En quoi l'Utopie de Thomas More est-elle représentative de l'humanisme au XVIe siècle ?

Bonjour à tous, mon professeur de français nous a donné un travail à faire pendant les vacances dont la problématique est la suivante : " En quoi l'Utopie de Thomas More est-elle représentative de l'humanisme au XVIéme siècle? "...
Elle veut que l'on ai 3 arguments et donc 3 exemple pour illustrer les idées, au début je voulais partir sur:
1. la recherche du réel
2. la recherche de l’esthétique
3. la recherche du savoir
Mais ensuite je me suis dit que ce n'était pas forcément une bonne idée... alors je me suis dit que je devrais plutôt développer le fait que l'Homme et l'éducation sont mis en avant, et qu'il y a une volonté de revenir aux sources ( à l'Antiquité )
J'aimerais avoir des avis sur ces idées, parce que je ne sais vraiment pas comment aborder ce sujet...
Merci!

PS: Je ne suis pas très forte en Français et je commence à regretter d'être passée en 1ere L, même si j'aime énormément la lecture!

2

En quoi l'Utopie de Thomas More est-elle représentative de l'humanisme au XVIe siècle ?

Bonsoir à toi !
Ton plan apparaît davantage comme une juxtaposition que comme une réelle étude, progressive.
L'ensemble me semble assez épars (aussi n'ai-je pas le plan détaillé...).
Il faut une analyse pertinente de l'humanisme comme mouvement intellectuel. L'humanisme, c'est, très grossièrement, croire en l'Homme, pars de cela.

Voici quelques pistes de réflexions :
-Analyse l'ambivalence liberté/contrainte dans l'ouvrage ? Qu'y a -t- il de tout particulier ?
-Analyse la rigueur dans l'organisation de la vie politique du pays ?
-Sur quoi repose l'éventuel prestige de l'utopien ?
-Quelle place donne -t- on à l'éducation dans l'ouvrage ?
-Commentez les notions de suffisance et d'épanouissement ? autrement dit, quelles sont les valeurs des utopiens ?
-Quelle critique est introduite par L'Utopie ? Qu'est-il donc révélé quant aux espoirs sur l'Homme ( à qui la faute ? Quelle est cette faute ?)

Autres remarques, erreurs à ne pas faire :
*"La recherche du réel" -> Ceci me semble flou et peu nuancé. Commente correctement le titre pour ne pas faire de contre-sens
*Je suis sceptique quant à la recherche de l'esthétique... Qu'est-ce que l'esthétique ? Tu peux parler d'une esthétique utopienne, basée sur la sobriété, des toilettes épurées mais cette "recherche de l'esthétique" fait un peu culte de l'apparence (ce qui est faux !), justement, l'aspect fonctionnel des choses semble primer.
*Pour la recherche du savoir, oui mais surtout, notons un accès au savoir, selon les besoins/envies de chacun.
*La notion de "retour aux sources" peut être traitée mais avec beaucoup de précautions. L'humaniste veut avancer !

J'espère avoir pu t'aider ; n'hésite pas si tu as d'autres questions.