Comment l'écriture de Maupassant donne-t-elle l'illusion du réel ?

Bonjour,
Ma prof de français nous a donner un certain nombre de questions sur la vie de Maupassant, sa vie dans la littérature etc.
Malgré mes recherches, beaucoup de précisions manquent dans mes réponses.
Comme par exemple sur la question : 《Comment l'écriture de Maupassant peut donner l'illusion du réel ? 》
Je trouve qu'il veut donner une version parfaite du réel, sans y apporter sa touche personnelle. Il veut que son lecteur soit parfaitement dans l'histoire, comme s'il y était.
Avez-vous des connaissances sur le sujet ?
Merci d'avance.

2

Comment l'écriture de Maupassant donne-t-elle l'illusion du réel ?

Maupassant s'en explique dans la Préface de Pierre et jean dont voici un extrait :

Le romancier, au contraire, qui prétend nous donner une image exacte de la vie, doit éviter avec soin tout enchaînement d'événements qui paraîtrait exceptionnel. Son but n'est point de nous raconter une histoire, de nous amuser ou de nous attendrir, mais de nous forcer à penser, à comprendre le sens profond et caché des événements. A force d'avoir vu et médité, il regarde l'univers, les choses, les faits et les hommes d'une certaine façon qui lui est propre et qui résulte de l'ensemble de ses observations réfléchies. C'est cette vision personnelle du monde qu'il cherche à nous communiquer en la reproduisant dans un livre. Pour nous émouvoir, comme il l'a été lui-même par le spectacle de la vie, il doit la reproduire devant nos yeux avec une scrupuleuse ressemblance. Il devra donc composer son oeuvre d'une manière si adroite, si dissimulée, et d'apparence si simple, qu'il soit impossible d'en apercevoir et d'en indiquer le plan, de découvrir ses intentions.
    Au lieu de machiner une aventure et de la dérouler de façon à la rendre intéressante jusqu'au dénouement, il prendra son ou ses personnages à une certaine période de leur existence et les conduira, par des transitions naturelles, jusqu'à la période suivante. Il montrera de cette façon, tantôt comment les esprits se modifient sous l'influence des circonstances environnantes, tantôt comment se développent les sentiments et les passions, comment on s'aime, comment on se hait, comment on se combat dans tous les milieux sociaux, comment luttent les intérêts bourgeois, les intérêts d'argent, les intérêts de famille, les intérêts politiques.
    L'habileté de son plan ne consistera donc point dans l'émotion ou dans le charme, dans un début attachant ou dans une catastrophe émouvante, mais dans le groupement adroit de petits faits constants d'où se dégagera le sens définitif de l'oeuvre. S'il fait tenir dans trois cents pages dix ans d'une vie pour montrer quelle a été, au milieu de tous les êtres qui l'ont entourée, sa signification particulière et bien caractéristique, il devra savoir éliminer, parmi les menus événements innombrables et quotidiens tous ceux qui lui sont inutiles, et mettre en lumière, d'une façon spéciale, tous ceux qui seraient demeurés inaperçus pour des observateurs peu clairvoyants et qui donnent au livre sa portée, sa valeur d'ensemble.
    On comprend qu'une semblable manière de composer, si différente de l'ancien procédé visible à tous les yeux, déroute souvent les critiques, et qu'ils ne découvrent pas tous les fils si minces, si secrets, presque invisibles, employés par certains artistes modernes à la place de la ficelle unique qui avait nom : l'Intrigue.
    En somme, si le Romancier d'hier choisissait et racontait les crises de la vie, les états aigus de l'âme et du coeur, le Romancier d'aujourd'hui écrit l'histoire du coeur, de l'âme et de l'intelligence à l'état normal. Pour produire l'effet qu'il poursuit, c'est-à-dire l'émotion de la simple réalité et pour dégager l'enseignement artistique qu'il en veut tirer, c'est-à-dire la révélation de ce qu'est véritablement l'homme contemporain devant ses yeux, il devra n'employer que des faits d'une vérité irrécusable et constante.
Mais en se plaçant au point de vue même de ces artistes réalistes, on doit discuter et contester leur théorie qui semble pouvoir être résumée par ces mots : « Rien que la vérité et toute la vérité. »
Leur intention étant de dégager la philosophie de certains faits constants et courants, ils devront souvent corriger les événements au profit de la vraisemblance et au détriment de la vérité, car

Le vrai peut quelquefois n'être pas vraisemblable.

   Le réaliste, s'il est un artiste, cherchera, non pas à nous montrer la photographie banale de la vie, mais à nous en donner la vision plus complète, plus saisissante, plus probante que la réalité même.
    Raconter tout serait impossible, car il faudrait alors un volume au moins par journée, pour énumérer les multitudes d'incidents insignifiants qui emplissent notre existence.
    Un choix s'impose donc,  ce qui est une première atteinte à la théorie de toute la vérité.

Comment l'écriture de Maupassant donne-t-elle l'illusion du réel ?

Merci beaucoup, je n'avais pas trouvé ce texte qui va beaucoup m'aider pour la rédaction de ma recherche !

4

Comment l'écriture de Maupassant donne-t-elle l'illusion du réel ?

Je l'espère bien. 

Si tu en as l'occasion, lis toute  la Préface de Pierre et Jean.

Comment l'écriture de Maupassant donne-t-elle l'illusion du réel ?

Bonjour,
Devant rendre un devoir sur la vie de Maupassant, sa vie dans la littérature etc, je dois donner la vision de la société du 19em siècle de Maupassant.
Or, jusqu'a présent, je ne trouve pas des avis et visons à l'époque d'aujourd'hui.
Ou seulement que les personnes du 19em siècle apprécient ces œuvre car elles n'ont pas toujours l'occasion de sortir, de voir le monde extérieur, sachant que Maupassant le fait très bien.
Avez-vous déjà lu des critiques, visions du 19em siècle par rapport à Maupassant ?
Merci d'avance.

6

Comment l'écriture de Maupassant donne-t-elle l'illusion du réel ?

Bonjour,

Pourriez-vous clarifier votre question? Porte t'elle:
- sur le regard et la critique des oeuvres de Maupassant par ses contemporains?
- sur le regard et la critique des oeuvres de Maupassant maintenant?
- ou sur le regard que Maupassant porte sur la société?