1

Comment, au travers de la littérature, les lecteurs peuvent-ils prendre conscience des problèmes de la société ?

Bonjour à tous
Alors voila j'ai un plan de dissertation à faire en français sur le sujet : " Comment au travers de la littérature, les lecteurs peuvent ils prendre conscience des problèmes de la société ? "
J'ai déjà réfléchi à un plan en deux parties : I. Grace à la structure et aux procédés II. Grace à l'histoire

J'ai déjà quelques idées, mais pas assez.
Je compte parler dans le grand I : • du discourt direct • des comparaisons • des hyperboles (l'avare de Molière)
Et dans le grand II : • de la découverte d'autres styles de vie • des personnages auxquels on peut s'attacher et s'identifier ( Fantine dans les misérables) • de la mise en avant des conditions de vies dont on ne connaissait pas l'existence.

Seulement, ce n'est pas suffisant pour un plan détaillé, j'aurais besoin d'aide si vous plait.

2

Comment, au travers de la littérature, les lecteurs peuvent-ils prendre conscience des problèmes de la société ?

Bonjour,

Le professeur a-t-il donné un corpus d'oeuvres?

Comment, au travers de la littérature, les lecteurs peuvent-ils prendre conscience des problèmes de la société ?

Je ne sais pas si la distinction fond/forme est très pertinente pour ce sujet, étant donné qu'ils restent toujours très liés... "La forme c'est le fond qui remonte à la surface" disait Victor Hugo.
Pointe plus vite les procédés qui permettent cette prise de conscience!

Déjà, pour t'aider, jette un œil sur Qu'est-ce que la littérature ? de J-P Sarte, il te donne de bons arguments pour ce genre de questionnements. Notamment le chapitre II, "Pourquoi écrire?".

Quelques pistes, dont tu avais déjà l'intuition pour certaines, que tu dois plus mettre en avant: l'auteur montre la société en la transposant dans une autre société fictive (transposition du cadre social, pense aux fables politiques de Voltaire, d'Orwell) ou dans un futur probable (1984?), il sensibilise le lecteur par le biais de l'identification aux personnages (pense au Dernier jour d'un condamné, la première personne et le flou sur le passé du personnage invite de façon évidente à une identification), il veut montrer une réalité que le lecteur ne connaît pas nécessairement (les conditions de vie des mineurs dans Zola par exemple, ou jette un coup d'oeil sur le poème "À qui le faute?" de Victor Hugo)...

Peut-être que tu pourrais faire une plan : la littérature montre la société, souvent sous un nouvel angle, facilitant la prise de conscience (I), société qu'elle humanise, individualise, elle lui donne un visage humain qui sensibilise le lecteur (II), et enfin elle dénonce parfois explicitement ses travers (III).
Ne te conforme pas à ces idées lancées un peu vite, je n'ai pas le temps d'y réfléchir suffisamment, j'espère que ça pourra t'aider pour ta réflexion.