Choix d'orientation : philologie ou grammaire comparée ?

Bonjour à tous,

J'espère avoir posté ce sujet au bon endroit, et qu'une telle demande n'ai pas été déjà posté (après avoir cherché sur votre forum je ne pense pas). Sinon désolé.

Pour mieux comprendre, voici mon profil:
J'ai un bac L datant de 2010, je travail à l'usine depuis, et j'hésite à reprendre des études dans un domaine qui m'intéresse. Je ne pense pas le faire, mais pour être certain de ne rien regretter plus tard, je préfère me renseigner.
-Anglais commun (jugement personnel), je tiens une conversation et lis/regarde des films en vo.
-LV3 Japonais au lycée, j'ai beaucoup perdu, mais peux m'y remettre facilement.
-Espagnol, j'ai presque tout oublié car mauvais choix au collège, langue qui ne m'intéresse pas du tout.
-Italien, actuellement en apprentissage en ligne.

Après quelques recherches infructueuses sur le net (j'ai peut-être mal cherché), je n'ai pas réellement réussi à savoir en quoi consistait concrètement le travail d'un philologue et s'il s'agissait réellement du domaine qui m'intéressait.
Voila ce que j'ai trouvé de plus "concret" sans être un pavé, sur ce site justement:

-Étude comparative des langues (grammaire comparée)
-Étude historique des langues (philologie)

Je souhaiterai concrètement étudier et travailler sur les langues/civilisations anciennes, leurs évolutions, mais aussi comparer des textes anciens dans ces langues (par exemple sanskrit, chinois, indo-européen, etc...). J'adore l'histoire et la linguistique, et m'intéresse énormément à la métaphysique. C'est notamment en vue de "recherche" dans ce dernier domaine que ces études m'intéressent.

J'ai lu quelque part que la philologie "moderne" ne correspondait plus à ce genre de recherches, et que je devrais plutôt choisir la grammaire comparée.

Je ne sais pas si j'ai été très clair, je l'espère. Je vais aussi tenter de contacter des facs et autres grandes écoles, car je ne sais même pas par quelle licence commencer, lettres classiques si j'ai bien compris.
Au pire je tenterai de m'instruire seul, même si cela semble compliqué, notamment pour le sanskrit.

Merci.

Choix d'orientation : philologie ou grammaire comparée ?

Pour ce qui semble t'intéresser, une carrière d'universitaire semble adaptée! Donc tu t'orienterais vers l'enseignement/recherche, c'est bien ça?
Professeur ça pourrait te plaire? En sachant que ça renvoie à beaucoup de réalités différentes entre le professeur en collège, celui en lycée, en prépa et celui à l'université!

Si tu veux faire des langues anciennes, c'est une licence lettres classiques.

Après, je ne sais pas si tu connais les classes prépa, mais quand on est indeterminé comme toi, le fait d'étudier les différentes matières littéraires peut être un avantage (ex 4h philo et jusqu'à 5h langue et culture antique en première année, et même 9h pour ce qui font une option lettres classiques (4h latin + 4h grec + 1h culture)). Maintenant, puisque c'est une formation qui sélectionne sur dossier via post-bac, je ne sais pas si ta situation le permettrait.

Ou les universités proposent des doubles parcours, mais puisque tu veux faire des lettres classiques + langues + philo, c'est un peu lourd peut-être...

A suivre, tiens nous au courant!!!

Choix d'orientation : philologie ou grammaire comparée ?

Merci beaucoup pour ta réponse, je vais pouvoir me renseigner plus précisément, notamment sur le double parcours et les classes prépa. Je peux m'inscrire par post-bac il me semble, il faudrait "juste" que mon dossier soit accepté. Et ça m'étonnerait que ce soit le cas.

Le poste d'enseignant/chercheur m'intéresse et à l'air de correspondre à mes envies. En fait je ne sais pas bien quels sont les débouchés professionnels après de tels études, à part l'enseignement, et je souhaiterai en effet faire des recherches. Être professeur en lycée ou surtout université pourquoi pas.

quand on est indeterminé comme toi, le fait d'étudier les différentes matières littéraires peut être un avantage

En fait, je sais dans quel domaine je veux m'orienter pour la "fin", soit la philologie, soit la grammaire comparée. S'il est possible de faire les deux pourquoi pas.
Le soucis étant que je ne connais pas encore les différences concrètes (travail au quotidien une fois chercheur ou autre) entre ces deux disciplines, et laquelle des deux me permettrait de faire les recherches qui m'intéressent. Il faut encore que je me renseigne.

Mais bon, avant ça je vais déjà commencer par m'informer d'avantage sur les premiers échelons à franchir, à savoir comme tu me l'as confirmé, licence en lettres classiques et les double-cursus. Le problème de la charge de travail est effectivement à prendre en compte, surtout si je dois avoir un job en plus.
Ou alors une licence à distance pourquoi pas.

Encore une fois merci.

Choix d'orientation : philologie ou grammaire comparée ?

Pour les licences je ne sais pas, en tout cas pour la prépa (je parle d'expérience), avoir un travail à côté c'est IMPOSSIBLE. Enfin, certains y parviennent, toutes mes félicitations!!!

Je pense qu'en grammaire, tu travailles plus à partir de textes. En philo, aussi, mais tu es peut-être amené à réfléchir par toi même, et à t'intéresser à autre chose que la philosophie au sens strict (cinéma, musée, littérature, science), pour étoffer ta réflexion.

Choix d'orientation : philologie ou grammaire comparée ?

tortuga a écrit :

Pour les licences je ne sais pas, en tout cas pour la prépa (je parle d'expérience), avoir un travail à côté c'est IMPOSSIBLE.

Connaissant des personnes ayant faire de la prépa je n'y pensais même pas une seconde.

Je viens de regarder pour les études de philosophie, ça à l'air plus attrayant que je l'imaginais, notamment pour les l'étude des anciennes civilisation, parcours langue notamment. Je vais prendre contact avec le pôle d'orientation de l'université lyon 3, ils pourront peut-être m'aider.
Merci.

6

Choix d'orientation : philologie ou grammaire comparée ?

tortuga a écrit :

Pour les licences je ne sais pas, en tout cas pour la prépa (je parle d'expérience), avoir un travail à côté c'est IMPOSSIBLE. Enfin, certains y parviennent, toutes mes félicitations!!!

C'est possible mais quand c'est nécessaire beaucoup de choses sont possibles. Cela demande un job pas trop prenant (8h/semaine pour ma part en khâgne), beaucoup d'organisation et un temps de sommeil limité. En tous cas ce n'est pas l'idéal pour réussir au mieux

Pour ce qui est d'enseigner en université et de faire de la recherche, beaucoup d’appelés, peu d'élus...