Camus, L’Étranger - Comment Camus exprime-t-il la subjectivité dans son roman ?

Bonjour à tous 

Je suis en première année d'université à l’étranger en littérature et analyse littéraire. Je n' ai jamais fais de littérature avant sa mais pour le moment on va dire que je m' en sors.

je demande votre aide et quelques pistes car j' ai un travail à faire en analyse sur L'étranger d'Albert Camus.
je dois me baser sur la structure du roman, la focalisation utilisé dans le roman et la subjectivité du narrateur.                        Et d 'autres pistes que je dois bien sur trouvé. Je n' ai jamais fais de plan de travail , puisque j' étais dans une autre filière qui n' en demandais jamais .Heureusement , maintenant je sais comment en faire un même si je patauge encore !!!  

je vous écris le plan que j' ai commencé à faire .

problématique : comment Albert Camus exprime t-il la subjectivité dans son roman ?

introduction : SA : Présentation de l'oeuvre +Contexte de l'oeuvre
                         Sp : l'originalité de l’étranger+ structure du roman
                          SD: annonce du plan d'analyse

Devellopement :  1 je peux partir sur la cloison vitrée de sartre ( je sais pas vraiment comment etoffé)
                        2 la focalisation externe le je = il
                        3 la subjectivité du narrateur

Voila mon plan pour le moment ! je sais vraiment pas comment étoffé tout sa si vous avez quelques pistes.                  vous me serrer d'une grande aide .Merci beaucoup   

2

Camus, L’Étranger - Comment Camus exprime-t-il la subjectivité dans son roman ?

Il me semble que l'incommunicabilité est un élément clé.
Le titre suggère que la différence enferme Meursault dans sa subjectivité.
Il faudrait aborder l'écriture blanche.
De même l'absence apparente de sentiments, la destruction progressive des liens sociaux chez Meursault sont caractéristiques. Il y a chez lui comme une incapacité fondamentale à se dire en profondeur. Meursault est peut-être amputé de son affectivité. Son récit est d'abord factuel.
Enfin il conviendrait d'examiner quel regard la société porte sur la subjectivité, notamment lors du procès.