La liberté est-elle une illusion nécessaire ?

Bonjour tout le monde ! Alors voilà mon problème, j'ai une dissertation de philo à rendre avant les vacances, sauf que j'ai vraiment du mal à la faire >.< et donc j'aimerais avoir un peu t'aide pour me lancer dans ce sujet; la question c'est:
La liberté est-elle une illusion nécessaire ?

Donc je pense qu'il faut montrer pourquoi l'homme doit ce passer de cette illusion, qu'elle est la conséquence si on ce passe ou non de celle-ci
j'ai pri quelques notes sur les notions principales, la liberté et l'illusions :

Pour la liberté: être libre, c'est être maître de ses désirs, capable de faire des choix(Aristote) je citerai aussi Bouddha et Spinoza qui pour eux la liberté c'est avoir conscience que nous avons des désirs et que nous sommes donc ''esclaves'' de ces derniers. Que nous sommes aussi sous l'emprise de la nature (déterminisme avec Spinoza) Donc pour eux la liberté c'est réussir à se débarrasser de l'illusion du libre-arbitre et ainsi on ne ressent plus de haine/jalousie envers les autres, car tous ce qui nosu arrive c'est une conséquence de la Nature

Et pour l'illusion Je tourne beaucoup plus en rond... Je pense parler des théories de l'égo (si action il y a donc un ego qui pense) et du faisceau (il n'y a pas de soi, tout est illusion) ainsi que Descartes et son Malin génie où nous serions sous l'emprise de celui-ci

Bien sûr tout ceci ,n'est qu'un gros brouillon, j'ai commencé aujourd'hui mais je vois que j'ai du mal à avancé. Donc si vous pouvez m'aider un peu , ce serait super !! Je continue de travailler dessus mais je sais que je suis la pro des hors-sujets, et j'aimerai éviter ca >.<

La liberté est-elle une illusion nécessaire ?

Je pense que tu as oublié le terme de '' nécessaire '' dans ton problème 

3

La liberté est-elle une illusion nécessaire ?

Très beau sujet, qui mérite réflexion est-ce qu'on n'est pas esclave du système parce qu'on travaille, et que, du coup, on nous fait croire qu'on est libre, on nous entretient dans ce monde faux pour mieux nous dominer ? En tout cas je maintiens beau sujet !! ^^

La liberté est-elle une illusion nécessaire ?

Pense au sociologue Emile Durkheim (je ne sais pas si tu as le même manuel de philosophie que moi mais il y a des chances que tu puisses y trouver des textes de lui).
Dans Les Règles de la méthode sociologique, il définit la société comme coercitive, c'est-à dire contraignante pour l'homme. Les phénomènes sociaux (religion, droit...) sont tous issus de la société mais cette société nous permet de les intérioriser. Ainsi, on n'est pas libre mais on a l'illusion de l'être et c'est illusion nous permet de maintenir cette société coercitive.
Bon c'est très très très grossièrement résumé (Durkheim se retourne dans sa tombe) mais ça peut être une piste à creuser pour ton sujet.

La liberté est-elle une illusion nécessaire ?

merci, j'ai regardé le texte et chercher un peu, voilà ce que j'ai fait:

Nécessaire quelque chose qui exister pour garder la survie/ la cohésion de l'humanité

Reformulation
Si la liberté n'est qu'une illusion, est-il possible alors de vivre en cohésion avec le reste de l'humanité, si l'on a conscience de cette illusion ?

PLAN:

I-La liberté est une illusion qui permet de garder en cohésion l'humanité

1- La morale humaine garde une cohésion de l'humanité
Les coutumes, les habitudes qui sont mit en place dans une société et que chaque individu doit appliquer permet de garder une certaine cohésion dans une société. La morale nous impose des devoirs et des interdits pour le bien être de tous (j'ai pensé comme exemple, mais je ne sais pas si il est correct ou non, l'exemple du film Fight Club où Edward Norton pense se libérer de la société en rejoignant Tyler Durden, mais quand il se rend compte que celui-ci est une illusion, et qu'il est sous son emprise, plus rien va => donc la liberté est une illusion qui nous permet d'atteindre un bonheur illusoire/faux )

2- Nous sommes sous l'emprise de nos désirs
Nous nous efforçons à subvenir à tous nos désirs dès qu'ils sont moraux, si ils ne le sont pas, soit on le rejette soit on le met en pratiques sous les risques de sanction que nous impose la société humaine

II-La liberté est illusions qui nous empêche de nous libérer de l'illusion du libre arbritre

1- La liberté c'est la libération de l'illusion du libre-arbitre
(Spinoza/Bouddha) Il faut coïncider avec sa propre nature et non s'efforcer à la changer, l'homme n'as donc plus l'illusion d'agir librement. Il met en pratique ses désirs suivant sa nature, il n'envie plus les autres car si il n'est pas comme X c'est parce que c'est dans sa nature

Je sais que la partie II n'est pas finis, je dois aussi améliorer la partie I.2 mais je voudrais surtout savoir si je reste dans le sujet avant de trop m'avancer et faire un hors-sujet

6

La liberté est-elle une illusion nécessaire ?

Tu pars d'un présupposé qui ne va pas de soi. La liberté est-elle une illusion ? Ça serait tentant de le garder pour une troisième partie du genre "[roulements de tambours...............] mais la liberté, au fond, ce n'est pas une illusion", mais c'est une solution de facilité assez peu convaincante et rigoureuse. Il faut à mon avis éclaircir la question d'emblée, trancher dans un sens ou dans l'autre (quitte à revenir sur cet avis tranché dans le corps de ta dissertation).
A mon avis, ça t'aidera à préciser tes idées par ailleurs intéressantes et à les organiser mieux. (Il me semble que ton II.2 n'est pas à sa place, en fait, mais ça peut se régler facilement si tu poses cette question dès le départ.)

La liberté est-elle une illusion nécessaire ?

Il faudrait que je reformule la problématique en prenant position d'un côté c'est ça ?

8

La liberté est-elle une illusion nécessaire ?

C'est plus large. Ca mérite plus qu'une simple évocation. En gros, tu as deux solutions : soit tu te débrouilles pour que ça te fasse ta première partie ou une partie de ta première partie (ça tombe bien, tu n'as que deux parties, tu peux en faire une de plus si ça te dit) ; soit tu essaies de l'évacuer rapidement mais avec rigueur dans l'introduction, mais ça implique alors de revenir dessus dans le développement (en troisième partie ou autre). Je n'ai pas de plan en tête, donc n'essaie pas de deviner le plan auquel je pense : il n'y en a pas.

Mais fais attention : on ne te dit pas "l'illusion qu'est la liberté est-elle nécessaire ?" mais la question interroge à la fois sur le terme illusion et le terme nécessaire.