1

Redoublement de la conjonction "que"

Bonjour,

J'aimerais savoir si le deuxième "que" (que les membres de la gentry anglaise) qui vient renforcer la phrase, est correct.
En vous remerciant par avance pour votre réponse.


– Croyez-vous sérieusement, le coupa un sénateur, qu’en mettant des droits de douane très élevés sur les vins de Bordeaux, comme vous le réclamez, que les membres de la gentry anglaise vont y renoncer pour les vins australiens ? Vous allez pénaliser les consommateurs, c’est tout !

2

Redoublement de la conjonction "que"

Ce qui est sûr, c'est qu'un des deux "que" est de trop. Selon le contexte, ce pourrait être le premier :
Croyez-vous sérieusement, le coupa un sénateur, en mettant des droits de douane très élevés sur les vins de Bordeaux, comme vous le réclamez, que les membres de la gentry anglaise vont y renoncer pour les vins australiens ?
Les agents qui mettent les droits de douane semblent être le parti de l'interlocuteur du sénateur.

Si l'on a :
Croyez-vous sérieusement, le coupa un sénateur, qu’en mettant des droits de douane très élevés sur les vins de Bordeaux, comme vous le réclamez, les membres de la gentry anglaise vont y renoncer pour les vins australiens ?
alors, on a affaire à une anacoluthe génératrice de confusion. On a en effet le sentiment que les agents qui mettent les droits de douane sont les membres de la gentry eux-mêmes.

3

Redoublement de la conjonction "que"

Bonjour,
Je vous remercie beaucoup pour votre réponse. Force m’est de reconnaître que je n’ai pas votre clairvoyance. Je consulte beaucoup le Hanse, mais il n’est pas toujours facile de trouver pile ce que l’on cherche.
Avec, encore une fois, tous mes remerciements !