Daniel Pennac, Comme un roman

Salut à tous,
j'ai une dissertation explicative à faire et je dois répondre à cette question: Montrez que l'opinion de Daniel Pennac sur la lecture est exprimée entre autre par une opposition fondée sur des valeurs du christianisme.

Bon j'ai trouvé trois éléments du livre qui sont relatifs au christianisme, soit les 10 commandements, le saint Graal et la résurrection de Lazare. Le problème est que je ne comprends pas trop la question posée par le professeur. Je ne vois pas en quoi pennac est opposé au christianisme, et quelles sont les valeurs qu'il mentionne?

ceux qui ont lu le bouquin, merci de m'éclairer!!

Daniel Pennac, Comme un roman

On ne te dit pas que Pennac est opposé au christianisme. Relis bien la phrase...

Daniel Pennac, Comme un roman

j'ai beau relire la phrase plusieurs fois mais je ne comprends pas le sens...
Définition de opposition dans le dictionnaire:A. 1. Position de (deux) choses placées face à face. Synon. symétrie.
B. 1. Effet de contraste résultant de choses très différentes, placées face à face. Synon. discordance; anton. concordance, harmonie. Opposition choquante; opposition de couleurs; être en opposition.

Merci de m'éclairer tout le monde

Daniel Pennac, Comme un roman

OK elle n'estpa ssi facile à comprendre et ton contre-sens s'explique
Let's go
Montrez que l'opinion de Daniel Pennac sur la lecture est exprimée entre autre par une opposition fondée sur des valeurs du christianisme.
veut dire
Pennac a une opinion sur la lecture
Cette opinion s'exprime de différentes façons ("entre autres")
Parmi toutes les façons dont Pennac s'exprime sur la lecture, il y a une opposition
Cette opposition se fonde, s'appuie sur des valeurs chrétiennes

Donc il faut
que tu trouves cette opposition, et en quoi elle se base sur des valeurs chrétiennes
que tu montres que l'opinion de Pennac s'exprime par cette opposition, mais aussi par d'autres moyens

À quoi Pennac s'oppose-t-il ?
il y a à la fin du livre "les dix commandements du lecteur" (à la fin si mes souvenirs sont bons !) parmi lesquels tu devrais trouver cette opposition. Et il y a d'autres passages dans le livre qui t'éclaireront

Daniel Pennac, Comme un roman

Bonjour Dcfan,


Ton sujet :

Montrez que l'opinion de Daniel Pennac sur la lecture est exprimée entre autre par une opposition fondée sur des valeurs du christianisme.

Pennac utilise un des fondements de la religion chrétienne : Jésus était révolté par le fait que la "religion" (pour faire simple) ne soit réservée qu'à l'élite ou aux hommes du Temple. Il a voulu la rendre au peuple.     (Voir les Évangiles).

L'opposition qu'il te faut trouver est celle qui est à la source du Christianisme et dont Pennac utilise le sens (et les symboles) pour expliquer ses "théories". (Il crée un parallèle.)

Afin de t'aider, et pour "remplacer" le texte du livre, lis attentivement cette page.
Je crois que tu pourras y trouver la réponse.

Muriel

P.S. Ensuite tu te bases sur l'analyse de ton sujet par Léah, afin d'éviter le hors-sujet.
Si tu n'as pas de culture "religieuse", c'est effectivement un sujet difficile...

Daniel Pennac, Comme un roman

merci à Léah et Muriel

Ce n'est pas évident à expliquer dans une dissertation mais bon. La partie sur les 10 commandements j'ai beaucoup à mettre mais les deux autres aspects, soit le saint Graal et la résurrection de Lazare il y a encore beaucoup de travail...

Edit: J'ai commencé le premier aspect et pouvez vous me dire si je suis dans la bonne voie...

Premièrement, Pennac oppose dans son essai les dix droits imprescriptibles du lecteur aux dix commandements. Ainsi, il ajoute beaucoup plus de crédibilité à ces droits en les comparant avec quelquechose de sacré. <<Je m'en tiendrai[...] à unbe liste d'autorisations.>>p.163. De plus, il adopte ensuite un ton ironique car il s'en sert afin de marquer la nuance entre ce qui est autorisé et ce qui ne l'est pas. Ainsi, il privilégie la lecture et considère les 10 C. comme répressifs.

Daniel Pennac, Comme un roman

Revois quand même ton livre en t'intéressant à "passeurs" et "gardiens du Temple" ; puis transpose-les au monde de la littérature, de la famille ou de l'enseignement. (Relis l'article en cherchant ces mots-là.)

Muriel

Daniel Pennac, Comme un roman

Ce que tu dis n'est pas faux, mais je ne suis pas sûre que cela réponde à ton sujet.

1- Les 10 commandements sont plutôt "bibliques" qu'exclusivement chrétiens.

2- Ce qui est spécifiquement "chrétien" par contre, c'est Jésus qui allait au milieu du peuple pour "prêcher". Je crois que Pennac "prêche" lui aussi pour un comportement similaire afin de faire naître le goût de lire aux enfants ou élèves. Leur parler, leur lire : les "accrocher", comme Jésus le faisait avec les paraboles. C'est le "passeur".

3- Les "gardiens du temple", ce sont tous ceux qui ne permettent pas à la littérature d'être comprise, aimée ; tous ceux qui compliquent les choses, etc.
(Le Temple était, à l'époque de Jésus, le lieu de prière. Mais, toujours à son époque, le peuple comprenait mal la religion parce qu'elle était aux mains des hommes "d'églises" qui la gardaient "dans le Temple"...) Mes explications sont brèves, elles ne sont que des indications...

Je crois que ton sujet veut parler de cette opposition-là.

Ton sujet est difficile... et je ne suis pas sûre d'être dans le vrai...

Muriel

Daniel Pennac, Comme un roman

Ok merci Muriel et si je dois séparer ça en 2 ou 3 aspects... que pourrais-je écrire comme aspect?
J'avais pensé à 1. Les 10 commandements 2.Le saint Graal et 3.La résurrection de Lazare et je voulais expliquer pour chacun d'eux l'opposition que tu expliques mais je crois que ce sera plus difficile que je l'avais pensé. Pour les 10 commandements par exemple... est-ce que je pourrais dire que Jésus a communiqué ces 10 commandements comme une histoire et ainsi ceux qui écoutaient Jésus réciter ces commandements ont tout de suite accroché. Tandis que si Jésus aurait donné ça ''dru'', de façon impérative ''Ne fais pas ci!! Ne fais pas ça!!'' Disons que le message aurait moins bien passé. Suis-je dans le champ?

10

Daniel Pennac, Comme un roman

Quelques précisions : le Saint-Graal ne fait pas partie des valeurs du christianisme. C'est une belle légende, basée sur le fait que Joseph d'Arimatie aurait recueilli le sang du Christ dans une coupe appelée le Graal.
Les dix Commandements ou Tables de la Loi ont été reçues non par Jésus, mais par Moïse sur le mont Sinaï (on dit parfois "la loi mosaïque")

Il ne faut pas confondre "valeurs" chrétiennes et "histoires" chrétiennes
OK avec Muriel le sujet est difficile et il faut une bonne dose de culture chrétienne pour le comprendre