61

Continuer à / continuer de

Avant de te lancer dans la grammaire, corrige tes fautes. (post  précédent)

Continuer à / continuer de

Si tu parles à Jean-Luc et au défunt Littré qu'il cite, merci de nous préciser quelles sont leurs fautes. Car à part l'absence d'italiques dans les citations, je n'en vois pas.

63

Continuer à / continuer de

mon petit Larousse de 1978 m'indique que pour avoir le bon usage, il faudra se poser les questions suivantes:
continuer à = persister à
continuer de= ne pas cesser de

CONTINUER:
verbe transitivif (v.tr.) poursuivre ce qui est commencé; prolonger
verbe intransitif (v.int.) ne pas cesser; continuer a, continuer de, comme dans:

"la mort de ma petite sœur est comme un glaive qui me perce le cœur et continue de le faire"!
maintenant, que dirions-nous de:

"Ma douleur, à la perte de ma petite sœur et grande amie, est comme un glaive qui m'a et continue de me percer le cœur"?
bonjour

Continuer à / continuer de

Bonjour.

"Ma douleur, à la perte de ma petite sœur et grande amie, est comme un glaive qui m'a percé le cœur et continue de le percer. "

Continuer à / continuer de

... « est comme un glaive qui m'a et continue de me percer le cœur »

Dans cette phrase on ne doit pas utiliser l'infinitif comme si c'était un participe passé dans la première partie de la coordination.  On peut donc écrire « est comme un glaive qui m'a percé et continue de me percer le cœur ».  On peut éviter la répétition du verbe, comme dans la première phrase, avec « qui m'a percé le cœur et continue de le faire ». 

Y a-t-il un conflit entre le passé composé et l'idée de continuation ?  Si le passé composé indique une action qui a été terminée, peut-on vraiment dire qu'elle continue ?  Cela peut arriver, je suppose, si l'action est répétée.  Est-ce cela que tu veux dire ?

Cordialement,
Bill

Continuer à / continuer de

La répétition du verbe percer ne me choque pas du tout, bien au contraire, elle renforce l'idée de blessure. Il est des répétitions heureuses. Des répétitions volontaires.

" qui m'a et continue de me percer le coeur" n'est pas correct. Je dirais plutôt : qui m'a percé le coeur et me le perce encore. ou et me le perce toujours.
Ou la phrase de Jehan que je n'avais pas vue.