Une adaptation cinématographique peut-elle nuire ou enrichir l'œuvre littéraire dont elle est tirée ?

Bonjour,
J'aimerais vous soumettre une petit questionnaire sur les adaptations cinématographique. Plus particulièrement sur la question suivante: Est-ce qu'une adaptation cinématographique peut nuire ou enrichir l'oeuvre littéraire dont elle est tirée?
Cette problématique fait parti de mon mémoire de Master 1. Et j'aimerais connaître différents avis sur ce sujet. Je sais que c'est un peu long, vous pouvez répondre juste par oui ou non pour la majorité des question, mais si vous pouvez argumenter cela me ferais grandement plaisir.
En tout cas merci

1) Allez-vous au cinéma? Si oui, à quelle fréquence? (approximativement)

2) Quel(s) genre(s) cinématographique et littéraire préférez-vous?

3) Avez-vous déjà lu un livre adapté au cinéma, et avez-vous vu cette adaptation (ou une autre)?

4) Pouvez-vous citer au moins deux adaptations cinématographiques?

5) Avez-vous déjà été déçu d'une adaptation?

6) Vous est-il déjà arrivé de ne pas aller voir une adaptation de peur d'être déçu?

7) Préférez-vous lire le livre pour ensuite voir le film ou inversement?

8) Selon vous le(s)quel(s) de ces termes correspond(ent) le mieux à l'adaptation?
     Plagiat
     Création
     Destruction
     Équivalence
     Réappropriation
     Autre:

9) Pouvez-vous donner en quelques mots votre avis sur les adaptations?

10) Etes-vous: une femme      un homme

11) Dans quelle tranche d'âge êtes-vous?
      Moins de 15 ans
      Entre 15 ans et 20 ans
      Entre 20 ans et 30 ans
      Plus de 30 ans

12) De quel cadre socio professionnel faite vous parti?

13) Quel est votre niveau de diplôme?

Une adaptation cinématographique peut-elle nuire ou enrichir l'œuvre littéraire dont elle est tirée ?

Bonsoir Eoria,

Sans vouloir m'immiscer dans ton mémoire, je pense qu'il va te falloir très vite prendre une route un peu plus sinueuse sur les enjeux de l'adaptation cinématographique, puisqu'il me semble, à la réflexion, qu'il apparaît très vite qu'une adaptation est une création à part entière. A mon sens, une bonne adaptation doit pouvoir se dégager de l'oeuvre dont elle est issue, afin de créer des liens avec celle-ci, explorer des directions spécifiques de l'oeuvre originale, plus en profondeur ou différement, voire même dans le sens inverse au sens originel. Bref, une adaptation doit proposer un nouveau regard, ajouter quelque chose à l'oeuvre d'origine. J'aime parfois à parler de Méta-Oeuvre, qui serait une sorte d'oeuvre totale comportant au centre l'oeuvre originale, puis tissées autour, les adaptations et leurs ajouts (ou suppressions, cela arrive). Je prends souvent en exemple le Madame Bovary de Flaubert, dont les adaptations cinématographiques ont sublimé, dans toute la puissance du mot, l'oeuvre originale (cf : les versions classiques de Renoir, Minnelli et Chabrol ; et aussi les versions plus singulières, et à mon sens intéressantes, de De Oliveira et Sokourov.) Au finale, on évoque souvent la notion de "fidélité" quand on parle d'adaptations, mais je ne pense pas que ce soit le critère de jugement le plus pertinent.

Pour répondre à tes questions :

1) Je vais au cinéma une à deux fois par semaine.
2) Je m'intéresse à tout, je n'ai pas vraiment de genre préféré. La Nouvelle-Vague est sans doute mon mouvement artistique préféré.
3) Oui, j'ai vu de nombreuses adaptations.
4) Le plus réçent : Perceval le Gallois de Rohmer, adapté du Perceval de Chrétien de Troyes. Sinon ma préféré : Une Partie de campagne (inachevée) de Renoir, adapté de la nouvelle de Maupassant.
5) Que je me souvienne, non.
6) Non.
7) Je lis en général le livre avant, mais il m'arrive de faire l'inverse.
8) Création et réappropriation.
9) Voir mon introduction
10) Un homme
11) 22 ans
12) Étudiant
13) Licence

Une adaptation cinématographique peut-elle nuire ou enrichir l'œuvre littéraire dont elle est tirée ?

A mon tour de plancher...

1) Allez-vous au cinéma? Si oui, à quelle fréquence? (approximativement)
Aucune fréquence prévisible  : chaque fois qu'est programmé un film qui m'attire.

2) Quel(s) genre(s) cinématographique et littéraire préférez-vous?
Les bons : livres bien écrits, films bien mis en scène t bien interprétés.

3) Avez-vous déjà lu un livre adapté au cinéma, et avez-vous vu cette adaptation (ou une autre)?
Beaucoup des livres que j'ai lus ont été adaptés au cinéma ou à la  télévision. Je n'ai évidemment pas vu toutes les adaptations.

4) Pouvez-vous citer au moins deux adaptations cinématographiques?
Les Misérables (cela fait  déjà trois ou quatre, sinon plus...) les Trois mousquetaires,  les Mystères de Paris (même remarque, je ne les ai pas toutes vues...), Autant en emporte le vent, les Liaisons  dangereuses...

5) Avez-vous déjà été déçu d'une adaptation?
Toujours, quand j'ai lu le livre avant de voir le film. Sauf Autant en emporte le vent et le Silence de la mer.

6) Vous est-il déjà arrivé de ne pas aller voir une adaptation de peur d'être déçu?
Souvent.


7) Préférez-vous lire le livre pour ensuite voir le film ou inversement?

Voir d'abord le film, et en raviver le souvenir   par   le livre, seul moyen de doubler le plaisir  et d'éviter la déception.

8) Selon vous le(s)quel(s) de ces termes correspond(ent) le mieux à l'adaptation?
     Plagiat
     Création
     Destruction
     Équivalence
     Réappropriation
     Autre:

Paresse intellectuelle, au pire, réécriture au mieux.

9) Pouvez-vous donner en quelques mots votre avis sur les adaptations?
Beaucoup de bruit pour rien...

10) Etes-vous: une femme      un homme
Une femme.

11) Dans quelle tranche d'âge êtes-vous?
      Moins de 15 ans
      Entre 15 ans et 20 ans
      Entre 20 ans et 30 ans
      Plus de 30 ans

Beaucoup plu de 30 ans.
12) De quel cadre socio professionnel faite vous partiE  ?

Devinez...

13) Quel est votre niveau de diplôme?
Maîtrise.

4

Une adaptation cinématographique peut-elle nuire ou enrichir l'œuvre littéraire dont elle est tirée ?

1) Allez-vous au cinéma? Si oui, à quelle fréquence? (approximativement)
C'est très variable : à une époque j'y allais une fois par jour, à d'autres ce serait plutôt une fois par mois (voire..)

2) Quel(s) genre(s) cinématographique et littéraire préférez-vous?
Tous les genres sont bons à voir ou à lire : la qualité prime. Au cinéma, avec l'âge, j'avoue être lassé des films d'action et des films d'horreur façon grand-guignol.

3) Avez-vous déjà lu un livre adapté au cinéma, et avez-vous vu cette adaptation (ou une autre)?
Oui !

4) Pouvez-vous citer au moins deux adaptations cinématographiques?
Dune, Anna Karénine, Le Rouge et le noir, Orgueil et préjugés, Le Colonel Chabert, Voyage au centre de la Terre, Regain, La Guerre des boutons...

5) Avez-vous déjà été déçu d'une adaptation?
Oui, souvent pour ne pas dire toujours. Les seules adaptation valables me paraissent celles qui retranscrivent l'esprit du livre. Quant à retrouver les personnages tels qu'on se les imaginés...

6) Vous est-il déjà arrivé de ne pas aller voir une adaptation de peur d'être déçu?
Oui, très souvent, notamment pour les adaptations de livres que j'ai beaucoup aimés.
De même je ne vais plus jamais voir aucune adaptation de bandes dessinées, tant j'ai été plus que déçu.

7) Préférez-vous lire le livre pour ensuite voir le film ou inversement?
Dans l'idéal, l'un ou l'autre, mais pas les deux... mais si un film me donnait envie de lire un livre, pourquoi pas.

8) Selon vous le(s)quel(s) de ces termes correspond(ent) le mieux à l'adaptation?
     Plagiat
     Réappropriation
     Autre : appauvrissement, simplification, caricature, pré-digestion...

9) Pouvez-vous donner en quelques mots votre avis sur les adaptations?
L'adaptation cinématographique transforme la réflexion active en une consommation passive. Là où l'imaginaire travaille pour créer un univers propre à chacun, le film fournit des images et des sons standards. Là où le cerveau décode des mots et les assemble à sa façon et à son propre rythme, au cinéma on ingurgite, on subit, le temps est ramassé, on ne revient pas en arrière...
La lecture est une activité, le cinéma un loisir passif.
Avec le recul, les seules adaptations qui ont grâce à mes yeux sont celles qui, soit sont réalisées par l'auteur, soit portent à l'écran des livres qui ne sont en réalité que des scénarios.
Nombreux me semblent ces ouvrages modernes, dont la seule fin est d'être adaptée au cinéma : certains sont à la source de bons films, la plupart ne sont pas de bons livres.

10) Êtes-vous ?
Un homme

11) Dans quelle tranche d'âge êtes-vous?
Plus de 30 ans

12) De quelle catégorie socio-professionnelle faites-vous parti ?
CSP : Classe moyenne
Secteur : presse éducative pour la jeunesse

13) Quel est votre niveau de diplôme?
Ingénieur + formation professionnelle