1

Éluard, La courbe de tes yeux

Bonjour,

Je voudrais avoir un peu d'aide pour une partie de mon plan sur "La courbe de tes yeux..." de Paul Eluard.

La première partie de mon plan est : le blason des yeux et la deuxième partie : le lyrisme.
Dans cette 2ème partie, ma 2ème sous partie est "l'éloge de la femme" mais je ne sais pas trop quoi mettre dedans en fait... J'ai mis que l'éloge était faite à partir du blason des yeux mais ce n'est pas assez pour faire une bonne sous partie.

Merci d'avance !

La courbe de tes yeux fait le tour de mon cœur,
Un rond de danse et de douceur,
Auréole du temps, berceau nocturne et sûr,
Et si je ne sais plus tout ce que j'ai vécu
C'est que tes yeux ne m'ont pas toujours vu.

Feuilles de jour et mousse de rosée,
Roseaux du vent, sourires parfumés,
Ailes couvrant le monde de lumière,
Bateaux chargés du ciel et de la mer,
Chasseurs des bruits et sources des couleurs,

Parfums éclos d'une couvée d'aurores
Qui gît toujours sur la paille des astres,
Comme le jour dépend de l'innocence
Le monde entier dépend de tes yeux purs
Et tout mon sang coule dans leurs regards

2

Éluard, La courbe de tes yeux

C'est l'analyse fine du poème qui va te donner les éléments de réponse. La femme ici est l'inspiratrice qui révèle le monde, qui ouvre le chemin de la création.

Cherche le sens de "égérie". Documente-toi sur Gala.

3

Éluard, La courbe de tes yeux

Mon message n'était très précis je pense... Je suis en train de réviser pour mon oral blanc de français donc j'ai quand même fait une analyse en classe.
Mon réel problème est en réalité par rapport à l'ensemble du plan que nous avons fait en classe car j'ai peur de ne pas avoir assez de choses à dire dans cette sous-partie (L'éloge de la femme).
Le plan de ma 2ème partie est :
1. Exprimer son amour
2. L'éloge de la femme
3. Un regard universel

Mais d'après ta réponse (et je t'en remercie ), il faudrait donc que je dise que Gala est l'égérie / la muse d'Eluard.
Je pensais aussi à sa mère pour "berceau nocturne et sûr".

4

Éluard, La courbe de tes yeux

Le principal mérite de la femme est bien celui d'apprendre à voir le monde, à le considérer autrement qu'un environnement utilitaire ou dangereux. Par le regard de la femme, le poète accède à la vie universelle. La femme engendre un monde neuf et innocent. Elle est une nouvelle Eve.

5

Éluard, La courbe de tes yeux

Merci pour cette très belle explication Jean-Luc, je comprends l'idée de la "nouvelle Eve" mais je ne vois pas comment le justifier avec des éléments précis du texte.

Éluard, La courbe de tes yeux

Avec tous les symboles de renaissance, de jour nouveau, des vers tels que "Et si je ne sais plus tout ce que j'ai vécu/
C'est que tes yeux ne m'ont pas toujours vu."

7

Éluard, La courbe de tes yeux

D'accord, merci beaucoup !

8 (Modifié par jk 11/05/2015 à 18:58)

Éluard, La courbe de tes yeux

merci

9 (Modifié par Jehan 11/05/2015 à 18:43)

Éluard, La courbe de tes yeux

Bonsoir.

Dans la deuxième strophe, aucun verbe conjugué .

10

Éluard, La courbe de tes yeux

La deuxième et la troisième strophes ne forment qu'une seule phrase et la clé est :
Le monde entier dépend de tes yeux purs

L'idée d'inspiratrice qui crée des mondes pour le poète.