11

Compter les syllabes dans un poème

Sois tranquillEU, cela viendra! Tu te rapproch'

Comme te dit pertinnement JSC, on ne compte jamais les E dits “muets” en fin de vers ; il faut donc les trouver à l'intérieur du vers ; ce qui est fait.
Tu peux faire confiance aux poètes pour leur nombre de syllabes 

Compter les syllabes dans un poème

Juste une micro-question hors sujet :

Y a t-il une diérèse à :
"De cloches et d'oiseaux" (pour faire 6 pieds)
De-clo-ches-et-d'oi-seaux ?

Parce que il y a le E de "et" devant !
Merci

Compter les syllabes dans un poème

Bonsoir Axolis,

Ton vers est extrait de Lorsque l'enfant paraît de Hugo.

Il n'y a pas de diérèse. Il faut prononcer le E de "cloches" (et faire la liaison) parce qu'il est au pluriel : De cloches (z) et d'oiseaux = six syllabes. (De/clo/ches/Zé/d'oi/seaux.)

Muriel

Compter les syllabes dans un poème

JSC a écrit :

5, si ça ne se trouve pas en fin de vers, où l'on ne compte pas la dernière "e" muet.
Donc ici, en fin de vers, 4.

Juste pour information, on ne compte pas l'e muet non plus à l'intérieur d'un vers s'il est suivi d'une autre voyelle.
Exemple (fictif) : Sois/ tran/qui/ll(e) et/ cal/me/  (6 syllabes)

15

Compter les syllabes dans un poème

Certes, mais on le comptait du temps de Ronsard et du Bellay.
Dans ce rondeau en octosyllabes de Charles d'Orléans
En la forêt de Longue Attente
Chevauchant par divers sentiers
M'en vais, cette année présente,
Au voyage de Desiriers.

il faut bien dire
M'en vais, cet/tEU année présente,

16

Compter les syllabes dans un poème

Ainsi que Sen-ti-ers (pas sen-tiers).

17

Compter les syllabes dans un poème

Non, pas de diérèse à snetiers (les vers sont tous octosyllabes)

Deux E prononcés chez Ronsard
décasyllabes
Ange divin, qui mes plai/ EU embaume,
Le truchement et le héraut des dieux,
De quelle porte es-tu coulé des cieux,
Pour soulager les peines de mon âme ?

alexandrins
Ah longues nuicts d'hyver de ma vi/EU bourrelles,
Donnez moy patience, et me laissez dormir,
Vostre nom seulement, et suer et fremir
Me fait par tout le corps, tant vous m'estes cruelles.
(ici il y a bien diérèse à pa/ti/ence)
Par contre, il élide les E devant voyelle

18

Compter les syllabes dans un poème

Excuse moi. Ilo fait tard et mes yeux se voilent. Je n'ai pas vu "octosyllabes" pour Charles d'O.

Donc "an-née" et pas "an-né-e".

Et "de quel-le por-té-tu-cou-lé-des-cieux", pas "por-te-es-tu".
Pas claire la règle.

Compter les syllabes dans un poème

Léah a écrit :

Certes, mais on le comptait du temps de Ronsard et du Bellay.

Merci pour l'information, Léah.

20

Compter les syllabes dans un poème

L'alex un vers de 13 pieds ? Tu remontes aux calendes grecques ; on n'a jamais entendu qui que ce soit prononcer le E de la rime féminine, même au Français, et les traités de prosodie donnent tous douze syllabes depuis bien longtemps.
Les vers de Charles d'Orléans sont toujours des octo, on ne peut pas faire la diérèse à sentiers, même si la rime paraît bancale avec destriers. D'ailleurs dans la prononciation courante, on dit un sen/tier ; un des/tri/yer. On a une rime yé/yé qui est suffisante.
Je t'accorde le E final de année ici
M'en vais, cette anné/EU présente

Les EU dits muets ne sont en effet pas muets en poésie, ni dans le sud de la France (même si dans le sud, avec le laminoir de la télé, ces E ont tendance à devenir caduques)