1

L'évocation du monde animal a-t-elle la même fonction dans chacun de ces poèmes ?

Corpus : 1. VICTOR HUGO « J'aime l'araignée .... » http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassi … ignee.html
2. CORBIERE « Le crapaud » https://fr.wikisource.org/wiki/Le_Crapa … i%C3%A8re)
3. PONGE, « L'huitre »
L'huître

     

L'huître, de la grosseur d'un galet moyen, est d'une apparence plus rugueuse, d'une couleur moins unie, brillamment blanchâtre. C'est un monde opiniâtrement clos. Pourtant on peut l'ouvrir : il faut alors la tenir au creux d'un torchon, se servir d'un couteau ébréché et peu franc, s'y reprendre à plusieurs fois. Les doigts curieux s'y coupent, s'y cassent les ongles : c'est un travail grossier. Les coups qu'on lui porte marquent son enveloppe de ronds blancs, d'une sorte de halos.
      A l'intérieur l'on trouve tout un monde, à boire et à manger : sous un firmament (à proprement parler) de nacre, les cieux d'en dessus s'affaissent sur les cieux d'en dessous, pour ne plus former qu'une mare, un sachet visqueux et verdâtre, qui flue et reflue à l'odeur et à la vue, frangé d'une dentelle noirâtre sur les bords.
      Parfois très rare une formule perle à leur gosier de nacre, d'où l'on trouve aussitôt à s'orner.


4. ROUBAUD « Ce que dit le cochon »  http://www.jepoeme.com/forum/poeme-conn … 360/1.html

Question : L'évocation du monde animal a-t-elle la même fonction dans chacun de ces poèmes ?
Commentaire : Texte 3
Invention : A la manière d'Hugo, vous célèbrerez un animal habituellement craint, méprisé ou condamné. Votre texte ne sera pas nécessairement versifié mais relèvera clairement d'une écriture poétique.
Dissertation : La laideur peut elle être une source pour un poète au même titre que la beauté ?

Pour la question : J'ai trouvé que Hugo reprenait le concept des fables de La Fontaine en passant par le biais d'animaux pour parler de l'homme. Corbière lui aussi compare l'homme à un animal, mais il ne généralise pas.

Après j'ai beaucoup de mal et je ne suis même pas sure que mes arguments soit bon, merci de votre aide.

2

L'évocation du monde animal a-t-elle la même fonction dans chacun de ces poèmes ?

Tous les poèmes utilisent la valeur symbolique des animaux, deux sont anthropomorphiques, un est plutôt descriptif, un consiste en des variations sur un concept. Tous cherchent à provoquer des sentiments chez le lecteur. L'animal n'est donc pas vraiment considéré pour lui-même mais pour ce qu'il évoque.