1

Abréviations dans les notes de bas de page

Bonsoir,

J'aimerais avoir quelques précisions sur les abréviations utilisées pour les notes en bas de page, dans les mémoires notamment.
Il existe ibid et idem, deux formulations qui pour moi veulent dire la même chose, à savoir "même référence que celle citée dans la note précédente". Ai-je tort? Si ce n'est pas le cas, puis-je utiliser les deux indifféremment?
Existe-t-il également d'autres abréviations utilisables dans le cadre des mémoires? (il me semble qu'on peut utiliser un "code", sous forme de siglaison, pour désigner plus rapidement le titre d'une oeuvre: exemple --> "Voyage au Bout de la Nuit" devient "VBN".) Là encore, est-ce exact?

Merci d'avance pour votre aide.

Encore une question 
Pour les grosses citations, il me semble que l'on doit les "isoler" en les insérant comme un paragraphe indépendant, donc les "détacher" de l'analyse; c'est ça?
Comment faire avec les petites citations (les extraits de phrases pour illustrer le propos): aussi en détaché, ou bien ça suffit de les intégrer entre parenthèses dans le fil de l'analyse, sans retour à la ligne?

Abréviations dans les notes de bas de page

ibid. (ibidem) : au même endroit {Sert à remplacer tout ce qui, dans la référence bibliographique qui précède immédiatement, s'applique encore. On n'utilise jamais de nom d'auteur et de titre avec cette abréviation.}

idem (masc.), eadem (fém.) : la même personne {S'utilise à l'intérieur d'une même note pour éviter de répéter le nom de l'auteur s'il est le même que dans la référence qui précède immédiatement. C'est ibid. (ibidem) qui sert à remplacer tout ce qui, dans la référence qui précède immédiatement, s'applique encore.}
Source : http://www.mus.ulaval.ca/roberge/gdrm/07-notes.htm

Autres abréviations :
op. cit. (opere citato, opus citatum) : dans l'ouvrage cité
loc. cit. (loco citato) : à l'endroit cité

Pour moi, utiliser aujourd'hui un sigle pour désigner un œuvre relève de la paresse ou de la radinerie en papier ! Rien ne t'empêche d'utiliser l'abréviation pour la saisir et ensuite de la remplacer partout par le nom complet de l'œuvre.

Citation courte : entre guillemets. Si elle n'est pas fondue dans la phrase, elle est introduite pas les deux-points ( : ).
Citation longue : guillemet ouvrant au début de chaque alinéa, un seul guillemet fermant à la fin.

3

Abréviations dans les notes de bas de page

Merci Anne!

Oh... personnellement, quand une référence revient souvent, je préfère voir un sigle, je trouve ça moins fatiguant pour l'oeil. Après, je n'avais pas pensé à ton point de vue... Par sécurité, il vaudrait mieux alors le copier-coller en entier à chaque fois? Ne risque-t-on pas de me faire le reproche de ne pas avoir utilisé une abréviation?

Abréviations dans les notes de bas de page

Il ne me semble pas qu'on puisse te reprocher de ne pas avoir inventer un sigle. A part dans les dictionnaires qui citent de nombreuses œuvres, style Gaffiot, je n'en vois pas l'intérêt sauf si ton mémoire ne porte que sur quelques œuvres et cite essentiellement celles-là. S'il y en a plus, tu devras à ajouter une liste des abréviations.
Le "remplacer" serait à faire une seule fois, juste avant le fignolage de la mise en page, pour être sure de ne pas en oublier.

Abréviations dans les notes de bas de page

Un travail de recherche est quelque chose de très normé. Si l'on doit faire une dizaine de références consécutives du même ouvrage, il faut évidemment recourir aux abréviations usuelles citées plus haut.

6

Abréviations dans les notes de bas de page

C'est noté. Merci à vous deux.