1

De quels outils du langage la littérature dispose-t-elle pour dénoncer les déviances religieuses ?

Bonjour à tous !
Voilà je suis en premiere S et voici mon sujet de dissertation :

  "De quels outils du langage la littérature dispose-t-elle pour dénoncer les déviances religieuses ?"
Charmant n'est-ce pas ? 

J'ai donc choisi comme plan :

    I) Les satyres implicites de la religion
       
         1) Par la comédie : Tartuffe de Molière

         2) Par le roman et l'utopie : Gargentua, Candide, Liaison dangereuses

         3) Par la fable et la poésie : Le rat qui s'est retiré du monde des Fables 
   

    II) La critique explicite des déviances religieuses

         1) Par l'essai et le traité : Traité sur la tolérance

         2) Par le roman grâce au discours directe d'un perso ou par la
             métalepse : Le rouge et le noir, chronique de 1830

         3)

Je vous demande ici de l'aide pour ce 3) justement je n'ai plus d'idée d’œuvre explicite différentes 

Je vous remercie d'avance pour vos réponses et même si vous n'en avait pas n'hésitez pas a donner votre avis sur mon plan et mes exemples ou a partager vos idées !!



         3)

De quels outils du langage la littérature dispose-t-elle pour dénoncer les déviances religieuses ?

Par le conte philosophique : dans Zadig ou la Destinée, Voltaire dénonce les futilités sacrées des religions qui ne veulent cohabiter et qui sont à l'origine d'un puéril tohu-bohu.

https://www.etudes-litteraires.com/volt … itre-7.php

3

De quels outils du langage la littérature dispose-t-elle pour dénoncer les déviances religieuses ?

Merci verbum Je connaissais pas du tout cette œuvre ( a part de nom ) Mais oui c'est bien comme exemple merci beaucoup de compléter mon inculture ahaha

De quels outils du langage la littérature dispose-t-elle pour dénoncer les déviances religieuses ?

Les déviances  de la religion ? De quel point de vue : le point de vue interne des réformateurs (pas seulement Luther et Calvin, mais Rabelais, fidèle au Pape et lucide sur les excès), ou le point de vue externe  des non-chrétiens ?
Le distinguo est capital : par exemple  La Fontaine s'était cru la vocation sacerdotale, il a passé deux ans au séminaire de l'Oratoire, et en faisant sa toilette mortuaire  on a découvert qu'il portait un cilice. Il avait la foi, il prenait la religion au sérieux et sa critique est la critique interne d'un croyant scandalisé.
Rien de commun avec Voltaire qui tient le catholicisme en horreur.

De quels outils du langage la littérature dispose-t-elle pour dénoncer les déviances religieuses ?

N'oubliez pas d'indiquer les auteurs des ouvrages.
Et on écrit Le Rouge et le Noir, Gargantua, Les Liaisons dangereuses et Le Rat qui s'est retiré du monde.
Par ailleurs, Gargantua n'est pas un roman parce que l'histoire ne contient pas d'intrigue unissant les actions qui apparaissent au gré du hasard mais un récit parodique des romans de chevalerie.

6

De quels outils du langage la littérature dispose-t-elle pour dénoncer les déviances religieuses ?

Poupette a écrit :

I) Les satyres implicites de la religion

Bonjour Poupette,

Ne pas confondre satire et satyre.

7

De quels outils du langage la littérature dispose-t-elle pour dénoncer les déviances religieuses ?

Merci pour toute ces précisions

Delia : Je t'avoue que je ne sais pas. Le sujet que je vous ai écrit est le seul élèment que je possède    Je suppose que je ne suis pas censé approfondir ( Je ne suis qu'une pauvre première S après tout ahah )

Webmestre : Oui pardooon en plus tu n'es pas le premier à me le dire !

Verbum : Je pensais plutôt a l'utopie, et utiliser l'abbaye de thélème

8

De quels outils du langage la littérature dispose-t-elle pour dénoncer les déviances religieuses ?

Voir Tertullien et Irénée de Lyon qui ont tous deux écrit un "Contre les hérésies". Il y a eu des quantités de traités de ce type contre les déviances dans la fin de l'antiquité, lors de la fixation du dogme de la Trinité.

Et aussi bien sûr les passages fameux des Confessions de Saint Augustin sur les hérésies gnostique et manichéenne.

Voir aussi : http://droitromain.upmf-grenoble.fr/Fra … 2_fran.htm

Un peu plus tard : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_d … catholique

Plus récemment, la controverse de Bossuet contre le quiétisme (Fénélon-Guyon).

En bref, le corpus littéraire le plus important sur la dénonciation des déviances religieuses est sans le moindre doute catholique. Ce sont des dizaines pour ne pas dire des centaines d'ouvrages qui ont été écrits sur ce thème par les gardiens de l'orthodoxie religieuse.

De quels outils du langage la littérature dispose-t-elle pour dénoncer les déviances religieuses ?

Personne pour définir ce qu'est un '' outil du langage '' ? Un roman, un conte philosophique n'en sont clairement pas.

10

De quels outils du langage la littérature dispose-t-elle pour dénoncer les déviances religieuses ?

Merci mais je ne comprend pas bien désolée 

Le texte du premier lien est ironique ? Si non, mon commentaire traite les oeuvres qui dénoncent les déviances les religions, pas celles qui parlent d'hérésie ( qui sont pour moi opposé car les premières sont "contre" une religion a cause de ses déviances, alors que les autres soutiennent une religion en condamnant ceux qui n'en suivent pas les dogmes )

Désolée si j'ai mal compris ta réponse :$ Mais a part ça ta culture personnelle m’impressionne, je ne me sentirait déjà pas capable de comprendre toute seule les textes que tu m'as envoyée mais alors les étudier et les garder en mémoire.. Ahah