1

Passer le Capes de lettres modernes avec un master étranger

Bonsoir tout le monde.
Au mois de septembre, si ma soutenance se passe bien, je serai titulaire d'un diplôme de master en Lettres modernes. Ce diplôme sera tunisien puisque j'ai effectué mon cursus universitaire à la faculté des lettres de la Manouba à Tunis.
Puisque je détiens la nationalité française, je me suis dit qu'il serait intéressant pour moi de tenter ma chance en passant le Capes en France, mais en faisant mes recherches j'ai vu que ce n'était pas aussi simple d'où les nombreuses interrogations qui se sont installées en moi quant à mes chances réelles de réussite.
Tout d'abord j'ai pu constater qu'il existait un master MEEF qui formait les étudiants en vue de ce concours. Les candidats qui ont suivi une telle formation sont, j'imagine, bien plus avantagés que ceux qui n'en ont pas bénéficié, surtout par rapport à l'épreuve orale de la mise en situation qui requiert je pense certains acquis pédagogiques bien spécifiques. Ensuite,concernant l'épreuve de langue j'ai pu me rendre compte qu'une partie était consacrée à l'étude d'un texte extrait d'un ouvrage en ancien français. Pour ma part je n'ai étudié l'ancien français que durant un semestre et je ne peux pas dire que j'excelle dans ce domaine.
Ma question est, est-ce qu'une personne qui n'a pas suivi de formation spécifique et qui connaît quelques lacunes dans certaines disciplines(notamment celle de l'étude de l'ancien français)  peut aspirer à réussir un tel concours?

Passer le Capes de lettres modernes avec un master étranger

Bonjour,

L'ancien français ne représente que 5 points sur la totalité de l'épreuve. Les connaissances demandées ne sont plus aussi poussées qu'auparavant. Aide-toi du Précis de phonétique historique de Laborderie (128) et d'un autre manuel pour la morphosyntaxe (sans t'embarrasser de tous les détails expliqués par exemple par Geneviève Joly). Les épreuves sont en mars-avril, tu as le temps d'engranger quelques connaissances.
Pour la grammaire moderne, à mon avis, la Grammaire du français de Denis et Sancier au Livre de Poche est une bonne base de travail pour le CAPES (5 points aussi). La stylistique (sur 5 points), je suppose que tu l'as déjà un peu pratiquée : le plus difficile est de ne pas verser dans le commentaire composé.
Je te conseille de potasser les programmes du collège et du lycée pour la nouvelle question sur 5 points. En effet, on te demande de réfléchir en gros à la mise en œuvre possible d'un cours de grammaire sur telle notion, appuyé au besoin sur des exercices fournis dans le sujet. Il vaut donc mieux savoir qu'on étudie la concession et l'hypothèse en 3e après avoir étudié d'autres types de relations sémantiques dans les classes antérieures ainsi que le fonctionnement de la subordination et la valeur hypothétique avec certains temps (c'est un exemple bien sûr). Consulte aussi de bons manuels, voire des cours de langue d'enseignants, ils te fourniront des idées de mises en œuvre si tu n'as jamais enseigné.
Le rapport du jury donnera sans doute des indications assez précieuses sur cette nouvelle question.
Pour l'écrit, à part cette nouvelle question, le reste est franchement très classique. Si tu connais bien l'histoire littéraire, maîtrises de grands classiques, es à l'aise avec la méthode de la dissertation, tu ne devrais pas avoir de problèmes.

Le premier oral est, au fond, une explication de texte comme tu as dû en faire en licence. Tu devras l'agrémenter du commentaire très rapide d'un document iconographique (dans l'introduction ou la conclusion, voire dans le développement de ton explication si cela s'y prête vraiment). Revoir les grands courants artistiques n'est pas superflu : peinture, musique, cinéma en particulier. La question de grammaire reste quand même assez classique. Il faudra quand même présenter le document pédagogique qui lui est joint et l'exploiter un minimum (s'appuyer sur ce document pour donner les grandes caractéristiques d'une notion, avant de les nuancer ou de les préciser davantage, s'appuyer sur les exercices pour montrer comment la notion se construit, quels problèmes elle peut poser pour les élèves). Je ne pense pas qu'il faille avoir suivi 2 ans de master MEEF pour essayer de faire cela. C'est un oral qui vérifie tout ce qui a été assimilé depuis le post-bac (on peut bien sûr faire un contre-sens sur un texte mais ce n'est pas tel ou tel type de master qui empêchera cet accident).

Le deuxième oral consiste, à partir d'un corpus (groupement de textes ou texte long assorti de documents complémentaires — texte théorique, document iconographique etc.), à développer une séquence (= un ensemble de cours autour d'un objet d'étude, d'un thème...). Bref, tu imagines ce que tu ferais devant tes élèves pendant quelques semaines. Il te faudra présenter les objectifs et le déroulé de cette séquence, c'est-à-dire les titres, les dominantes et le contenu rapide de chaque séance (= cours autour d'un objectif commun, par exemple une séance introductive sur la situation du théâtre au XVIIe siècle, et qui dure généralement 1 à 2h). Tu devras mettre l'accent sur une séance en particulier (on conseille souvent de développer devant le jury une lecture analytique à partir d'un des extraits du dossier). Il faut aussi prévoir dans cette séquence une séance de langue rattachée à un des textes (par exemple, tu pourrais introduire les principaux indices de l'énonciation à partir d'une lettre — l'épistolaire est au programme de la classe de 4e). Pense à prévoir des activités d'écriture (par exemple préparation de l'écrit de français du bac si tu tombes sur un dossier niveau lycée), d'oral (notamment pour le théâtre et la poésie — récitation), des lectures cursives. Comme le temps manque durant les 3h de préparation, essaie d'exploiter intelligemment les documents complémentaires (extraire du texte théorique un paragraphe à faire lire aux élèves et qui introduira la leçon, l'exploiter pour travailler l'argumentation ou la dissertation...).
Pour avoir obtenu la note maximale à cette épreuve (option Littérature et langue française) alors que j'ai aussi fait un master recherche, je pense que pour réussir cette épreuve (ou espérer la réussir, du moins, car tout ne sera pas parfait !) il faut d'abord montrer qu'on a bien analysé les textes du corpus, à la manière d'une mini explication de texte, qu'on a des connaissances disciplinaires solides (et ça se vérifie notamment dans les séances introductives où, comme le nom l'indique, sont présentés les notions et les grands repères historiques et artistiques qui guideront l'étude des textes dans les cours suivants) et qu'on connaît très bien les programmes du secondaire et leurs documents d'accompagnement (tu les trouves sur le site eduscol). N'hésite pas, encore une fois, à fréquenter régulièrement les manuels scolaires et à demander si possible à des connaissances qui enseignent des modèles de séquences et de séances. Ça donne une bonne idée de ce qu'il est possible de faire en classe. En tout cas, ça m'a bien aidée.
Durant l'entretien on te posera différents types de questions : des questions sur les textes eux-mêmes, leurs particularités stylistiques, des passages délicats (ça reste une épreuve de littérature), des questions de mise en oeuvre des séances (on peut te demander de revenir sur telle séance, d'expliquer comment tu introduirais la lecture analytique, comment tu expliquerais tel passage...), des questions de culture littéraire et de culture générale (histoire, histoire des arts) et, normalement, une question relative au système éducatif (pour t'y préparer, l'ouvrage Agir en fonctionnaire de l'Etat et de manière éthique et responsable d'Auduc sera ta Bible ; consulte aussi des sites comme eduscol).
Pour les questions de didactique du français, je te renvoie aussi à ces sites :
[Lien invalide.] (pas mal pour réfléchir à la manière d'introduire une lecture de texte)
http://eduscol.education.fr/cid75763/re … ncais.html (idem)
http://www2.cndp.fr/secondaire/
http://www.pratiques-cresef.com/cres70ix.htm
http://www.cairn.info/revue-le-francais-aujourd-hui.htm
http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/94473 … 9345041343
http://eduscol.education.fr/lettres/rez … es-lettres
http://eduscol.education.fr/bd/urtic/lettres/
(on n'est pas obligé d'adhérer à tout ce qui s'y trouve mais ça a le mérite de donner à réfléchir)

Je ne sais pas comment fonctionne la reconnaissance des diplômes étrangers mais renseigne-toi là-dessus avant de te lancer dans la préparation du concours (en présentiel à la fac ou via le Cned).
Bon courage !

3

Passer le Capes de lettres modernes avec un master étranger

Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me répondre et de m'avoir fourni toutes ces explications et toutes ces références  Je vois que la préparation du Capes peut se faire sans pour autant avoir suivi une formation spécifique et ça me rassure un peu même si je pense toujours que l'effort fourni devra être plus important pour y être vraiment bien préparé.
Ce que j'appréhende vraiment le plus, bien sûr si j'arrive à atteindre cette étape, c'est l'épreuve orale. Une mise en situation n'est jamais difficile surtout quand on n'a pas d'expérience dans l'enseignement.
j'essaierai de consulter des ouvrages qui enseignent les méthodes pour un passage à l'oral réussi^^
Je te remercie encore pour ta réponse vraiment enrichissante

Passer le Capes de lettres modernes avec un master étranger

N"oublie pas de demander la reconnaissance de ton diplôme.

5

Passer le Capes de lettres modernes avec un master étranger

Oui, et j'espère qu'il n'y aura pas de souci par rapport à ça.