Virgule après un adverbe placé en début de phrase

Bonjour,

tout d'abord je m'excuse si ce sujet a déjà été traité entièrement dans une ancienne discussion : j'ai trouvé, lors de mes recherches sur le forum, au mieux des réponses partielles pour certains adverbes en particulier.

Mes questions, sur les phrases affirmatives, sont donc :
Peut-on placer un adverbe en début de phrase sans le faire suivre d'une virgule ?
Si oui, cela est-il vrai pour tous les adverbes ?
Faut-il faire une inversion verbe-sujet si l'on ne met pas de virgule (quand cela et si cela est possible) ?
Le sens change-t-il (ne serait-ce que légèrement) qu'il y ait une virgule ou non ?

Par exemple, Aujourd'hui, il fera beau. me semble correct, quand Aujourd'hui il fera beau. me semble erroné.

D'avance merci pour votre aide et bonne journée.

EDITION:
J'ai précisé que ma question portait sur les phrases affirmatives et donc exclut le cas des adverbes interrogatifs.

Virgule après un adverbe placé en début de phrase

Bonjour.

Oui, l'on peut placer un adverbe en début de phrase sans forcément le faire suivre d'une virgule, dans certains cas.
Voir ce que dit ce site à l'usage des rédacteurs :
http://www.btb.termiumplus.gc.ca/redac- … ;info0=6.1

Si le complément antéposé est très court, comme c’est le cas de certains adverbes employés avec la valeur de compléments circonstanciels, la virgule n’est pas nécessaire, en principe :

    Ici il fait bon vivre.
    J’aime lire dans mon lit. Là je suis bien.

Dans la réalité, cependant, il n’est pas rare de voir la virgule indiquée après ces mots : en ralentissant le rythme de la phrase, elle fait ressortir le complément et le renforce. La ponctuation est donc ici affaire de contexte et d’appréciation personnelle :

    Il se plaint qu’il n’y a pas assez de neige chez lui. Ici, il y en a.
    J’ai l’intention de m’installer à la campagne. Là, je sais que je trouverai la paix et la sérénité.

Quand l’adverbe figurant en début de phrase est un mot isolé, court ou long, il n’y a pas de règle absolue. En principe, on indique la virgule si la phrase est d’une certaine longueur ou si l’on désire créer un effet d’insistance. On l’omet si la phrase est courte, si elle est déjà abondamment ponctuée, ou si l’on veut accélérer le mouvement :

    Malheureusement, nous ne pourrons pas vous accorder une subvention dans le cadre du Programme d’aide aux petites entreprises.
    Malheureusement notre demande est restée sans réponse.

   
Évidemment, le technicien n’a pas encore eu le temps de réparer mon ordinateur.
    Le technicien est-il venu? Évidemment non.

Les adverbes de liaison ainsi, à peine, aussi, du moins, encore, en vain, peut-être, à plus forte raison, sans doute, etc., ne sont pas suivis de la virgule lorsque le sujet est inversé :

    Faites vos recherches. Ainsi serez-vous assuré de ne pas vous tromper.
    On m’apprend que Pierre Levasseur n’a pas pu assister à la réunion. Peut-être a-t-il eu un empêchement.
    Nous n’avons malheureusement jamais reçu votre lettre. Sans doute s’est-elle égarée.

Dans les cas où ces adverbes ne sont pas suivis d’une inversion, la virgule fait ressortir l’enchaînement des idées et contribue à la clarté de l’expression, tandis que son absence a pour effet d’accélérer le débit, le mouvement de la phrase. La virgule a donc plus souvent tendance à intervenir dans les phrases longues que dans les phrases courtes.

Virgule après un adverbe placé en début de phrase

Un grand merci Jehan pour cette réponse très complète !

4 (Modifié par nekark 10/02/2015 à 22:56)

Virgule après un adverbe placé en début de phrase

Bonjour,

Est-il vraiment ''interdit'' de faire succéder un de ces adverbes de phrase par une virgule en cas d'inversion du sujet ?

Exemple : Aussi, me résignai-je à le prendre par la main.

L'incohérence de la phrase en cas de suppression de l'adverbe serait-elle responsable de cette interdiction ? Comme ci-dessous :

Me résignai-je à le prendre par la main. => phrase incorrecte, le point d'interrogation me semble indispensable.

Le but étant justement (cf. Jehan) de ralentir la phrase et de renforcer le complément, ici la conséquence, tout en conservant l'inversion du sujet.

Par ailleurs, la référence au site Btb (site que je consulte très régulièrement), est-elle toujours fiable ? dans le sens où il pourrait exister des différences de règles syntaxiques (même très minimes), ou même d'usages, entre le ''français canadien'' et le ''français de France'' ?

Bien à vous,

5 (Modifié par Jehan 10/02/2015 à 23:56)

Virgule après un adverbe placé en début de phrase

Bonsoir.

Est-il vraiment ''interdit'' de faire succéder un de ces adverbes de phrase par une virgule en cas d'inversion du sujet ? Exemple : Aussi, me résignai-je à le prendre par la main.

Je le pense.
Effectivement, une telle portion détachée de phrase inversée non interrogative est contraire à la syntaxe.
Sauf s'il s'agit d'une proposition incise ( lui dit-il, ajouta-t-elle, etc.) ce qui n'est pas le cas ici.

Par ailleurs, la référence au site Btb (site que je consulte très régulièrement), est-elle toujours fiable ? dans le sens où il pourrait exister des différences de règles syntaxiques (même très minimes), ou même d'usages, entre le ''français canadien'' et le ''français de France'' ?

Quand il s'agit de québécismes, le Btb ne manque pas de le signaler.
Il ne signale rien de cet ordre dans le cas qui nous occupe.

Virgule après un adverbe placé en début de phrase

Placé en début de phrase, aussi est une conjonction et marque une conséquence ou une explication. Il a le sens de « c’est pourquoi, par conséquent ». Dans ce cas, le verbe et le sujet d’une phrase introduite par aussi sont généralement inversés, et on ne met pas de virgule après aussi. Dans le cas où il n’y a pas d’inversion, cependant, la virgule est facultative même si on la met bien souvent.

BDL
Donc pas de virgule s'il y a inversion du sujet.