Béroul - Traduction d’un passage de Tristan et Iseut

Bonjour,

Je sollicite votre aide pour un passage où je pense m'égarer quelque peu par moments et où la fin me pose sérieusement problème.

Voici le passage :

Tristran, por ce t'os bien loer,
Que ja n'i troveras ton per
Qui gage doinst encontre toi.
Icest consel te doin par fois,
Ce ne puet il metre en descort :
Qant il vos vout livrer a mort
Et en feu ardoir, par le nain
(Cortois le virent et vilain),
Il ne voloit escorter plait.
Qant Dex vos an ot merci fait
Que d'iluec fustes eschapez,
Si com il est oi assez,
Que, se ne fust la Deu vigor,
Destruit fusiez a deshonor

J'ai traduit :
Tristan, laisse moi bien te conseiller,
Parce que jamais tu ne trouvera ton égal
Qui voudra te lancer un défi.
Ce ne peut être à cause de celui
Qui parfois te donne raison :
Quant il veut te livrer à la mort
Et t'immoler par le feu, à cause du nain
(La cour et les paysans l'ont vu),
Il ne voulait pas attendre un procès.

Ensuite pour les 5 derniers vers je patauge complètement à cause de Dex et Deu.

Si vous pouvez m'aiguiller, merci beaucoup.

Béroul - Traduction d’un passage de Tristan et Iseut

Bonjour,
Je vous répondrai cet après-midi, si personne ne le fait avant moi.

Béroul - Traduction d’un passage de Tristan et Iseut

Je vous remercie.

Béroul - Traduction d’un passage de Tristan et Iseut

Je n'ai pas eu le temps hier... Vu l'urgence apparente (MP !), je traduis "à l'arrache"...
La fin de votre extrait semble incomplète, je n'ai pas le courage de chercher dans les 5000 vers du roman...


Tristan, j’ose te donner un bon conseil pour cette (entreprise),
Parce que tu ne trouveras jamais ton égal ici
Qui prenne l’engagement de t’affronter.
Ce conseil, je te le donne de bonne foi,
Cela, il (le roi) ne peut en disconvenir :
Quand il voulut vous livrer à la mort
Et vous brûler en un feu, à cause du nain
(les nobles le virent, ainsi que les gens du peuple),
Il ne voulut pas consentir à un procès.
Quand Dieu vous en eut fait grâce,
De sorte que vous échappâtes à cela (=ce supplice)
Comme on l’a beaucoup entendu dire,
Au point que, s’il n’y avait pas eu la puissance de Dieu,
Vous eussiez disparu dans le déshonneur…

Béroul - Traduction d’un passage de Tristan et Iseut

Je vous remercie beaucoup pour votre aide. Merci pour votre réponse et pour le temps que vous avez voulu y consacrer, cela m'a beaucoup aidé et j'ai compris mes erreurs.
Merci encore.