1

La poésie n'est-elle que l'expression d'un monde embelli ?

Bonjour! Je suis en première littéraire et je dois faire une dissertation et je galère un peu à compléter quelques parties, un peu d'aide ne serait pas de refus..
Mon sujet est donc : La poésie n'est-elle que l'expression d'un monde embelli ?
J'ai quelques pistes et quelques éléments à inscrire dans cette dissert qui peuvent avancer..
Tout d'abord la poésie est destinée à des auditeurs, tout comme la musique.
Il n'y a pas forcément de message à faire passer, il ne s'agit pas d'un texte argumentatif.
Le texte poétique permet d'ouvrir ses oreilles, on parle de musique, d'image, et de thème.
La problématique serait donc : La poésie montre-elle ce qu'il y a de plus beau ?
Je séparerai en 3 axes:

I- Oui la poésie embellie le monde
-> parler des poèmes dont les choses sont belles

II- Non elle peut refléter un monde imparfait
-> parler de la mort, la guerre, la maladie, le désespoir, la solitude

III- Dans tout les cas la poésie embellie le monde
-> à partir du moment où un poète s'empare de quelque chose il le rend beau.

C'est ici que j'appelle à l'aide en vous demandant de m'aider à compléter les parties avec des sous-parties..
Merci d'avance ! 

La poésie n'est-elle que l'expression d'un monde embelli ?

Tout d'abord la poésie est destinée à des auditeurs, tout comme la musique.

Pas tout à fait.
On lit souvent la poésie, moins souvent la musique, même si l'on peut le faire.

Il n'y a pas forcément de message à faire passer, il ne s'agit pas d'un texte argumentatif.

La poésie peut délivrer un message. (cf poésie engagée)

La poésie n'est-elle que l'expression d'un monde embelli ?

Yop !

Ton plan me paraît bien, effectivement, même si l'annonce du III) peut sembler très brut de décoffrage. Quand je l'ai lu (sans lire la sous partie évidemment), je me suis dit "euh, ben... c'est un copier/coller du I), quoi". Alors que, non, pas du tout. Je te dis ça car il faut faire trèèèèèèèès attention lors de l'annonce du plan, dans l'introduction ! Si le professeur pense pareil que moi, cela peut te pénaliser, car tu n'auras pas tous les points dans ton Intro, même si ton plan est en réalité bon. ^^

Tu appliques le plan Thèse/Antithèse/Synthèse. C'est très bien. C'est ce qu'il faut faire, ici.

Pour les sous parties, essaye de trouver la réponse à ces questions :

Pour le I) -> qu'est-ce-que tu trouves beau ? qu'est-ce-que les poètes trouvent beau ? en soi, j'ai envie de dire qu'une réponse = une sous partie pour laquelle tu n'auras plus qu'à trouver des exemples.

Pour le II -> c'est simple, tu as déjà toutes tes sous parties. Tu peux mêler la mort/le deuil et le désespoir, par exemple, mais aussi la misère au désespoir (tu peux à la limite faire une petite parenthèse sur les poètes qui décrivent les conditions de vie d'une époque qui ne sont pas forcément très bonnes - Hugo et son Melancholia, par exemple), la maladie c'est possible aussi (Complainte d'un autre dimanche de... son nom m'échappe. Jules Laforgue, je crois). Et, thème tout bête, mais la laideur, eh bien ne montre pas un monde embelli. La Venus Anadyomène de Rimbaud (ce poème est génial), La Charogne (ou Une Charogne ? 'sais plus, bref, de Baudelaire), Le Crapaud d'Hugo (enfin je crois que c'est lui ?)... ça marche aussi. Enfin, là, tu as très bien saisi l'idée déjà de base lorsque tu as écrit, donc il ne te reste plus qu'à choisir les poèmes qui te plaisent - et les thèmes qui te plaisent.

Pour le III -> une citation qui est à caser quelque part, pour moi, c'est celle de Baudelaire, qui au final résume la dissertation en dix mots : " Tu m'as donné ta boue et j'en ai fait de l'or. "
Yep, le poète rend les choses laides belles... (Aragon et Les yeux d'Elsa, ou les ponts de Cé, deux poèmes qui en réalité ne sont pas jojos mais terriblement beaux...)

Mais, et je te lance sur une autre piste : les poètes rendent aussi les choses belles laides... cela serait intéressant, de creuser cela dans la synthèse, qui est et de très loin la partie la plus intéressante/libre d'une dissertation en Thèse/Antithèse/Synthèse (dialectique, c'est bien ça ?).

Bref, bon courage ! Il ne manque pas de poèmes ou de poètes à étudier sur ce sujet, et c'est certainement une des dissertations les plus agréables à réaliser (elle est très souvent donnée en cours pour s'entraîner à la dissertation poétique, sous des mots différents qui au final veulent dire la même chose).