Dans quelle mesure le romancier doit-il nécessairement construire des personnages à la fois acteurs et spectateurs ?

Bonjour !
  Je suis actuellement en première S et j'ai une dissertation à rédiger pour la semaine prochaine, j'ai travaillé dessus mais je commence à avoir des doutes:

Le sujet (que je trouve un peu trop précis et fermé ) : Dans quelle mesure, pour véhiculer une image de la société, le romancier doit il nécessairement construire des personnages à la fois acteurs et spectateurs ?

Alors j'ai fait les étapes dans l'ordre : analyse du sujet, recherche des présupposés , des implicites, mise en relation avec les oeuvres étudiées etc.... j'ai reformulé ma problématique : Quels sont les effets (enjeux) d'un équilibre entre personnage acteur et personnage spectateur dans la transmission d'une image de la société dans le Roman ?





J'ai constitué un plan moi même :

I - Un personnage acteur : qu'est ce que cela implique ?

     *Nuances dans la nature de l'action (et les effets produits sur la perception de l'image véhiculée) :
       des actions habituelles, repétées
       des actions uniques, qui marque l'histoire du roman
     
     *Les types de personnages pour chaque types d'actions (je m'en refère à l'Histoire et la chronologie du personnage de Roman) ex: le Héro/ Chevalier (ex: Perceval, Don Quichotte) qui agit différemment de l'homme banal du XXème siècle (ex: les Rougons, Bel Ami) il ne sont pas perçu pareils

   
      *Les limites d'un personnage acteur




II - Un personnage spectateur : qu'est ce que cela implique ?

     * Les différents types de spectateurs et l'image qui se dégage :
        le simple observateur
        l'analyste
        l'érudit (vision didactique, qui cherche a nous apprendre des choses)
       
        ex: dans l'Etranger de CAMUS Meursault est passif, il n'est que simple observateur (notamment lors de son procès) , dans Extension du domaine de la lutte de HOUELLEBECQ le narrateur analyse tout ce qu'il voit, en tire des conclusions (lors de sa visite de Rouen)



     * les limites d'un personnage spectateur : des problèmes d'interprétation dûs à la vision extérieur qui peuvent erroner la vision de la société




III - Le jeu subtil entre l'acteur et le spectateur : un équilibre


      * Qu'est ce qu'on préfère en tant que lecteur ? un personnage actif plus qu'un personnage simplement observateur MAIS l'acteur immergé dans la société ne possède pas le recul et donc la vision globale du spectateur ; sa vision est plus subjective (je me réfère à la notion de la focalisation du narrateur pour développer)

       

      * cependant on a diverses combinaisons possible : l'un ne fonctionne pas sans l'autre, on ne peux avoir un personnage uniquement spectateur ou acteur ; il faut trouver l'équilibre
         équilibre qui n'est pas le même partout : ex : dans Les liaisons dangereuses de LACLOS lettre 81 Merteuil est spectatrice, elle décrit ce qu'il s'est passé à l'époque où elle était elle même actrice par rapport à ce que la société lui faisait endurer , elle le voit maintenant avec plus de recul même s'il en garde la même opinion.





Je ne lis pas trop de roman et je n'ai pas trop de connaissance dessus , j'ai beaucoup de mal à trouver des exemples pour illustrer mes propos  (j'ai lu Le Rouge et le Noir de STENDHAL, Mme Bovary de FLAUBERT, Bel Ami de MAUPASSANT)
Dans mon Corpus j'ai des extraits de Lettres Persanes de MONTESQUIEU, de Extension de domaine de la lutte, de Les Liaisons dangeureuses, de Le Temps retrouvé de PROUST et un tableau (Morning sun de HOPPER)


Je voulais savoir ce que vous pensiez de mon plan et si vous aviez des idées d'exemples ! Merci

2

Dans quelle mesure le romancier doit-il nécessairement construire des personnages à la fois acteurs et spectateurs ?

Bonjour,

Je reverrais d'abord la problématique :
La peinture romanesque d'une société nécessite-t-elle des personnages qui agissent ?
Revenons à des fondamentaux :
Le récit romanesque repose d'abord sur une action.
La peinture d'une société relève de la description.
Le personnage spectateur va donc de soi mais il faut l'intégrer à la structure du récit.
Quel intérêt supplémentaire ou quelle efficacité peut apporter l'implication du héros romanesque ? En effet l'action ou l'inaction du personnage aura toujours un sens pour le lecteur, notamment quant à l'accord attendu entre les pensées, les idées et les actes. N'oublie pas que le personnage est en premier lieu conditionné par la société dans laquelle il vit.
Utilise les textes du corpus et les seules lectures que tu maîtrises. Tu dois pouvoir y trouver tous les exemples nécessaires.