1

Auteurs "sensibles" dans la dissertation

Bonjour,

Je passe l'épreuve de français mercredi prochain pour mon Bac scientifique, et je comptais prendre la dissertation en priorité. J'ai regardé les sujets des années précédentes sur le personnage de roman, et j'ai hésité sur quelques exemples d' "antihéros".

Mis à part les personnages classiques de Meursault ou de Roquentin, l'exemple de Patrick Bateman m'est venu à l'esprit. Cependant Bret Easton Ellis est un auteur controversé, American psycho est violent etc. Même chose pour Beigbeder et son personnage Octave...


Je me demande donc d'une façon générale quels sont les auteurs à ne pas citer, ou à manier avec précautions lors d'une dissertation.

Merci d'avance!

2

Auteurs "sensibles" dans la dissertation

Harry Potter, de J. K. Rowling, est exclu, ainsi que la littérature jeunesse. On évitera aussi les écrivains dont les noms piquent les yeux : Brasillach, Rebatet, etc., excepté Céline. Les écrivains méconnus sont à insérer en détail : tout le monde n'a pas lu Fred Vargas, Olivier Adam...

Auteurs "sensibles" dans la dissertation

Comme c'est une épreuve de français, on évitera les auteurs non francophones : que je sache, Brett Easton Ellis écrit en anglais...

Auteurs "sensibles" dans la dissertation

Les auteurs classiques seront les auteurs connus par n'importe quel correcteurl

5

Auteurs "sensibles" dans la dissertation

Delia a écrit :

Comme c'est une épreuve de français, on évitera les auteurs non francophones : que je sache, Brett Easton Ellis écrit en anglais...

Mais Shakespeare est toujours le bienvenu.

Auteurs "sensibles" dans la dissertation

Non,  Shakespeare n'a rien à faire dans un devoir de français, ni lui ni aucun autre auteur non francophone. Pour l'excellente raison, entre autres, que  rares sont les élèves de Première capables de le lire en V.O. Les études littéraires, c'est la lecture en V.O. : on ne connait pas un auteur lu en traduction.

Auteurs "sensibles" dans la dissertation

Non,  Shakespeare n'a rien à faire dans un devoir de français, ni lui ni aucun autre auteur non francophone.

Il ne faut pas non plus être trop rigide.
Citer le meilleur des mondes, par exemple, n'a rien d'incongru, pour peu que l'on cite le fond et non la forme qui peut effectivement varier selon les traducteurs.

Auteurs "sensibles" dans la dissertation

Je ne suis pas rigide, je suis logique : un professeur de Lettres a suffisamment à faire avec le  grec, le latin et le français sans être en plus compétent dans les littératures étrangères ! D'autant qu'on ne connait pas  vraiment un auteur dont on n'a pas lu le texte...
En conséquence, le cours de français est axé sur la littérature en français et les élèves ont assez à lire es auteurs classiques. Ce qui ne veut pas dire qu'ils ne doivent pas, pour leur plaisir, explorer le domaine étranger...

9

Auteurs "sensibles" dans la dissertation

Sauf que comme l'a dit Prosopopée, en plus des auteurs français qui doivent être cités en majorité, citer quelques auteurs étrangers comme Shakespeare, ou ceux de l'Antiquité, ou Cervantès, ou Lessing (etc.) est bienvenu, pas la peine de brandir ses convictions comme des vérités universelles.

10

Auteurs "sensibles" dans la dissertation

Je n'ai jamais été pénalisée pour avoir cité des grands noms comme Shakespeare, Goethe, Cervantès...dans mes dissertations de français, d'autant que ceux-ci ont profondément inspiré la littérature française