1

Éluard et Man Ray, Les Mains libres - Quelles fonctions les objets nés de la main de l'homme ont-ils ?

Bonjour à tous et à toutes,

Je suis en terminale L et nous avons un premier devoir à la maison à faire sur le recueil Les Mains libres, c'est un sujet type bac qui comporte donc deux questions.

La première étant: Quelles fonctions les objets nés de la main de l'Homme ont-ils dans cette oeuvre?

J'ai déjà fait la recherche d'idée mais je n'arrive pas à assembler mes connaissance et à faire un plan construits. Quelqu'un peut-il m'aider?

Voici les éléments de réponse que j'ai:

les objets les plus récurrent dans le recueil:
•    Les drapés.
•    Les aiguilles
•    Les fils
•    Les fenêtres.

la signification de ces objets:

•    Les drapés: symbolise la couture (les deux mères des artistes était couturières) mais aussi la femme en général --> ce sont généralement des femmes drapés que nous voyons (sauf dans "la toile blanche" ou le drape est mis face a des objets sans réel rapport entre eux, comme un entonnoir et un gant.) --> "burlesque" p50; "paranoïa" p88; "au bal tabarin" p112)

•    Les aiguilles: on peut y voir un rapport évident avec la couture et donc l'enfance des deux artistes mais l'aiguille constitue également un symbole phallique de part sa verticalité ("fil et aiguille', l'aiguille est dans ce dessin complètement disproportionnée par rapport au paysage; voir aussi dans "le temps qu'il faisait le 14 mars"). D'autres objets peuvent également symboliser le phallus (vérifier dans "oui ou non" p.99 --> une fléchettes et "traits d'acier"; une mine de crayon dans "ou se fabriquent les crayons", dans "dessin numéro 4, détails"; une statue dans "objets". P29; "une hache" dans "les sens" p46; "la tour Eiffel" dans "rêve" p80)

•    Les fils: ils peuvent également symboliser la couture comme les aiguilles ou les drapés. Mais ils évoquent aussi une certaine rotondité, qui quant a elle symbolise le corps féminin, en effet, dans le diptyque "les mains libres", le fil s’entremêle afin de former des courbes; vérifier dans "solitaire" p49; "fil et aiguille" où  le fil forme une ligne incertaine et qui passe dans l'aiguille; "le sablier compte-fils", qui est un contre exemple puisque les fils sont tendus et entourent la taille de la femme allongée)

•    Les fenêtres: symbolisent la liberté des deux artistes. Fenêtre ouverte sur le monde. Voyeurisme des deux hommes? Parler du surréalisme. (voir dans "les tours d’Éliane" p111; portraits numéro 6; "des fenêtres" dans "château abandonne" p18; "la fenêtre" dans "la lecture" p30).


Merci de votre attention, et bonne journée!