1

« Vie et mort des langues »

Bonjour,

je me permets de lancer ce sujet ici car cela fait quelques mois que je peine à avancer sur la question et peut-être trouverais-je des personnes susceptibles de m'aider.
Il y a quelques mois je suis tombé sur le dvd d'un documentaire réalisé par Paule Zajdermann à la fin des années 90 et qui s'intitule "Vie et mort des langues".
Le documentaire se concentre sur quatre langues, mortes à l'oral mais toujours persistante à travers l'écrit : le Yiddish, l'Akkadien, le Grec et le Latin.
Cependant, on m'a récemment mis un doute quant à la possibilité d'ajouter d'autres langues dans cette catégorie, dont le Sanskrit.
Auriez-vous des indices ou des pistes pour savoir si une (le Sanskrit) ou plusieurs autres langues pourraient être concernées par cette situation ?     

Merci

« Vie et mort des langues »

De très nombreuses langues sont concernées. Ainsi le dalmate, langue romane, s'est éteint à la fin du XIXème siècle avec la mort de son dernier locuteur...

3

« Vie et mort des langues »

Bonjour et merci pour cette réponse. Mais encore ? Car vous semblez sous-entendre qu'il y a en a bien d'autres et cela m'intéresse.
Auriez-vous une bibliographie ou connaissez-vous des références d'ouvrages qui traitent de ce phénomène ? (même si ils ne sont plus édités).

« Vie et mort des langues »

Vous pouvez lire avec profit "Halte à la mort des langues", de Claude Hagège (Ed. Odile Jacob). Certes l'orientation de la pensée est polémique (lutte contre la prédominance de l'anglais), mais l'auteur se fonde sur des analyses copieuses et circonstanciées. D'après lui, ce sont des centaines de langues africaines ou amérindiennes qui se sont éteintes au XXème siècle, plus encore qui sont moribondes...
Le cas du dalmate, que je citais, est tiré d'un ouvrage sur les langues romanes que je n'ai plus, mais j'ai une bonne mémoire...

« Vie et mort des langues »

Sciblerus recherche certes des langues mortes, mais plus précisément :

mortes à l'oral mais toujours persistantes à travers l'écrit

Cela restreint peut-être un peu la liste ?

« Vie et mort des langues »

Ah, j'avais mal lu... Le dalmate n'est certes pas dans ce cas !

« Vie et mort des langues »

Mais l'hébreu biblique, si !

8

« Vie et mort des langues »

Scriblerus a écrit :

Le documentaire se concentre sur quatre langues, mortes à l'oral mais toujours persistante à travers l'écrit : le Yiddish, l'Akkadien, le Grec et le Latin.
Cependant, on m'a récemment mis un doute quant à la possibilité d'ajouter d'autres langues dans cette catégorie, dont le Sanskrit.

Oui c'est pour cela que j'ai précisé les quatre langues explicitement citées dans ce documentaire.
Je précise que même si la "persistance" à travers l'écrit est minime ou faible, cela m'intéresse quand même.

« Vie et mort des langues »

On estime qu'il y a entre 10 000 et 20 000 locuteurs du sanskrit toujours reconnu comme langue régionale de l'Inde.
Je suis étonnée de trouver le latin dans cette liste. S'il est difficile d'estimer le nombre de locuteurs adeptes du latin vivant, c'est la langue officielle du Vatican et des textes sont produits.
Selon Wikipédia, des émissions en Yiddish sont diffusées sur des radios française et polonaise.

Cela pour dire que je comprends mal cette classification sans la définition précise d'une langue morte à l'oral et vivante à l'écrit.

« Vie et mort des langues »

Pour ma part, je considère qu'une langue est morte, seulement lorsqu'on n'en conserve aucune trace.
Les langues que tu cites sont pour moi des langues anciennes et non des langues mortes.