1

Latin - Gérondif et adjectif verbal

Bonsoir à tous,

Je fais du latin depuis le collège mais je butte indéfiniment sur cette histoire de gérondif et d'adjectif verbal. J'ai beau consulter les grammaires ou relire mes cours, cela reste une vaste nébuleuse.
Par exemple quand l'adjectif verbal a ou n'a pas valeur d'obligation, la question des cas de l'adjectif verbal et des mots qui l'accompagnent, ou encore quand il y a cette histoire de changement de cas qui entraîne un changement de nature...bref c'est un peu le bazar pour moi
Est-ce que qqun pourrait me faire un petit topo pour me remettre les idées en places?

Merci beaucoup!!!

Latin - Gérondif et adjectif verbal

le gérondif peut être considéré comme une déclinaison de l'infinitif.

Legere jucundum est : "Lire est agréable". Infinitif pour la fonction sujet (ou attriburt du sujet)
Legere volo : "Je veux lire". Infinitif pour la fonction COD
Pronus ad legendum : "Enclin à lire". Gérondif à l'accusatif derrière une préposition gouvernant l'accusatif.
Tempus legendi : "Le temps de lire". Gérondif au génitif pour la fonction CDN.
Aptus legendo : "Apte à lire". Gérondif au datif derrière certains adjectifs régissant le datif.
Legendo doctus fies : "En lisant (litt. par le lire), tu deviendras savant". Gérondif à l'ablatif pour les compléments circonstanciels.
E legendo voluptatem capies : "Tu tireras du plaisir de la lecture (litt. du lire)". Gérondif à l'ablatif derrière une préposition régissant l'ablatif.   

Est-ce que jusque là, ça va ?

3

Latin - Gérondif et adjectif verbal

merci Jacquesvaissier, jusque là ça va.
le Gaffiot mentionne ces adjectifs qui régissent un ablatif? (Je n'ai pas souvenir d'avoir vu des constructions comme "+dat" dans le dictionnaire)

4

Latin - Gérondif et adjectif verbal

Voir ici : https://books.google.fr/books?id=xOM9AA … mp;f=false ou ici : https://fr.wikisource.org/wiki/Page:Bur … 3.djvu/267

Latin - Gérondif et adjectif verbal

Bon, je reprends :
J'adjoins à présent un complément à l'infinitif :
Lire des récits est agréable : Narrationes legere jucundum est. Pas de pb.
Je veux lire des récits : Narrationes legere volo. Toujours aucun pb.

Le temps de lire des récits :
- Soit : Tempus legendi narrationes.
- Soit : Tempus narrationum legendarum (plus fréquent et recommandé en thème).
Le complément du gérondif prend le cas du gérondif et l'adjectif verbal s'accorde avec lui.
Ce n'est plus le gérondif qui est CDN, c'est son complément.

Enclin à lire des récits :
- *Pronus ad legendum narrationes.
- Pronus ad narrationes legendas : ici, la transformation est OBLIGATOIRE ; narrationes ne change pas car il passe sous la rection de ad.

Apte à lire des récits :
- *Aptus legendo narrationes.
- Aptus narrationibus legendis : transformation OBLIGATOIRE (en fait, la tournure est très rare).

En lisant des récits :
- Legendo narrationes.
- Narrationibus legendis (préférable).

De la lecture des récits :
- *E legendo narrationes.
- E narrationibus legendis : transformation OBLIGATOIRE, comme derrière toutes les prépositions.

6

Latin - Gérondif et adjectif verbal

Merci beaucoup pour cette réponse très complète.
Pour le complément à l'infinitif, pas de problème.
En revanche c'est cette histoire de transformation que je ne comprends pas  désolé si je suis lourd..

Latin - Gérondif et adjectif verbal

Voici quelques exemples de transformations (gérondif au génitif) ; pour plus de facilité, dans toutes les expressions, le complément du nom suit le nom complété :

Tempus legendi historiam : tempus historiae legendae.

Tempus legendi historias : tempus historiarum legendarum.

Tempus legendi librum : tempus libri legendi.

Tempus legendi libros : tempus librorum legendorum.

Au lieu de dire : le temps de lire une histoire, le latin dit : "le temps d'une histoire devant être lue" ; "le temps d'une histoire à lire".

Maintenant, il faut faire vous-même une cinquantaine de transformations en parcourant tous les types de déclinaisons jusqu'à ce que cela devienne naturel

8

Latin - Gérondif et adjectif verbal

PierreetJean a écrit :

... c'est cette histoire de transformation que je ne comprends pas...

C'est simple : quand un "gérondif" reçoit un COD, il se produit une "attraction" réciproque: le gérondif prend le genre et le nombre de son COD, et le COD se met au même cas que le gérondif.
Exemple : "En lisant l'histoire" :
Legendo historiam => legendā historiā (abl.). Legendo s'est accordé avec son COD (féminin singulier), et historiam s'est mis au cas de legendo (ablatif).

Les grammaires compliquent inutilement la chose en parlant de "transformation"; c'est en fait un phénomène d'attraction, un accord un peu surprenant.
Comme dit Jacques, il faut en faire une cinquantaine soi-même et ensuite cela devient banal. 

9

Latin - Gérondif et adjectif verbal

Merci beaucoup Jean-Luc Picard, je comprends beaucoup mieux.
Merci également à Jacqesvaissier pour ses exemples et son conseil, je me mets au travail

10

Latin - Gérondif et adjectif verbal

Bonjour,
je traduisais une partie du De Amicitia de Cicéron, et je bloque sur une phrase :

Sed quoniam res humanae fragiles caducaeque sunt, semper aliqui anquirendi sunt...

La première partie ne présente pas de grande difficulté, mais c'est la deuxième " semper aliqui anquirendi sunt qui me pose problème : sa traduction est "on doit toujours trouver quelqu'un". Or la traduction du "anquirendi" le considère comme un adjectif verbal à forme d'obligation. Mais il n'aurait pas plutôt dû être à l'accusatif afin d'être considéré comme un adjectif verbal? Et quand bien même ce serait un "adjectif verbal remplaçant le gérondif", accompagnant "aliqui", cela n'expliquerait pas sa forme d'obligation. En bref, comment expliquer la traduction de ce groupe verbal?

J'espère avoir été clair, merci d'avance.