Master en philosophie pour médecin

Bonjour à tous amis littéraires.
Je recherche des informations sur la formation universitaire en philosophie: je suis étudiant en 7 e année de médecine, interne en psychiatrie, désireux de me perfectionner en psychiatrie phénoménologique et d'être mieux initié et formé aux connaissances relatives à la phénoménologie ( Husserl, Heidegger...).
Je m'intéresse bien sûr à la philosophie comme discipline dans sa globalité , mais pour des raisons plus professionnelles, pensez-vous que l'on m'accorderai le droit d'être dispensé des années L1 L2 ( voir L3) afin de me consacrer plus spécifiquement à ces sujets avec un directeur de mémoire éclairé.
Je ne veux en aucun cas prétendre être plus légitimement dispensable, mais ne voulant pas être enseignant et ne prétendre à rien d'autre avec un master ( voir thèse ) qu'un cheminement intellectuel guidé et éclairé, j'espère rencontrer quelqu'un ici d'avisé qui pourrait me renseigner sur la faisabilité et la pertinence de ce projet.
Merci :-)

Master en philosophie pour médecin

Sur le papier, c'est possible. Après, pour le reste...

Je pense que tu devrais contacter ton potentiel directeur de mémoire pour lui exposer ton projet, ton parcours, et pour lui demander ce qu'il en pense (à la fois de ton projet, et de la possibilité de sauter des étapes).

3

Master en philosophie pour médecin

Cela ne répond pas directement à votre demande mais vu vos intérêts, je vous conseille, si vous le pouvez, de vous tourner vers l'université de Paris IV car des spécialistes renommés de Husserl et Heidegger y enseigne. Il y a de nombreux cours sur la phénoménologie, par conséquent.

Master en philosophie pour médecin

"Après pour le reste..."? Merci pour ta réponse

Master en philosophie pour médecin

Oh, c'est seulement que l'administration des universités m'apparaît comme une nébuleuse dont la périphérie est partout et le centre nulle part. Donc ça ne me paraît pas évident, sauf si tu as l'appui d'un directeur de recherche.

Master en philosophie pour médecin

Merci à vous ;-)

7

Master en philosophie pour médecin

Noble initiative.
Toutefois, il me semble impossible qu'on t'accorde les équivalences d'une licence de philosophie puisque tes études actuelles n'y sont aucunement rattachées.
C'est comme si un étudiant en doctorat de philosophie voulait devenir interne "pour voir" de plus près ce que c'est que guérir les malades, etc.
Si la philosophie t'intéresse vraiment, il faut débuter en licence 1 pour acquérir les socles nécessaires à la construction de ta pensée.

Master en philosophie pour médecin

Peut-être ai-je été trop ambitieux, et qu'il me sera difficile d'entamer l'étude sérieuse de la phénoménologie sans ce socle de base solide.. une licence à distance est peut-être plus raisonnable pour débuter dans mon cas.

Master en philosophie pour médecin

Peut-être ai-je été trop ambitieux

Nullement.
Il me semble qu'il serait ridicule de se retrouver sur les bancs de la fac en L1, quand on déjà le parcours que tu as.
La solution de l'enseignement par correspondance me paraît le plus adapté à ton cas.

Master en philosophie pour médecin

"C'est comme si un étudiant en doctorat de philosophie voulait devenir interne "pour voir" de plus près ce que c'est que guérir les malades".
Néanmoins, je pense qu'il y a un fossé entre le psychiatre éclairé du travail de Binswanger ou encore Françoise Dastur et le doctorant de philosophie se risquant à la chirurgie de la hanche.
Je ne pense pas que mon point de depart se situe entre le vide et le néant, conscient par ailleurs de mes lacunes et de la nécissité pour moi de commencer par le commencement.