Quelle rentrée pour une fin de M1 catastrophique ?

Bonjour à tous,

Je viens de faire une année de Master 1 en Lettres Modernes, plutôt bien réussie, mais j'ai totalement raté mon mémoire (une cinquantaine de pages). J'ai essayé de le composer jusqu'au bout, et même ainsi, rien à faire : le sujet, l'auteur à étudier, c'était si ennuyant et je détestais tant l'auteur que j'ai fini par échouer il y a de cela quelques jours.

La rentrée universitaire est très proche et je ne sais pas quoi faire. Est-ce qu'il y a des équivalences dans ce genre de cas (sachant qu'hormis ce mémoire et le cours obligatoire de linguistique que je n'ai jamais comprise, j'ai tout validé et de loin qui plus est) ? Est-il possible de refaire son M1 en changeant de sujet ? Vais-je perdre toutes les bonnes notes obtenues ?

J'aimerais avoir votre avis 

2

Quelle rentrée pour une fin de M1 catastrophique ?

Bonsoir Tertium,

Je pense que tout dépend de la manière dont ton université compose les crédits pour la validation de l'année de master 1 et de la moyenne exigée - ou non - pour passer en master 2. Dans ma fac, un mémoire de master 1 comptait pour moins de la moitié de la moyenne, à la différence du mémoire de master 2, beaucoup plus important dans la notation finale.
De plus qu'entends-tu par "échouer"? As-tu rendu et soutenu ton mémoire? Seule ton université pourra te renseigner précisément sur la manière de valider ton année: j'ai connu différents cas un peu comme le tiens mais qui se sont résolus de manière différente suivant les ufr et les universités.
En tous cas bon courage!

Quelle rentrée pour une fin de M1 catastrophique ?

Par échouer, j'entends ne pas avoir réussi à le faire du tout.

4

Quelle rentrée pour une fin de M1 catastrophique ?

Dans ce cas, ne rends rien et tu pourras le refaire l'année prochaine. Si tu le rends, on sera obligé de te mettre une note (même zéro), ce qui déclenchera le système de compensation qui entraînera une baisse de ta moyenne générale et l'impossibilité de refaire un autre mémoire.

Quelle rentrée pour une fin de M1 catastrophique ?

D'accord, donc si je ne le rends pas je n'aurai pas à repasser toutes les autres UE que j'ai eues ?

Quelle rentrée pour une fin de M1 catastrophique ?

Il faut absolument que tu te renseignes sur la règle en vigueur dans ton université.

7

Quelle rentrée pour une fin de M1 catastrophique ?

Peux-tu nous dire dans quelle fac tu es inscrit s'il te plaît? En principe, les ECTS attribués à une UE sont acquis définitivement si cette UE est validée (même par compensation). Après, il faut aussi lire le règlement intérieur de ta fac.

Quelle rentrée pour une fin de M1 catastrophique ?

Bonjour Tertium,

Je serais curieuse de savoir comment tu as choisi ton corpus et ton sujet de mémoire pour en avoir été dégoûté(e) au point de ne rien rendre du tout. Peut-être devrais-tu en discuter avec ton directeur de mémoire et, au besoin, en changer au plus vite. Et si tu sens que c'est l'exercice qui ne te convient pas, indépendamment du corpus, du sujet ou du professeur, peut-être devrais-tu te rabattre sur un master enseignement pour préparer un concours. On peut être un très bon étudiant sans être fait pour la recherche.

Quelle rentrée pour une fin de M1 catastrophique ?

Merci à toutes et à tous pour vos réponses,

Je suis allé me renseigner à mon université, Paris 3. Il y a effectivement des équivalences assurées de M1 Lettres Modernes à M1 Lettres Modernes, mais uniquement pour les cours magistraux et, si le BET ne rencontre pas de difficultés, les UE de langue.
Pour le reste, les UE reconduites pour l'année en cours sont également considérées comme acquises, cependant ce n'est pas nécessairement le cas des UE validées l'année précédente (2013-2014) si elles n'existent plus (cas typique : le départ d'un enseignant, à la retraite par exemple), car elles ne seraient alors pas adaptées à la nouvelle maquette (celle de 2014-2015).
Dans ce cas, il faut aviser avec le directeur ou son adjoint (que j'estime beaucoup pour l'avoir déjà eu en professeur, c'est quelqu'un d'intelligent et d'humain donc je ne me fais pas trop de souci à ce sujet) afin de déterminer si les UE concernées donneront droit à des équivalences ou non.

@vafleur : En fait, j'ai voulu travailler sur ce que je méconnaissais totalement afin de combler des lacunes : le roman (très) contemporain. On ne l'étudie jamais, ni au lycée, ni en prépa, et très rarement à la fac'. Du coup, je vagabondais à la recherche d'un sujet, puisque je n'avais pas encore suffisamment de savoir en la matière pour en trouver un par moi-même.
Mon directeur m'avait conseillé d'étudier Jean Rouaud (que je ne connaissais pas du tout), à défaut d'Annie Ernaux qui, semble-t-il, faisait l'objet de trop d'études pour dégager un sujet aussi intéressant qu'original.

J'ai donc lu son premier roman (Les Champs d'honneur) et son (à présent, avant-)dernier, Une façon de chanter. Et j'ai apprécié, alors je me suis lancé.
Sauf qu'entre ce prix Goncourt de 1990 et l'ouvrage de la rentrée 2013, il y en avait d'autres. Qui ne me plaisaient pas, mais alors pas du tout.
En dépit de cela et d'une vue en pleine baisse qui me déprimait à chaque lecture d'un ouvrage (déficience visuelle de naissance), j'ai persévéré. Jusqu'en avril, puis mai, juin, reportant le mémoire à septembre, y passant le mois de juillet, d'août, et voilà déjà septembre et sa soutenance imminente sans que le premier tiers du mémoire soit fait.

Voyant que je n'arrivais à rien avec cet auteur qui, en plus de me rappeler en permanence mes propres difficultés père-fils en courant toujours après le sien mort lorsqu'il avait 11 ans, geignait constamment à propos de sa myopie Ô combien handicapante (le pauvre chou refuse de porter des lunettes, c'est trop inesthétique voyez-vous) quand, de mon côté, je donnerais tout ce que j'ai pour qu'il me soit possible de voir correctement un jour, j'ai dû me rendre à l'évidence : on ne fait pas un mémoire en six jours, et ce encore moins lorsqu'on n'a déjà pas été capable de le faire en six mois. A fortiori quand on finit par développer une haine viscérale envers l'auteur en question.

Voilà toute l'histoire, pour les quelques-uns que ça intéresse. Je suis conscient de l'extrême bêtise de la chose, mais les faits sont là et dorénavant il me faut rebondir sur un autre sujet (qui m'intéresse et continuera à m'intéresser de manière certaine, celui-ci) plutôt que de me morfondre face à mon premier échec scolaire.

___

Si vous avez des conseils pour une réinscription en M1, je suis preneur 

10

Quelle rentrée pour une fin de M1 catastrophique ?

Bonjour Tertium,

Je suis désolé: je n'ai pas du tout les compétences pour t'aider.

Mais j'ai l'impression que Jean Rouaud tiendrait là (dans ton histoire) de quoi faire un livre bien creusé (bon ou mauvais je ne sais pas) : problèmes 1 de mauvaise vue et 2 entre père et fils mis à la puissance deux en quelque sorte.

Surtout explique franchement les raisons de ton plantage à ta fac.

Bon courage.


Ou c'est peut-être toi qui écriras ce livre, tu l'appelleras Quartium.