Ainsi donc

"ainsi donc" : langage soutenu ou expression lourde, voire incorrecte ?
merci

Ainsi donc

Bonjour

J’ai trouvé 4 locutions composées de l’adverbe AINSI :

-    ainsi que
-    pour ainsi dire
-    c’est ainsi
-    ainsi-soit-il

Ensuite dans ATILF j’ai trouvé ce paragraphe qui me semble intéressant :

AINSI donc est un vrai pléonasme, dit l'Auteur du Dict. Néol. Cependant plusieurs Auteurs modernes s'en sont servis. Il faut croire qu'ils pensaient que ainsi donc est plus énergique que ainsi ou donc, employés séparément.

@

Ainsi donc

Bonjour !

Trouvé dans HANSE :
Est dénoncé comme pléonastique.

Le redoublement peut cependant se justifier s'il renforce l'expression de la surprise, de l'émotion.
* Ainsi donc vous refusez ?
* Ainsi donc, sans cet avis fidèle,
Deux traîtres dans son lit assassinaient le roi. (Racine. Esther)

Mais on abuse d'ici donc en l'employant sans raison affective au sens de ainsi ou de donc.

Ainsi donc

en tout cas, j'ai déjà vu "ainsi donc" utilisée par des auteurs rigoureux

Ainsi donc

J'ai une 2ème question à vous soumettre concernant "ainsi" ...

Lorsqu'on débute une phrase avec ainsi, faut-il de nos jours utiliser la tournure : 

"Ainsi, la raison reprend t'elle ses droits"
ou bien est-il plus actuel de dire :
"Ainsi, la raison reprend ses droit"

Merci !

Ainsi donc

Bonjour.

Quand "ainsi" est en tête de phrase sans virgule, les deux formes me semblent correctes. Mais la phrase me paraît plus rythmée en écrivant: "Ainsi la raison reprend-elle ses droits." (sans t intercalaire, surtout; c'est le d final de reprend qui se prononce t en liaison.)

En revanche, quand "ainsi" est détaché de la suite de la phrase par une virgule, on écrira forcément: "Ainsi, la raison reprend ses droits."

Pour en revenir à "ainsi donc", le Robert des Difficultés du français précise à ce sujet : "Pléonasme passé depuis longtemps dans le bon usage."

7

Ainsi donc

Merci beaucoup pour votre réponse - décidément que de subtilités ... En plus, je suis toute penaude de ce "t" baladeur !

Ainsi donc

1. Ainsi = adverbe de manière : de cette façon
Donc = conjonction qui amène la conséquence ou la conclusion de ce qui précède.

Un garçon, voulant impressionner ses amis, a grimpé un mur si haut que le vertige l'a saisi. Il tomba.
J'a assisté à ce triste spectacle; heureusement, j'avais mon téléphone portable sur moi. Ainsi (de cette façon/avec cet appareil) donc (puisque j'étais sur place/en conclusion) j'ai pu alerter les Sapeurs-Pompiers.

Pléonasme?
Pour moi, ni de sens, ni de fonction.

2. Le 'd' se prononce 't' en reprend-elle.

3. 'Aussi' au début de phrase me semble même plus élégant pour exprimer "en conséquence"; toutefois observera-t-on une inversion de verbe et sujet comme suite. Aussi avançons-nous dans nos connaissances.

Ainsi donc

C'est vrai que le sens premier de "ainsi", c'est "de cette manière".
Mais en tête de phrase, il prend plutôt (voir Petit Robert, sens 2),
le sens de "Par conséquent" et introduit une conclusion.
Donc un sens très voisin de "donc".
On frôle bien le pléonasme.

Mais le mot "donc", comme le signale également le Robert (sens 3) peut lui aussi perdre son sens premier
et n'avoir plus qu'un rôle de renforcement d'une assertion, d'une injonction, d'une interrogation:
"Dites donc !"... "Quoi donc ?"... "Ainsi donc..."

10

Ainsi donc

La question originale ne présentait pas un contexte. De déclarer "ainsi donc" fautif grammaticalement, même sur l'autorité d'un Laveaux onsidère-je comme plutôt catégorique.

Ainsi (à cause de la présence d'un contexte) donc (je conclus) ton dernier message ne me donne pas tort dans l'exemple que j'explicite. Merci de l'avoir dit avec ta clarté habituelle, Jehan.

TLFi donne pour AINSI III B

Loc. Ainsi donc. [Dans la lang. du débat, de la controverse] :

32. Ainsi donc, je me représente votre loi comme un casque de fer; chacun arrive à son tour et présente la tête, afin qu'on le coiffe de ce casque.
A. de Musset, Le Temps, 1831, p. 91.
33. Ainsi donc encore une fois la troisième partie de la mer, le tiers encore une fois de la terre qui va se changer en sang!
P. Claudel, Poèmes et paroles durant la guerre de trente ans, 1945, p. 565.

Rem. 1. Ainsi donc, ainsi par exemple et ainsi par conséquent sont condamnés par les grammairiens; l'un ou l'autre de leurs termes suffisent. Cependant ainsi donc est empl. par de bons écrivains (cf. ex. 32, 33). Cf. Thomas 1956 qui dit : ,,ainsi donc serait un pléonasme d'après Laveaux, mais il est admis par Littré avec une citation de Racine``. En revanche, ,,ainsi par exemple est nettement pléonastique. On dira : Par exemple, je vous citerai deux faits, ou Ainsi, je vous citerai deux faits, mais on n'emploiera pas les deux adverbes ensemble. Ainsi par conséquent est également un pléonasme à éviter.

Ainsi (d'après cette façon d'exprimer la chose) donc (je conclus) que "ainsi par conséquent" et "ainsi par exemple" sont à banir. Non pas "ainsi donc".