Schmitt, La Nuit de Valognes - La pièce d'Éric-Emmanuel Schmitt est-elle fidèle à celle de Molière ?

Bonsoir,

Mon professeur de français nous a proposé un devoir facultatif à rendre pour mercredi prochain.

La pièce d'Eric-Emmanuel Schmitt est-elle fidèle à celle de Molière ? Vous développerez votre réponse dans des paragraphes argumentés en vous appuyant sur des exemples précis et votre connaissance des deux œuvres.

J'ai déjà plusieurs idées de départ ;

Oui :
- La Statue du Commandeur. Le Jeune Homme s'amuse à effrayer les passants en faisant croire qu'il est une statue.
- Don Juan confronté à la mort.
- Schmitt reprend le mythe du séducteur.
- Sganarelle est toujours aussi fidèle envers son maître.
- Les femmes sont toujours la cause de ses tords.

Non :
- Dans le DJ de Molière, DJ vit sa vie sans penser au conséquences ni au cœur des femmes. Dans la pièce d'E.E Schmitt, il est ému par Angélique.
- Libertin, il accepte d'épouser une jeune femme.
- Sur de lui dans la pièce de Molière, il se pose ici les questions existentielles de la vie, la mort et de l'amour.
- Son orientation sexuelle.
- Les femmes ont le pouvoir dans la pièce de Schmitt.


Pourriez-vous m'aider à compléter ma réponse ? Autant pour le Oui/Non que pour la forme. Je ne sais pas par quoi commencer, amener le sujet...
Merci d'avance pour vos réponses et l'aide que vous pourriez me fournir.

Schmitt, La Nuit de Valognes - La pièce d'Éric-Emmanuel Schmitt est-elle fidèle à celle de Molière ?

La référence d'Eric-Emmanuel Schmidt n'est pas seulement Molière, mais aussi Barbey d'Aurevilly, né à Valognes et auteur des Diaboliques. Lisez Le plus bel amour de don Juan, lisez l'ensemble du recueil et repérez les échos.

3

Schmitt, La Nuit de Valognes - La pièce d'Éric-Emmanuel Schmitt est-elle fidèle à celle de Molière ?

Le motif de la fuite et du destin qui rattrape le personnage (le passé dans le cas de La Nuit de Valogne) est important dans les deux oeuvres.

4

Schmitt, La Nuit de Valognes - La pièce d'Éric-Emmanuel Schmitt est-elle fidèle à celle de Molière ?

Personnellement, j'aurais insisté sur la personnalité de Don Juan décrite par Schmitt, qui est un brin différente du Don Juan que l'on a connu avec Molière. Il se montre ému par Angélique, c'est vrai, mais il est aussi véritablement amoureux dans la fin de la pièce, du moins c'est ce qu'on croit comprendre avec l'histoire du chevalier. Ma prof de français disait qu'il n'était pas homosexuel, or quand on observe son comportement, je le trouve ambigu: il est triste à l'idée de ne plus revoir le chevalier lors des rendez-vous habituels qu'ils se donnent, et ça le détruit moralement... pour moi ça a tous les signes d'un amour naissant. Du coup, c'est une différence majeure par rapport à Molière. Dans la pièce de Molière, Don Juan n'est jamais vraiment "amoureux", il collectionne plutôt ses conquêtes sans jamais ressentir les méandres de l'amour avec un grand A... La conception de l'amour de Don Juan évolue un peu dans la pièce de Schmitt, et aussi la parole donnée aux femmes est primordiale, or dans la pièce de Molière les femmes parlent peu, ou du moins, elles n'ont pas une place capitale dans l'action car elles sont toujours les victimes du séducteur débauché et sans scrupules qu'est DJ...
Pour amener ton sujet, présente le mythe de Don Juan en général ou une conception de l'amour pour arriver à la comparaison entre les deux pièces en amenant ton sujet progressivement pour en montrer tous les paradoxes qui en découlent: quelles oppositions, quelles différences, mais aussi quelles singularités entre les deux œuvres retrouve-t-on?
Insiste aussi sur le contexte, qui me paraît important, car Schmitt nous transporte un siècle plus tard si mes souvenirs sont bons, donc dans un contexte totalement différent et qui a évolué depuis le siècle dans lequel Molière fait évoluer ses personnages.
J'espère t'avoir aidé un petit peu sur la question.
Bonne chance pour ton devoir.