1

René-Guy Cadou, Les fusillés de Châteaubriant

Bonjour tout le monde !

Je suis en classe de 1ère et je suis en train de préparer mon oral de Français. Je recherche des plans de commentaires pour certains textes. Pourriez-vous m'aider ?
Je serais ravie de pouvoir obtenir:
Ce coeur qui haïssait la guerre de Robert Desnos
Ballade de celui qui chanta dans les supplices de Louis Aragon
Les fusillés de Chateaubriand de René Guy Cadou

Je vous remercie d'avance ... En espérant une réponse de votre part !

2

René-Guy Cadou, Les fusillés de Châteaubriant

Bonjour Pioupiou,

Ce n'est pas la vocation du site de fournir des analyses clés en main.

Pour t'aider à préparer ton oral, je vais transgresser la charte et te proposer un canevas pour

Les fusillés de Châteaubriant
Pleine poitrine
René Guy Cadou

Ils sont appuyés contre le ciel
Ils sont une trentaine appuyés contre le ciel,
Avec toute la vie derrière eux
Ils sont pleins d’étonnement pour leur épaule
Qui est un monument d’amour

Ils n’ont pas de recommandation à se faire
Parce qu’ils ne se quitteront jamais plus
L’un d’eux pense à un petit village
Où il allait à l’école
Un autre est assis à sa table
Et ses amis tiennent ses mains
Ils ne sont déjà plus du pays dont ils rêvent
Ils sont bien au dessus de ces hommes
Qui les regardent mourir
Il y a entre eux la différence du martyre
Parce que le vent est passé là où ils chantent
Et leur seul regret est que ceux
Qui vont les tuer n’entendent pas
Le bruit énorme des paroles
Ils sont exacts au rendez-vous
Ils sont même en avance sur les autres
Pourtant ils disent qu’ils ne sont plus des apôtres
Et que tout est simple
Et que la mort surtout est une chose simple
Puisque toute liberté se survit.

Le 20 octobre 1941 à 7h45, le jeune franc-tireur Gilbert Brustlein tue de deux coups de feu dans le dos le militaire le plus gradé de la Wehrmacht à Nantes, le Feldkommandant Karl Hotz. Le 22 octobre 1941, vingt-sept patriotes sont fusillés à deux kilomètres de Châteaubriant, dans la carrière de la Sablière.
Ils faisaient partie des nombreux détenus du camp de Choisel. L'occupant espère affaiblir la Résistance par cette exécution barbare.
Le poème de Cadou (1920-1951) célèbre cet événement et s'inscrit dans le registre lyrique.

1. Un groupe énigmatique
a. l'anonymat, le groupe (voir le titre), l'anaphore des ils
b. Solennité de l'instant, une image pour l'éternité : ils sont figés dans une statuaire, ils se détachent sur le ciel (répétition), ils sont indissolublement liés (allusion à leur disposition devant le peloton d'exécution mais aussi à leur courage qui les soutient mutuellement, à leur dignité)
c. Célébration de la fraternité dans le sacrifice qui assure leur pérennité dans la mémoire collective de la nation
2. Victimes et bourreaux face à face
a. Les souvenirs avant le grand passage
b. Des tortionnaires comme absents, des hommes inhumains ou plutôt sourds à leur humanité enfouie
c. Des suppliciés qui chantent (allusion à la Marseillaise, à l'Internationale et au chant du départ entonnés par les otages) l'association au vent évoque la liberté.
3. La signification d'un martyre
a. Une mort utile
b. Un exemple plus fort que les paroles (des chants révolutionnaires)
c. l'appel à la liberté par delà la mort

Cadou n'insiste pas sur l'horreur de la situation, il met en valeur la simplicité et la grandeur des victimes. Liberté et fraternité dans l'engagement seront plus fortes que la barbarie. C'est une leçon d'humanité. On y retrouve les mêmes accents que dans Gabriel Péri d'Eluard ou La Rose et le Réséda d'Aragon.

3

René-Guy Cadou, Les fusillés de Châteaubriant

Merci beaucoup c'est exactement ce que je recherche. Notre professeur de français ne nous donne aucun plan de commentaire, nous ne faisons que des études linéaires. Donc quand je révise je me dis que je ne serai pas capable de trouver moi-même le jour de l'oral un plan pour répondre à la question. Donc je cherche des plans pour avoir des exemples, car bien sûr je sais que ceux que je trouve ne seront pas forcément adaptés à la question posée.

Merci