Syntaxe et ponctuation : virgule double, double tiret et parenthèses

Bonsoir,

En ce moment, lorsque j'écris, j'ai vraiment l'impression que ces trois styles de ponctuations se valent l'une autant que l'autre.

      Exemple :

Cet effet reste néanmoins très mal cerné, à la fois sur le plan des concentrations – qui varient du simple au double, voire plus – et sur celui des mécanismes impliqués.

Cet effet reste néanmoins très mal cerné, à la fois sur le plan des concentrations, qui varient du simple au double, voire plus, et sur celui des mécanismes impliqués.

Cet effet reste néanmoins très mal cerné, à la fois sur le plan des concentrations (qui varient du simple au double, voire plus ) et sur celui des mécanismes impliqués.

On peut utiliser ces trois constructions, non?

Syntaxe et ponctuation : virgule double, double tiret et parenthèses

Je ne sais de quoi tu parles, mais pour la construction, j'éviterais la mise entre parenthèses, et j'utiliserais les virgules.

Syntaxe et ponctuation : virgule double, double tiret et parenthèses

En ce qui me concerne, j'opterais plutôt pour les tirets... Mais bon, cela se discute.
En fait, ces  trois ponctuations sont utilisables et quasiment équivalentes.

Selon le linguiste Doppagne il y aurait cependant des nuances :

En tant que signes d’insertion, les tirets se situent, pour leur puissance expressive, à peu près au niveau des parenthèses. Le message à insérer dans un texte, peut l’être différemment selon que l’on recourt aux parenthèses ou aux tirets. […] [N]ous pouvons comparer les effets produits par d’autres signes que l’on pourrait charger de cette mission d’insertion. Les parenthèses […] laisseraient la remarque dans l’ombre, auraient tendance à la minimiser. Les virgules […] sembleraient mettre tout sur le même pied et rendraient l’expression plate et neutre. Les tirets relèvent l’expression au lieu de l’amoindrir et attirent l’attention sur la remarque qu’ils contiennent plutôt que d’inviter à la négliger

.
(Citation extraite de cette page : http://discours.revues.org/8542)

Syntaxe et ponctuation : virgule double, double tiret et parenthèses

Merci beaucoup Jehan.

5

Syntaxe et ponctuation : virgule double, double tiret et parenthèses

Les parenthèses provoquent un certain hiatus dans la lecture, mais mettent bien en relief ce qui se trouve à l'intérieur. Les tirets sont déjà plus discrets, les virgules encore davantage.

Personnellement, j'utiliserais comme Jehan les tirets, avec un espace insécable de chaque côté (vers l'intérieur).

Les parenthèses ne me semblent pas appropriées ici. Comme elles provoquent un ralentissement dans la lecture, leur contenu doit se limiter à deux ou trois mots. Et il y en a huit ici !

Je déconseillerais aussi les virgules. En effet, l'insertion de Steven en comporte déjà une, et cela ferait quatre en tout. Une phrase ne doit pas comporter trop de virgules, au risque de la rendre confuse. La bonne limite est généralement deux. Faites sinon des phrases plus courtes !

Syntaxe et ponctuation : virgule double, double tiret et parenthèses

Spalding a écrit :

Les parenthèses provoquent un certain hiatus dans la lecture, mais mettent bien en relief ce qui se trouve à l'intérieur. Les tirets sont déjà plus discrets.

J'aurais plutôt l'avis inverse. Je suis  d'accord avec Doppagne, qui pense que les parenthèses tendent à atténuer  la remarque, la présentant comme accessoire. Penser au sens figuré de l'expression "mettre entre parenthèses". Quant aux tirets :

Doppagne a écrit :

Les tirets relèvent l’expression au lieu de l’amoindrir et attirent l’attention sur la remarque qu’ils contiennent plutôt que d’inviter à la négliger

.

7

Syntaxe et ponctuation : virgule double, double tiret et parenthèses

Sur le plan sémantique, ce qui se trouve entre parenthèses est en effet accessoire. Mais visuellement, les parenthèses mettent bien en relief cet élément accessoire. Ce sont en effet des signes de ponctuation hauts.

Bref, j'ai l'impression que l'avis de Jehan et le mien sont plus complémentaires qu'opposés !

8

Syntaxe et ponctuation : virgule double, double tiret et parenthèses

Bonjour.

Dans ma lecture, les signes de ponctuation en français m'aident à généralement, et m'empêchent parfois de comprendre le sens d'une phrase.
Voici un extrait de 'Nana'.

On s'impatientait, un murmure inquiétant grandissait lentement, les spectacteurs se désintéressaient et regardaient dans la salle. Lucy riait avec Labordette; le comte de Vandeuvres allongeait la tête, derrière les fortes épaules de Blanche; tandis que Fauchery, du coin de l'oeil, examinait les Muffat, le comte très grave, comme s'il n'avait pas compris, la comtesse vaguement souriante, les yeux perdus, rêvant. Mais, brusquement, dans ce malaise, les applaudissements de la claque crépitèrent avec la régularité d'un feu de peloton. On se tourna vers la scène. Etait-ce Nana enfin? Cette Nana se faisait bien attendre.

Dans la partie soulignée, qu'est-ce qui a l'air de ne pas avoir compris ?
Est-ce Fauchery ou le comte Muffat ?
La virgule devant 'comme' me gêne.

Amicalement.

9

Syntaxe et ponctuation : virgule double, double tiret et parenthèses

Le comte Muffat est très grave, comme s'il n'avait pas compris le caractère bouffon du spectacle qu'il regarde.
La virgule est justifiée. Fauchery fait une constatation objective : le comte est grave. Ensuite, vient une incise tentant d'expliquer la raison hypothétique de cette gravité ou le paradoxe qu'il y a à être grave tandis que le spectacle est comique.

Hwang, je me permets de te reprendre sur un point de ton message. Tu as écrit :
les signes de ponctuation en français m'aident à généralement, et m'empêchent parfois de comprendre le sens d'une phrase.
Cette construction n'est pas possible en français, même si on en trouve parfois des exemples, dans des cas plus aisément compréhensibles. On ne peut théoriquement pas faire dépendre un même mot ("comprendre", en l'occurrence) de deux prépositions différentes "à" et "de". On est obligé soit de tourner la phrase autrement, avec d'autres verbes et d'autres prépositions, soit de lourdement répéter, soit plutôt de procéder par rappel :
les signes de ponctuation en français m'aident généralement à comprendre le sens d'une phrase mais m'en empêchent parfois.

10

Syntaxe et ponctuation : virgule double, double tiret et parenthèses

lamaneur a écrit :

[…] Ensuite, vient une incise tentant d'expliquer la raison hypothétique de cette gravité ou le paradoxe...[…]

J'ai bien compris ; c'était bien une incise. 

lamaneur a écrit :


[…] Cette construction n'est pas possible en français, même si on en trouve parfois des exemples, dans des cas plus aisément compréhensibles. On ne peut théoriquement pas faire dépendre un même mot ("comprendre", en l'occurrence) de deux prépositions différentes "à" et "de"....[…]

Je te remercie de tout mon coeur de(pour?) cette remarque aimable.
Tes explications me sont toujours précieuses ; n'hésite surtout pas à corriger mes fautes, je t'en prie.

Je te renouvelle mes remerciements.