1

Points communs entre quatre textes

Bonjour,
Je suis en Seconde Générale, et j'ai un corpus de 4 textes à faire pour demain, c'est mon tout premier corpus, et je dois vous avouez que je ne sais pas du tout comment m'y prendre... J'ai réussi à trouver des points communs, mais c'est tout pour le moment... Voilà, les quatre textes :

"Si Buffon a fait un magnifique ouvrage en essayant de représenter dans un livre l'ensemble de la zoologie, n'y avait-il pas une oeuvre de ce genre à faire pour la Société? […] La Société française allait être l'historien, je ne devais être que le secrétaire. En dressant l'inventaire des vices et des vertus, en rassemblant les principaux faits des passions, en peignant les caractères, en choisissant les événements principaux de la Société, en composant des types par la réunion des traits de plusieurs caractères homogènes, peut-être pouvais-je arriver à écrire l'histoire oubliée par tant d'historiens, celle des moeurs. […]
S'en tenant à cette reproduction rigoureuse, un écrivain pouvait devenir un peintre plus ou moins fidèle […]; mais, pour mériter les éloges que doit ambitionner tout artiste, ne devais-je pas étudier les raisons ou la raison de ces effets sociaux, surprendre le sens caché dans cet immense assemblage de figures, de passions ou d'événements? […] Ainsi dépeinte, la Société devait porter avec elle la raison de son mouvement."
Honoré de Balzac, "Avant-propos à La Comédie humaine", 1842.

"Vivant au dix-neuvième siècle, dans un temps de suffrage universel, de démocratie, de libéralisme, nous nous sommes demandé si ce qu'on appelle "les basses classes" n'avaient pas droit au Roman : si ce monde sous un monde, le peuple, devait rester sous le coup de l'interdit littéraire et des dédains d'auteurs qui ont fait jusqu'ici le silence sur l'âme et le coeur qu'il peut avoir. […] Aujourd’hui que le Roman s'élargit, qu'il commence à être la grande forme sérieuse, passionnée, vivante, de l'étude littéraire et de l'enquête sociale, qu'il devient, par l'analyse et par la recherche psychologique, l'Histoire morale contemporaine, aujourd'hui que le Roman s'est imposé les études et les devoirs de la science, il peut en revendiquer les libertés et les franchises."
Les frères Goncourt,, "Préface à Germinie Lacerteux", 1865

"Je veux expliquer comment une famille, un petit groupe d'êtres, se comporte dans une société en s'épanouissant pour donner naissance à dix, à vingt individus qui paraissent, au premier coup d'oeil, profondément dissemblables, mais que l'analyse montre intimement liés les uns aux autres. L'hérédité a ses lois comme la pesanteur.
Je tâcherai de trouver et de suivre, en résolvant la double question des tempéraments et des milieux, le fil qui conduit mathématiquement d'un homme à un autre homme. Et quand je tiendrai tout les fils, quand j'aurai entre les mains tout un groupe social, je ferai voir ce groupe à l'oeuvre comme acteur d'une époque historique, je le créerai agissant dans la complexité de ses efforts, j'analyserai à la fois la somme de volonté de chacun de ses membres et la poussée générale de l'ensemble"
Emile Zola, "Préface aux Rougon-Macquart", 1871.

"Le réaliste, s'il est un artiste, cherchera, non pas à nous montrer la photographie banale de la vie, mais à nous en donner la vision plus complète, plus saisissante, plus probante que la réalité même.
Raconter tout serait impossible, car il faudrait alors un volume au moins par journée, pour énumérer les multitudes d'incidents insignifiants qui emplissent notre existence. […] Voilà pourquoi l'artiste, ayant choisi son thème, ne prendra dans cette vie encombrée de hasards et de futilités que les détails caractéristiques utiles à son sujet, et il rejettera tout le reste, tout l'à-côté. […] Faire vrai consiste donc à donner l'illusion complète du vrai, suivant la logique ordinaire des faits, et non à les transcrire servilement dans le pêle-mêle de leur succession.
J'en conclus que les Réalistes de talent devraient s'appeler plutôt des Illusionnistes."
Guy de Maupassant, "Le roman", Préface à Pierre et Jean, 1887.

J'ai essayée de chercher les points communs entre ces quatre texte, et voilà ce que j'ai trouvée :

Les points communs sont :

-    XIXe siècle.
-    Préface ou Avant-propos.
-    Le Roman.
-    Texte sur la société.
-    Texte écrit à la première personne du singulier ou à la première personne du pluriel.

Ce n'est pour l'instant que ce que j'ai trouvée... Je ne sais vraiment pas comment m'y prendre, alors si quelqu'un aurait la gentillesse de m'aider ou de me donner des méthodes pour faire (je ne demande pas qu'on me le fasse), soyez indulgents s'il vous plait, c'est mon tout premier corpus... Merci d'avance.

Justine.

Points communs entre quatre textes

Tu pourrais déjà commencer par te poser cette question :   Demande-toi si la mission essentielle du romancier se résume à faire comprendre au lecteur la société dans laquelle il vit.  Vu que ces 4 préfaces sont réalistes .
Et enfin regarde cette page qui peut t'inspirer  https://www.etudes-litteraires.com/foru … lisme.html

3

Points communs entre quatre textes

Merci beaucoup pour ton aide. 

Points communs entre quatre textes

Voilà après pour le développement tu peux me poser des questions , je suis en terminale ES

5

Points communs entre quatre textes

J'ai trouvé l'introduction, mais je ne sais pas comment développer pour répondre à la question (Quelles conceptions du roman proposent ces quatre textes?). D'ailleurs, je ne comprends pas très bien la question...

Points communs entre quatre textes

Il faut que tu cherches les points communs ( tu l'as déjà fait, mais à approfondir ) , ensuite cherche les procédés signifiants qui prouvent l'appartenance de ces textes au réalisme.
Organise tout ça autour de trois parties ( comme sur le lien ).

7

Points communs entre quatre textes

Pour les points communs, il y a donc :

- le XIXe siècle.
- Les quatre textes sont des préfaces.
- Ils sont tous écrits à la première personne du singulier ou du pluriel.
- Ils parlent tous de la société. (ils la critiquent en quelque sorte).
- Le Roman.
- Ils appartiennent aux mouvements Réalisme et Naturalisme.

(Je ne vois pas d'autres points communs, je ne suis pas très douée pour relever des éléments dans les textes...)

Mais, pour les procédés signifiants, est-ce que je peux tirer des phrases des textes? Ou dois-je utiliser mes propres mots?

Points communs entre quatre textes

Tu décris avec tes mots les procédés employés.
Mais il est bien sûr indispensable de citer aussi des passages précis des textes à l'appui de tes dires.

9

Points communs entre quatre textes

Je ne pense vraiment pas y arriver, je n'ai jamais réussi à rédiger avec mes propres mots, je vais quand même essayer...

Les procédés employés pour prouver l'appartenance au réalisme sont :

  • la représentation de la Société : "Si Buffon a fait un magnifique ouvrage en essayant de représenter dans un livre l'ensemble de la zoologie, n'y avait-il pas une oeuvre de ce genre à faire pour la Société?"

  • le comportement dans une société : "Je veux expliquer comment une famille, […] se comporte dans une société."

  • une vision réelle : "Le réaliste […], cherchera non pas à nous montrer la photographie banale de la vie, mais à nous en donner la vision la plus complète.

Merci de m'avoir aidé pour ce corpus, malheureusement, je m'y suis mal pris, j'ai fait un hors-sujet, et je n'ai eu que 8...