La tournure "et si" + imparfait de l'indicatif

Bonjour chers tous,


Il s'agit encore d'une question de grammaire. Quelqu'un pourrait-il me dire si la tournure "et si" est toujours suivie de l'imparfait de l'indicatif. Ou y a-t-il des cas où l'on utilise aussi le présent de l'indicatif ?

Merci d'avance pour vos réponses.

La tournure "et si" + imparfait de l'indicatif

Si peut être suivi du présent de l'indicatif.
Exemples :
Si tu viens avec moi, j'irai au cinéma. (la principale est au futur de l'indicatif)
Si tu veux réussir, travaille davantage.
Si Dieu existe, il ne peut être que bon. (Si = s'il est vrai que)

La tournure "et si" + imparfait de l'indicatif

Tout à fait.
Mais quand la tournure est utilisée interrogativement et sans principale, l'imparfait est le seul mode utilisé. Cela sert à adoucir un ordre, un conseil, une suggestion, en présentant la chose comme une simple hypothèse pas forcément réalisable :
Si tu faisais la vaisselle ?
Et si tu rangeais ta chambre ?
Ce soir, si on allait au cinéma ?

La tournure "et si" + imparfait de l'indicatif

Grand merci pour vos réponses. En fait voici la phrase:

"Et si, dans ce mois d'avril, il commence à faire froid tout d'un coup ?"

Je pense que l'imparfait marche difficilement ici, même s'il s'agit ici d'une éventualité.

Non ?

La tournure "et si" + imparfait de l'indicatif

Pour moi, ça marche.

La tournure "et si" + imparfait de l'indicatif

Pour moi aussi... L'imparfait est tout à fait utilisable ici.

7

La tournure "et si" + imparfait de l'indicatif

L'imparfait ET le présent sont tout à fait utilisables. Reste à voir si le sens est exactement le même.

Et si elle venait à Noël ? Ça peut être un souhait ; ce serait bien qu'elle vienne à Noël plutôt que de rester seule chez elle.
Et si elle vient à Noël ? C'est une pure question ; qu'est-ce qu'on doit faire si elle vient à Noël ? On l'invite ou on ne lui dit rien ?