1

Beaucoup du

Bonsoir,
En surfant sur un célèbre réseau social russe, je tombe sur une page de grammaire qui traite des articles contractés français.
On peut y lire:

beaucoup de qch / c'est le lait de sa vache.
Il boit beaucoup du lait de sa vache.

Et là, tout le monde de dire que c'est une erreur, mon prof m'a dit que "beaucoup du" ça n'existe pas, bla, bla, bla.
Or moi, ça me paraît correct, mais je ne pourrais pas expliquer pourquoi.
Google ne donne rien et le Grevisse ne donne pas grand chose non plus (j'ai juste vu une seule phrase)
Qu'en pensez-vous ?

Beaucoup du

Grevisse (§ 584) note que la langue populaire emploie souvent irrégulièrement, après "beaucoup", la forme pleine de l'article partitif (du, de la... et non le simple de) : On a beaucoup du tourment dans notre métier (Alphonse Daudet, dans la bouche d'un douanier).
Il précise ensuite que la forme pleine est toutefois licite dans le cas suivant :

Si l’on veut marquer qu’il s’agit d’une réalité précise et déterminée (notamment par la présence d’un complément ou d’une proposition relative :  du, de la, de l’, des sont réguliers.

On  dira donc régulièrement: Il boit beaucoup de lait. (de n'importe quel lait)
"Il boit beaucoup du lait." dans ce sens serait irrégulier.
Mais il est licite et régulier d'écrire :
Il boit beaucoup du lait de sa vache. ( de ce lait-là précisément).

3

Beaucoup du

Merci beaucoup, Jehan, pour l'éclaircissement.