Master de philosophie après une licence humanités

Bonjour,

J'achève ma Licence Humanités  (cursus très discuté sur ce forum...), et je me retrouve un peu dans une impasse vis à vis de mon orientation.

Je me destinais initialement au journalisme. Des stages dans le milieu, et d'autres raisons, font que je me suis complètement démotivé vis à vis de ce projet, et je ne souhaite plus poursuivre dans cette voie.

J'envisage, à la rentrée prochaine, d'intégrer un Master de Philosophie : à Nanterre, Paris IV ou Paris I. Reste la question de ma capacité à réussir un concours tel que l'agrégation, ou à conduire des recherches. Je ne suis pas un gros bosseur, j'ai validé mes années d'études en travaillant beaucoup lorsque nécessaire, mais en me reposant surtout sur des facilités à avoir 14/15 dans la majorité des matières sans énormes difficultés (attention, je n'ai pas rien fichu pour autant) Je n'ai pas la "culture prépa" du tout, ni l'esprit de compétition, pour moi réviser revient à relire et à comprendre. Je ne fais pas de fiches, je ne suis pas "méthodique". Néanmoins, j'ai tout de même évolué là-dessus au cours de ma dernière année, qui a demandé un volume de travail important, et une meilleure organisation. Je précise quand même que j'aime beaucoup la recherche et la synthèse, c'est ce qui m'intéressait autant dans mes tâches d'apprenti journaliste, que dans les travaux d'histoire par exemple.

Je pense pouvoir changer, mais je ne sais pas si l'acquisition tardive d'une telle hygiène ne me portera pas préjudice ? Pour donner quand même mes qualités : très bon esprit de synthèse, une bonne plume (je voulais être critique, et ce qui m'intéressait dans le journalisme était l'aspect purement rédactionnel), un très bon esprit critique. Voilà ce qui a souvent été souligné par mes professeurs tout du moins.

Dans l'idéal, une carrière d'enseignant-chercheur pourrait tout à fait correspondre à mon projet. Mais à l'issue de quelques recherches j'ai cru comprendre que les places étaient très chères. J'ai des qualités, mais je ne pense pas avoir le profil type de l'universitaire. Est-ce que je devrais tenter malgré tout ? Je pense que les deux années passées en Master seront très enrichissantes, que je travaillerai d'autant plus et que mes notes seront bonnes, mais c'est la question des débouchés, et surtout de ma capacité à les saisir, qui me taraude... je précise que je suis âgé de 25 ans (je n'ai pas fait d'études entre 2008 et 2012)

D'avance merci pour vos conseils, en m'excusant du caractère très décousu de mes sollicitations...

Master de philosophie après une licence humanités

Pour les postes d'enseignant-chercheur, il ne faut construire aucun projet dans cette perspective, c'est quelque chose qui vient en plus - les postes sont trop peu nombreux et les éléments incontrôlables innombrables pour tout construire autour de cette perspective.

Pour les concours de l'enseignement, c'est désormais envisageable même si la sélection est encore rude. Tu peux te faire peut-être une idée de tes capacités à partir de notes de partiel (en 4h au moins) sur des sujets de dissert. en philo. générale. Ce n'est pas fiable à 100% mais c'est le type d'exo qui s'approche le plus du concours (je ne dis pas que tu auras au concours la note du partiel mais que si tu réussis bien en partiel (par ex. dans le premier quart de la promo) sur ce type d'exos, c'est jouable). Tu peux d'ailleurs t'inscrire au CAPES dès le M1 au moins pour te tester.

Sur la façon de travailler, c'est un peu anecdotique, il faut faire ce qui marche, et ce n'est pas la même chose pour tout le monde.

3

Master de philosophie après une licence humanités

Tu n'envisages pas le professorat ? Sans penser tout de suite à l'agreg, pour lequel tu n'as pas l'air de te sentir prêt, et où les places sont chères comme tu le soulignes justement, je te conseillerais de passer le CAPES dans un premier temps, pour leqeul tu auras quand même plus de chances.
Et si tu es effectivement dans l'enseignement par la suite, tu auras à la fois le loisir de préparer l'agreg interne si tu le souhaite, et même de pouvoir écrire et éventuellement contribuer à des magazines, des ouvrages... Ce qui me semble assez stimulant, encore faut il que l'insitution scolaire t'offre un cadre propre à t'épanouir...

4

Master de philosophie après une licence humanités

Je te conseille le choix de Paris IV : meilleure fac de philo parisienne et très probablement de France.

Master de philosophie après une licence humanités

Je ne sais pas si elle est meilleure que Paris 1. Je pense que ça dépend des sujets, tout simplement.

6

Master de philosophie après une licence humanités

Oui elle est bien meilleure, surtout au niveau master, il n'y a même pas comparaison qui tienne avec P1 (qui est correcte mais un peu "poubelle" au sens où elle est très généraliste et accepte tout venant).

Par exemple un ami voulait faire un mémoire sur Heidegger et voici la réponse de P1 : "Nous n'avons pas de spécialiste de Heidegger mais vous pouvez venir quand même." (Hum...).

A P IV on étudie les grands textes classiques de la philosophie ainsi que des auteurs peu étudiés de l'antiquité tardive ou du moyen âge mais pourtant fondamentaux pour comprendre l'histoire de la philosophie moderne et contemporaine et chaque professeur est un éminent spécialiste dans son domaine.

Master de philosophie après une licence humanités

Toutes les periodes sont egalement etudiees a Paris 1 et les professeurs sont egalement des specialistes -nous parlons tout de meme d'une universite, qui plus est dans le Quartier latin blah blah blah-.

Je ne crois sincerement pas qu'il y ait une difference de niveaux entre les deux -sauf sur des sujets precis-.

8

Master de philosophie après une licence humanités

Il y a pourtant une énorme différence entre les deux.
P IV est beaucoup plus "conservateur" (au sens académique du terme et au niveau du contenu des  enseignements).

Tu peux éventuellement juger que les enseignements se valent au niveau qualitatif mais dire que c'est kif-kif au niveau du fond, c'est tout à fait faux.

Je pense qu'il est plus pertinent de comparer P1 à Nanterre (P10) qu'à P4, c'est beaucoup plus proche niveau enseignement et esprit.

Master de philosophie après une licence humanités

Et donc "meilleur" voulait dire conservateur ?

Je suis tout à fait d'accord pour dire qu'il y a une différence d'esprit entre les deux. Je ne crois pas qu'il y ait, en revanche, une différence de niveau.

10

Master de philosophie après une licence humanités

Comme tu dis, cela dépend de ce que l'on recherche mais bon...dans l'absolu, je pense vraiment que P IV est meilleure, oui, je sais aussi que ça me convient mieux mais c'est mon trajet perso.

Après à P1 il y a des bons profs : Meillassoux, Barbaras...mais il y a tout un savoir de philo antique et médiévale que l'on n'aura pas (pas si bien développé et pas de la même manière du moins).