1

« Il faut se prêter à autrui et ne se donner qu’à soi-même. »

Bonjour à tous,

Je suis rhétoricienne et je dois réaliser pour la première fois une dissertation ayant comme thème « Il faut se prêter à autrui et ne se donner qu’à soi-même. » (citation de Montaigne). Mon professeur nous a donné quelques indications à suivre, des "pistes" pour pouvoir argumenter correctement (je sais que je dois actualiser cette citation, je sais que Montaigne s'est interrogé sur l'identité et l'altérité, je sais que si l'on se donne trop on risque de se perdre, je sais aussi qu'il faut que je parle de l'altruisme mais aussi de l'individualisme) mais je vous avoue que je suis complètement perdue... J'ai déjà un argument:

"Il faut d’abord commencer par se mettre dans le contexte de Montaigne, philosophe du 16ème siècle. Au premier regard, on viendrait à penser que cette citation manifeste une tendance à ne voir le monde qu'en fonction de soi-même et relèverait ainsi de l’égoïsme, voire du repli sur soi. Il n’en n’est en réalité rien de tout ça ; « se donner à soi-même » nous renvoit en fait à la célèbre formule de Socrate « Connais-toi toi-même ».  Cette expression nous indique que la connaissance de soi éclaire tout homme sur ce qu’il est et ce qu’il veut ; n’est-on pas heureux lorsqu’on se connaît et que l’on sait ce dont on est capable, ou au contraire malheureux lorsqu’on se trompe sur son propre compte ? Ceux qui se connaissent se bornent à parler de ce qu’ils savent, ils savent qu’ils sont incapables de déplacer une pierre de dix tonnes ou de courir plus vite que la vitesse du son. « Connais-toi toi-même » signifie aussi s’interroger sur son savoir. Il faut prendre conscience de soi, et par là son ignorance qui est l’aboutissement de la connaissance ; c’est avoir conscience qu’on ne sait pas tout et qu’il y a des choses qu’on ne sait pas expliquer. L’ignorance est essentielle à la connaissance, et quand on a la connaissance, on doit se replonger dans l’ignorance. Si on a une connaissance, elle est limitée ! Il est bien sure humain de ne pas tout savoir, ce qui oblige l’homme à être humble : « Je ne suis ni meilleur, ni moins bon que cet homme-ci ou celui-là ! ». C’est en se connaissant et en se cherchant  lui-même que l’homme peut trouver sa sagesse. Montaigne a voulu dire par sa citation que l’homme peut partager cette sagesse avec les autres mais doit se connaître lui-même, savoir que sa connaissance est limitée."


Pouvez-vous me donner des avis et me conseiller s'il vous plaît?

Merci beaucoup!  Bonjour à tous,

Je dois réaliser une dissertation sur la citation de Montaigne « Il faut se prêter à autrui et ne se donner qu’à
soi-même. ». Voici un argument que j'ai déjà écrit :

"Quant à la relation avec l’autre, Montaigne oblige l’homme à « se prêter » aux autres et non « se donner », car si l’on se consacre trop à l’autre, on risque de se désintéresser de soi et ainsi finir par se perdre soi-même. Autrement dit, il faut accorder du crédit aux autres tout en restant une banque prospère, trop de dons accordés conduirait à la faillite. Par exemple : ...... "

Mais je ne trouve pas d'exemples    Je pensais à Roméo et Juliette ou même la citation d'Alferd de Musset « Aimer, c’est se donner corps et âme. » mais je ne sais pas comment argumenter sans me contre-dire et je ne sais pas si c'est une bonne idée (?) 
Pouvez-vous m'aider svp?

Merci beaucoup!

2

« Il faut se prêter à autrui et ne se donner qu’à soi-même. »

Bonjour,

Qu'entends-tu par "rhétoricienne" ? Cela correspond à quel âge/quel niveau ?

Sinon, je ne comprends pas bien comment tu passes de "se donner à soi-même" à "se connaître soi-même". Ce n'est pas la même chose ! Il n'est pas absurde de penser qu'il y a un rapport entre les deux, mais il faudrait mieux le justifier.