précédemment vécue, s'invite la méfiance. Si l'amour fort tel pouvait paraître la passion n'est qu'illusion n'est-il alors pas tout naturel de se méfier, de réccuser l'amour ?
2) La nécessité de juger, de faire preuve de raison, chose que semblions avoir oublié. Avant de chercher à nous comprendre nous-même ? Nécessité alors, de s'intérioriser ?
3) D'un autre côté, le moi n'est il pas également constitué par le regard d'autrui ? Autrement dit n'ai-je pas besoin de "l'autre" pour obtenir une image de ce que je suis ?

III. Un rapport amoureux où respect et partage sont mis en avant.
1) Exister non pas en possédant la personne mais en faisant par nos actes son bonheur.
2)
3)..

Je trouve que tout ce que je propose est assez branlant en définitive.

Auriez-vous des idées ?

Qu'est-ce que l'amour ?

Tu pars dans le bon sens, mais je trouve que tu restes un peu flou, tu peux être plus précis dans l'énoncé des contradictions, càd ta problématique: comment as-tu axé le problème de l'amour?
Tu peux parler plus explicitement de l'ambiguïté d'un terme large qui regroupe à la fois l'eros (l'amour physique), l'agape (amour passionnel, inconditionnel, désintéressé), et philia (amitié, amour bienveillant). Or la rencontre des trois n'est pas facile: l'amour oscille sans cesse entre ces désirs de posséder l'autre, de le dominer, de l'être, de le protéger avec bienveillance,...

Attention à ton 3) du I]... Peut-être y a-t-il plus évident pour montrer la vanité de l'amour, cette impossibilité à posséder l'autre, ce désir jamais comblé de l'être. Penches-toi du côté de Lévinas, Totalité et infini... Il t'aidera pour alimenter ton III].

Mais finalement, ta dernière partie ne reviendrait-elle pas modérer, mesurer quelque chose d'infini et d'illimité? Peut-on vraiment mettre des limites à ce qui est par nature inconditionné, déraisonné...?

Tu as fait déjà une bonne partie du travail, bon courage!

Qu'est-ce que l'amour ?

Merci pour votre rapide réponse !

Cependant je me retrouve gêné : Si je montre l’ambiguïté de l'amour faut il alors que, dans la 1ère partie je m'attache à définir ces trois types d'amour ? J'ai peur que, dans ce cas on me reproche de n'avoir pas assez conceptualisé, d'avoir voulu faire du recopiage de thèses...

Qu'est-ce que l'amour ?

Salut,

Tu as beaucoup d'idées, et très riches, mais on a du mal à cerner le fil conducteur de ton propos. Il faut que tu problématises le sujet.

Aussi, pour ton introduction peut-être, l'amour, d'un point de vue scientifique, biologique, qu'est-ce ? Et ensuite, qu'est-ce que l'humain en a fait ?



https://www.youtube.com/watch?v=UkbsTmLPaWU

Qu'est-ce que l'amour ?

Non, cette ambiguïté peut être la base de ta problématique, dans ton introduction.

Dans ton intro, tu vas définir l'amour, basiquement. Puis tu vas dire que cette définition pose des problèmes, que le concept pose des problèmes car il contient diverses formes, des oppositions. C'est cette opposition inhérente au sujet qui va te permettre de montrer l'intérêt du sujet, pourquoi cette question est fondamentale. Et c'est sur cette base que tu vas construire un problématique (laquelle n'est rien d'autre que la mise en opposition de thèses contraires). Donc tu auras là une ligne conductrice pour faire partir ta dissertation, ce qui te permettra d'être plus clair, plus démonstratif, plus efficace...

Qu'est-ce que l'amour ?

Merci !

7

Qu'est-ce que l'amour ?

Korax a écrit :

Aussi, pour ton introduction peut-être, l'amour, d'un point de vue scientifique, biologique, qu'est-ce ?

Tu as une réponse à cette question ?

Qu'est-ce que l'amour ?

Moi non, et il n'existe à ma connaissance aucune preuve scientifique, mais de nombreux chercheurs s'accordent à parler de l'ocytocine comme "hormone de l'amour" (ou de confiance.) Je n'arrive pas à remettre la main sur l'article du CNRS que j'ai lu récemment, mais c'est une piste envisageable pour l'introduction, à condition d'en parler au conditionnel...

9

Qu'est-ce que l'amour ?

L'explication scientifique, ça tue un peu l'imaginaire et quelques trente siècles de littérature sur l'amour. 

Qu'est-ce que l'amour ?

Pas forcément, on entend bien qu'avant d'être une réaction hormonale, l'amour est un sentiment humain...